Livre - Actualités Thu, 27 Apr 2017 08:55:39 +0000 http://livre.ciclic.fr/ Rencontre avec Nicole Caligaris http://livre.ciclic.fr//actualites/rencontre-avec-nicole-caligaris <p><span class="chapo">La librairie La boîte à livres vous invite à une rencontre avec Nicole Caligaris autour de son ouvrage<em>&nbsp;Les samothraces</em>, un leporello dépliable sur 6,60m de long paru sous le label Othello (Le Nouvel Attila). Cette soirée est organisée dans le cadre de sa résidence au Petit Faucheux,&nbsp;scène de musiques actuelles de Tours.&nbsp;</span><strong><br /><br /></strong><strong></strong></p><blockquote><p><span>Depuis le mois d'octobre 2016, et jusqu'à juin 2017, Nicole Caligaris est auteure associée au Petit Faucheux, avec le soutien de Ciclic. Elle partage son temps entre un projet d'écritures improvisées et des rencontres avec le public.&nbsp;</span></p></blockquote><p>&nbsp;</p><p>"Chant de survie, roman choral, manifeste d’une horde en mouvement,&nbsp;<strong><em>Les Samothraces</em></strong>&nbsp;est le cri poussé par trois femmes qui incarnent le visage et la voix d’un cœur anonyme de migrants : Madame Pépite, Sambre et Sissi la Starine ont tout, dans le désespoir comme dans la parole, des premiers personnages beckettiens sur cette route jalonnée d’obstacles et à jamais inachevée. Mais l’Auteur a aussi puisé au lexique des poètes ultramarins St John Perse et Victor Segalen.</p><p>Ce texte épique est découpé en stations : la demande de visa, l’autobus surchargé, la barque du passeur, le camp de transit, les geôles<br />policières. Toujours en mouvement, écrasées les unes contre les autres, ne progressant jamais, échouant souvent, ces femmes mettent en mots le désordre du monde dans un style lyrique et panique, dynamitant la langue comme les cahots de ce voyage dont on ne voit jamais le bout.</p><p><em>Samothrace</em>… ironiquement tiré du nom de la statue découverte en 1863 sur l’île grecque de Samothrace : statue de la déesse ailée Niké, personnification de la victoire…"</p><p><span>À noter la réédition, au Nouvel Attila, du premier roman de Nicole Caligaris,&nbsp;</span><em>La Scie patriotique</em><span>, dans une édition augmentée des gravures de Denis Pouppeville qui l’avaient inspiré.</span></p><p><em><img src="http://livre.ciclic.fr/sites/default/files/samothraces_cv-rvb.jpg" width="100" height="194" style="float: left;" /><br />Les Samothraces</em> de Nicole Caligaris<br />Paris : Éditions Le Nouvel Attila-Label Othello, 2016<br />ISBN : 979-10-95244-05-9 <br />Leporello de 14x28cm dépliable sur 6,60m de long. - Prix : 27€</p><p>&nbsp;</p><p><br /><br /></p><p><strong style="text-align: justify;"><br /></strong></p><img src="http://livre.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/nicole_caligaris.jpg"/> Wed, 26 Apr 2017 11:43:25 +0200 http://livre.ciclic.fr/actualites/rencontre-avec-nicole-caligaris actualites Rencontre avec Jean-Christophe Rufin http://livre.ciclic.fr//actualites/rencontre-avec-jean-christophe-rufin-0 <p class="chapo">La librairie La Boîte à Livres vous invite à venir rencontrer Jean-Christophe Rufin à l'occasion de la sortie de son dernier romain<em> Le tour du monde du roi Zibeline</em>, paru aux éditions Gallimard.</p><p>Comment un jeune noble né en Europe centrale, contemporain de Voltaire et de Casanova, va se retrouver en Sibérie puis en Chine, pour devenir finalement roi de Madagascar...<br />L’auteur imagine la rencontre entre Benjamin Franklin alors vieillissant et condamné à voir défiler chaque jour nombre de solliciteurs dans sa demeure de Philadelphie et Auguste accompagné de sa femme Aphanasie. Le vieil homme, auréolé de sa contribution à la rédaction de la constitution des jeunes Etats-Unis est intrigué par ce couple dont le parcours est pour le moins inhabituel.