Les auditions du parlement de Loire avec Camille de Toledo

Pour la première fois en Europe, un fleuve se voit offrir la possibilité de défendre ses intérêts à travers un mode de représentation inédit.
Fixer la constitution d’un parlement de Loire comme « un réel à venir » en offrant des étapes pour en déterminer la pertinence et les règles de fonctionnement, c'est ce que propose Camille de Toledo, auteur associé aux auditions du parlement de Loire. Un projet proposé par le POLAU, en partenariat avec Ciclic Centre-Val de Loire.

Entendre ce qui se pense, ce qui s’élabore, en matière de représentation de la nature. Incarner, grâce à ce que l’écriture tisse entre fiction et réalité, un monde soutenu par la nécessité profonde de modifier nos modes de gouvernement du vivant. Écrire un temps à venir pour déjouer les scénarios de la catastrophe et élaborer des formes de vie désirables.

La Loire est à la fois objet de fantasmes et de désirs, système écologique complexe, catalyseur de récits et d’images patrimoniales pluriséculaires, linéaire de marketing territorial. Elle constitue le lien naturel qui met en relation des dizaines de territoires sur des centaines de kilomètres. Rappel quotidien de notre appartenance à la biosphère, elle est une vigie des bouleversements climatiques ; c’est l’élément libre de notre territoire qui échappe à la maîtrise humaine et nous rappelle l’état du monde.

Le projet du parlement de Loire poursuit le mouvement amorcé par la NouvelleZélande et l’Inde qui ont respectivement donné la personnalité juridique aux fleuves Whanganui et au Gange pour répondre aux défis environnementaux.

LE PROJET DU PARLEMENT DE LOIRE EST CONÇU COMME UN PROCESSUS CONSTITUANT VISANT À LA PREMIÈRE RECONNAISSANCE JURIDIQUE EN EUROPE D’UNE ENTITÉ NONHUMAINE COMME SUJET.

En vue de la création du parlement de Loire, une commission d’information procède d’octobre 2019 à mai 2020 à une série d’auditions publiques de toutes les parties prenantes du système Loire. Les personnes auditionnées (penseurs, praticiens, pêcheurs, écologues, etc.) vont permettre d’envisager l’organisation générale de ce parlement du futur et des transitions : son fonctionnement, ses représentations, ses procédures législatives, ses attributions, etc. Les contenus des auditions feront l’objet d’un travail littéraire documentaire et d'un traitement multimédia. 

Des conclusions transmises à l’Assemblée, au Sénat, au gouvernement et aux régions concernées à l’automne 2020
À l’issue des différentes auditions, la « commission d’information pour la création d’un parlement de Loire » s’engage à publier ses conclusions et à les transmettre aux deux assemblées, ainsi qu’au gouvernement et aux territoires concernés, comme une contribution à une politique à venir en faveur d’un équilibre plus désirable entre humains et non-humains.