<br /><br />On retrouve ici les thèmes déjà mis en avant dans Rouge Brésil, L’Abyssin : l’ouverture sur le monde, l’opposition entre volonté d’asservir ou de coloniser et celle de comprendre et respecter l’autre, tout ceci porté par un personnage fort et une figure féminine bien décidée à casser les codes et dépasser le rôle que l’on voudrait lui assigner. Car la mondialisation vue par Jean-Christophe Rufin est synonyme de promesses, d’apprentissages, d’enrichissement intellectuel et d’émancipation. A condition d’être curieux de l’autre et de ne pas le mépriser ou vouloir l’asservir.<br /><br />Médecin, écrivain et diplomate français, membre de l’Académie française, Jean-Christophe Rufin est l’auteur chez Gallimard de&nbsp;<em>L’Abyssin</em>&nbsp;(Prix Goncourt du premier roman),&nbsp;<em>Asmara et les causes perdues</em>&nbsp;(Prix Interallié, en 1999),&nbsp;<em>Rouge Brésil</em>&nbsp;(Prix Goncourt, 2001),&nbsp;<em>Le grand Coeur</em>&nbsp;(2012)...</p><blockquote><p><em>Le tour du monde du roi Zibeline</em>, Jean-Christophe Rufin<br />Paris : Éditions Gallimard, 2017<br />ISBN : 9782070178643. - 384 p. - 20€&nbsp;</p><p><img src="http://livre.ciclic.fr/sites/default/files/product_9782070178643_195x320.jpg" width="150" height="219" /></p></blockquote><img src="http://livre.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/avt_jean-christophe-rufin_2815.jpg"/> Tue, 25 Apr 2017 10:26:05 +0200 http://livre.ciclic.fr/actualites/rencontre-avec-jean-christophe-rufin-0 actualites Un Adjoint du patrimoine (H/F) http://livre.ciclic.fr//actualites/un-adjoint-du-patrimoine-hf <p>La Bibliothèque Municipale de Chemillé-sur-Dême recherche :</p><blockquote><p>Un adjoint du patrimoine (H/F)</p></blockquote><p>Bibliothèque de niveau B3 faisant partie du réseau intercommunal de Gâtine et Choisilles – Pays de Racan, elle est ouverte depuis plus de 20 ans.</p><h4><strong>Missions</strong></h4><p>– Suivre le fonctionnement de la bibliothèque<br />– Gérer la politique documentaire dans un souci de complémentarité avec les autres bibliothèques du réseau et le circuit des différents types de document<br />– Suivre l’informatique documentaire et la gestion des transferts dans le réseau<br />– Animer un groupe de bénévoles<br />– Accueillir les publics individuels et collectifs et les accompagner dans la découverte et l’utilisation des services de la bibliothèque<br />– Contribuer à la mise en place des actions culturelles concertées avec le réseau des bibliothèques : heures du conte, kamishibais, club de lecture, ateliers thématiques, etc.<br />– Participer à la gestion et valorisation des collections<br />– Assurer la médiatisation numérique auprès des publics<br />– Assurer la communication de la bibliothèque<br />– Assurer le rangement des collections et l’entretien du bâtiment</p><h4><strong>Profil recherché</strong></h4><p>Vous savez accueillir et orienter les usagers et avez le sens du service public. Vous possédez une bonne culture générale et vous êtes ouvert aux nouvelles techniques d’animations et aux évolutions numériques. Vous maîtrisez l’outil informatique notamment les outils de recherche documentaire et la bureautique (la connaissance du logiciel PMB serait un plus). Vous avez le sens de l’organisation et vous êtes dynamique, autonome et polyvalent. Vous êtes titulaire du permis B. Expérience dans domaine similaire souhaitée.</p><h4><strong>Modalités de recrutement</strong></h4><p>Conditions de recrutement: Temps Partiel 6/35 ème. CDD 1 an – Rémunération selon profil.<br />Horaires:<br />Mercredi: 16h-19h, vendredi 16h30-18h30, jeudi: 9h30 à 10h30<br />Date limite de candidature : 6 mai 2017<br />Date de prise d’effet du poste : début juin 2017</p><h4><strong>Contacts pour candidater</strong></h4><p>Merci d’adresser votre candidature par e-mail à : <br />mairie.chemillesurdeme@wanadoo.fr<br />ou par courrier à l’attention de : <br />Monsieur le Maire<br />1 place de l’église <br />37370 Chemillé-sur-Dême.</p><p>Pour obtenir plus de renseignements sur les conditions de recrutement vous pouvez contacter la Mairie au 02.47.52.33.30.<br />Pour obtenir plus de renseignements sur la bibliothèque, vous pouvez contacter Marie-Aline Godot, Coordinatrice du réseau intercommunal des bibliothèques au 06.49.08.68.05</p><img src="http://livre.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/logo_ccpr_base_couleur.png"/> Mon, 24 Apr 2017 09:40:14 +0200 http://livre.ciclic.fr/actualites/un-adjoint-du-patrimoine-hf actualites "Inspirez ! Conspirez !" : rencontre avec Terreur Graphique http://livre.ciclic.fr//actualites/inspirez-conspirez-rencontre-avec-terreur-graphique <p class="chapo">Fin mars, pour le premier rendez-vous, Ciclic vous invitait à&nbsp;<span>venir faire connaissance avec Terreur Graphique, son œuvre et découvrir son projet de création</span>. Pour cette deuxième rencontre qui se déroule à La maison de la BD de Blois, le dessinateur-scénariste présente plus précisément&nbsp;son projet&nbsp;<em>Inspirez ! Conspirez ! (la conspiration est un sport de combat)</em>* et son travail au sein du Labo de Ciclic.</p><p>Depuis le 28 mars,&nbsp;Terreur Graphique a investi le Labo de création de Ciclic, avec son projet&nbsp;<em>Inspirez ! Conspirez ! (la conspiration est un sport de combat)</em>, dont vous pouvez découvrir un épisode chaque mardi durant cinq mois. Une chronique hebdomadaire autour du thème du complot et de la conspiration, un écho décalé, un regard vif, acerbe et plein d'humour sur une actualité politique française et internationale qui, c'est le moins que l'on puisse dire, ne manque pas en ce moment de sources d'inspirations sur le sujet.</p><p>Plusieurs rencontres sont proposées, animées par Laurent Gerbier, maître de conférences en philosophie à l’Université François-Rabelais de Tours. Elles se déroulent dans différents lieux de la région dédiés à la bande dessinée, afin de rencontrer Terreur Graphique, de découvrir son projet et son univers artistique, mais aussi ses influences et le "champ" dans lequel il s'inscrit – pour reprendre un terme bourdieusien, écho direct au sous titre du projet de Terreur Graphique, qui n'est pas sans évoquer le film que Pierre Carles consacra en 2001 à Pierre Bourdieu "La sociologie est un sport de combat". Ce champ que l'on nomme&nbsp;la "bande dessinée du réel", où l'on trouve de multiples approches du monde contemporain, de la carricature politique à l'approche journaltistique, en passant par less carnets de voyages ou bien encore les témoignages biographiques.</p><p>Ciclic vous invite, pour ce deuxième rendez-vous, à venir faire connaissance avec l'auteur et découvrir son projet de création au sein du Labo de création.&nbsp;Cette soirée est animée par&nbsp;Laurent Gerbier, enseignant-chercheur à l'Université François-Rabelais de Tours et membre du Laboratoire InTRu (Interactions, transfers, ruptures artistiques et culturels).</p><p>*à découvrir dès à présent dans le&nbsp;<a href="http://livre.ciclic.fr/labo-de-creation/le-labo-de-creation/inspirez-conspirez-par-terreur-graphique">Labo de création de Ciclic</a></p><img src="http://livre.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/collage_tg.jpg"/> Fri, 21 Apr 2017 16:50:26 +0200 http://livre.ciclic.fr/actualites/inspirez-conspirez-rencontre-avec-terreur-graphique actualites Rencontre avec Jean-Benoît Puech http://livre.ciclic.fr//actualites/rencontre-avec-jean-benoit-puech <p class="chapo">La librairie Les Temps modernes vous invite à une rencontre avec Jean-Benoît Puech autour de son dernier livre <em>Jordane et son temps</em>, tout juste paru aux éditions P.O.L</p><div style="text-align: justify;">Jean-Benoît Puech&nbsp;avance rarement dans la vie littéraire autrement qu’accompagné de l’un au moins de ses hétéronymes, quand il ne se cache pas derrière lui. Ici les trois sont réunis à l'occasion de la publication d'un nouvel ouvrage au caractère singulier. Il s'agit en effet du catalogue d'une véritable exposition qui a eu véritablement lieu en 2014 à l’université de Bourgogne, à Dijon. C’est-à-dire qu’autour du personnage d’écrivain qu’a inventé Jean-Benoît Puech, Benjamin Jordane, auquel il prête beaucoup de ses traits, de ses goûts, de ses références et de ses obsessions, il a réuni des objets, des œuvres, des documents (correspondances, revues, photos) susceptibles de rendre compte de l’homme, de l’oeuvre et de leur époque. En fait, qu’on ne s’y trompe pas, cette exposition et le catalogue qui en résulte ici sont une poursuite de l’oeuvre supposée de Jordane, et avérée de Jean-Benoît Puech, par d’autres voies et moyens. Elles enrichissent le personnage, permettent de l’aborder différemment et ont ce résultat de faire de la littérature, et quelle littérature vertigineuse ! Avec un matériau qui ne lui était pas destiné. C’est fascinant d’érudition réelle et inventée, d’humour, de gravité quant aux fins de l’art et aussi de mélancolie.</div><blockquote><div><em>Jordane et son temps</em>, Jean-Benoît Puech<br />Paris : Éditions P.O.L, avril 2017<br />ISBN :&nbsp;978-2-8180-4234-2&nbsp;<br />220 pages, 21,5 €</div></blockquote><img src="http://livre.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/livre-jordane2_0.png"/> Fri, 21 Apr 2017 14:13:15 +0200 http://livre.ciclic.fr/actualites/rencontre-avec-jean-benoit-puech actualites Étude : Les Français et la lecture (2017) http://livre.ciclic.fr//outils-ressources/information-documentation/etudes-guides-fiches-pratiques-outils/interprofession/etude-les-francais-et-la-lecture-2017 <p class="chapo">Mardi 21 mars 2017, le Centre national du livre a rendu publique son étude « Les Français et la lecture », conduite par Ipsos. Résultat de cette enquête : les Français lisent toujours autant en 2017, leurs pratiques numériques progressent !</p><p>Dès 2015, Vincent Monadé, président du CNL, a confié à Ipsos la mise en œuvre d’un baromètre bisannuel portant sur un échantillon de 1 000 personnes, représentatif de la population française des 15 ans et plus, interrogé par téléphone.</p><p>Ce baromètre a pour objectif de :</p><p>– Suivre l’évolution des pratiques et des perceptions de lecture des Français vis-à-vis du livre et de la lecture.&nbsp;<br />– Mieux comprendre les raisons d’éloignement et de la baisse de la lecture.&nbsp;<br />– Faire venir ou revenir à la lecture les publics qui en seraient éloignés.</p><p>Voici les principales conclusions à retenir :</p><ul><li>Des Français toujours autant lecteurs, voire plus lecteurs qu’en 2015. Des grands lecteurs qui lisent plus de livres papier et nette progression de la lecture de livres numériques.&nbsp;</li><li>Une lecture plus numérique qu’en 2015, surtout chez les femmes. Elle sont plus acheteuses de livres sur Internet, plus connectées aux réseaux sociaux et plus sensibles aux recommandations des internautes.&nbsp;</li><li>Diversification et externalisation des circonstances de lectures. Les Français lisent toujours autant à domicile, mais aussi plus en dehors de chez eux, notamment dans les transports en commun.&nbsp;</li><li>Fort développement des achats de livres d’occasion et de la vente en ligne, au détriment de la librairie. Un sentiment toujours très présent que les livres y sont plus chers qu’ailleurs.&nbsp;</li><li>Encore plus de bénéfices reconnus à la lecture. L’approfondissement des connaissances et le plaisir restent les premières motivations. Plus que jamais valeur refuge, la lecture permet également aux Français de s’évader, d’oublier le reste ou de mieux comprendre le monde qui les entoure.</li></ul><p>Pour Vincent Monadé, président du Centre national du livre, « Les Français lisent autant qu’en 2015, c’est une bonne nouvelle. Deux tendances se dégagent de cette étude : une hausse des pratiques numériques, en ce qui concerne la lecture, les achats et la recommandation, et une diversification des lieux d’achat. Plus que jamais, une action déterminée en faveur de la lecture loisir, plébiscitée, est nécessaire. »</p><p><em>(Source : Centre National du Livre - Communiqué de presse)</em></p><img src="http://livre.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/cnl_1.jpg"/> Fri, 21 Apr 2017 11:23:16 +0200 http://livre.ciclic.fr/outils-ressources/information-documentation/etudes-guides-fiches-pratiques-outils/interprofession/etude-les-francais-et-la-lecture-2017 actualites Salon du livre jeunesse de Châteauroux http://livre.ciclic.fr//actualites/salon-du-livre-jeunesse-de-chateauroux <p class="chapo">Le salon du livre jeunesse est organisé par le service culturel de la Fédération des organisations Laïques de l'Indre, dans le cadre du Salon du livre de Châteauroux "L'envolée des livres".</p><p>Pour 27e édition, les jeudi 27 et vendredi 28 avril, 19 interventions d'auteurs sont prévues dans des écoles et collèges de l'Indre. Le salon du livre jeunesse se tiendra les samedi 29 et dimanche 30 avril 2017 au Couvent des Cordeliers (sous chapiteau), au programme : rencontres d'auteurs et illustrateurs, dédicaces et animations.</p><p>16 auteurs &amp; illustrateurs présents sur le salon : Anne BOURGEOIS, Irène COHEN-JANCA, Bénédicte CARBONEILL, Elise CHOUANE, Sylvain DIEZ, Charles JEANNE, Neil JOBARD, Agnès LAROCHE, Rose LUXEY, Judith MASINI, Gérard MONCOMBLE, Michelle MONTMOULINEX, Bénédicte NEMO, Delphine PESSIN, STIBANE, Marie-Andrée VERGER, Aurélie WELLENSTEIN.</p><p>Les libraires : <a href="http://livre.ciclic.fr/structure/librairie-arcanes" target="_blank">Arcanes de Châteauroux</a>, <a href="http://www.librairie-papeteries-informatique-cousin-perrin.com/" target="_blank">Cousin-Perrin du Blanc</a>.</p><p>Les éditeurs présents sur le salon : Les Editions Lifan, Chants d’Orties, Mange ta soupe, 2 pies tant mieux, Ornicar publishing, les P’tits cadets, les éditions Ouest-France (je colorie la vallée d’Ebbes).</p><p>Les éditeurs représentés sur le salon : Actes Sud, Albin Michel, Atelier du poisson soluble, Autrement jeunesse, Batsberg, Bayard jeunesse, Belin, Calligram, Casterman, Dargaud, Didier jeunesse, Dragon d’or, Dupuis, Ecole des Loisirs, Enfance et musique, Flammarion, Fleurus, Gallimard, Glénat, Gründ, Hachette, Hatier, Jasmin, Larousse, Lito, Mango, La Martinière jeunesse, Magnard, Milan, Nathan, Nord Sud, Oskar, Petit Pavé, Pocket, Rageot, Rouergue, Rue du Monde, Seuil jeunesse, Sorbier, Syros, Thierry Magnier, Autrement Jeunesse, Bilboquet, Gulf Stream…</p><p>Ateliers/animations :</p><ul><li>Atelier Arts plastiques par Bénédicte NEMO&nbsp;</li><li>« Association Aladin » l’association présentera les Escapajeux : activité pédagogique ludique autour d’un des livres du prix Escapages.&nbsp;</li></ul><img src="http://livre.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/jeunesse_0.jpg"/> Thu, 20 Apr 2017 12:24:04 +0200 http://livre.ciclic.fr/actualites/salon-du-livre-jeunesse-de-chateauroux actualites L'envolée des livres, salon du livre de Châteauroux (36) http://livre.ciclic.fr//actualites/l-envolee-des-livres-salon-du-livre-de-chateauroux-36 <p class="chapo"><span>La ville de Châteauoux vous donne rendez-vous au Couvent des Cordeliers,</span><span>&nbsp;les 29 et 30 avril prochain,&nbsp;</span><span>pour la onzième édition de</span><em>&nbsp;L'envolée des livres.</em><span>&nbsp;</span><span>L'auteur et scénariste Caryl Férey est le parrain de l'édition 2017.</span></p><p><span><span>Plus de 130 auteurs seront présents pour rencontrer et échanger avec les lecteurs mais aussi dédicacer leurs ouvrages. Parmi eux, on retrouve Serge Joncour, prix Interallié pour son roman <em>Repose-toi sur moi&nbsp;</em><span>(Flammarion),&nbsp;</span>Emma Daumas ou encore Gilles Paris. Et de nombreux auteurs de la région Centre-Val de Loire ont répondu présents pour cette nouvelle édition.</span></span></p><p><span><span>Deux jours de rencontres, de dédicaces et de temps forts :</span></span></p><p><strong>Samedi 29 avril 2017</strong></p><ul><li>10h30 – 11h30 : <strong>Ateliers dessins BD</strong> avec Fred Coconut, Grafouinages.&nbsp;<br />Espace jeunesse (1er étage) – Médiathèque Équinoxe.&nbsp;</li><li>15h30 : <strong>Petite rencontre avec de très grandes personnes.<br /></strong>Un après-midi pour changer de regard sur le temps qui passe, pour applaudir un projet revigorant, pour apprendre ce qu'est un livre numérique réalisé par des artistes... La romancière Barbara Constantine propose un documentaire optimiste sur une équipe de volleyeuse un peu particulière.<br />Médiathèque Équinoxe.&nbsp;</li><li>15h30 : Table ronde <strong><em>Polar et roman noir… en contexte électoral</em></strong>. <br />Animée par Hubert Artus avec Caryl Férey, Jérôme Leroy, Vincent Crouzet et Hervé Jourdain.<br />Dortoir des moines. Espace Jean-Charles-de-Fontbrune (espace conférence).</li><li>16h30 : Table ronde <em><strong>Livre &amp; Cinéma<br /></strong></em>Animée par Hubert Artus avec Serge Joncour, Gilles Paris et Loulou Robert. <br />Dortoir des moines. Espace Jean-Charles –de-Fontbrune (espace conférence).</li><li>17h : Remise des prix des enfants de la ville de Châteauroux et du coup de cœur des libraires.&nbsp;</li><li>17h30 : <strong>Rencontre flash</strong>&nbsp;(Speed booking) animée par Angélique Moreau avec Erwan Lahrer, Eglantine Eméyé, Sophie Adriansen et Emma Daumas. <br />Dortoir des moines. Espace Jean-Charles –de-Fontbrune (espace conférence).</li><li>18h15 :<strong> Projection</strong> <em>Ma vie de courgette</em> au Cinémovida en présence de Gilles Paris.</li><li>20h30 : Projection Le labyrinthe des rêves. En présence de Robin Gatto<br />Musée hôtel Bertrand&nbsp;</li></ul><p><strong>Dimanche 30 avril 2017</strong></p><ul><li>10h30 – 12h : <strong>Atelier d’écriture&nbsp;</strong>« Dur d’être un héros » animé par Pierre Mikailoff<br />Imaginer la journée d’un personnage hors du commun (star du rock ou de la chanson, pilote de Formule 1, super-héros, actrice ou acteur célèbre) lorsqu’il n’est pas en activité et doit se mesurer aux problèmes et tâches de la vie quotidienne : préparer le petit-déjeuner, réparer une fuite d’eau, aider sa progéniture à faire ses devoirs… Alors, c’est si dur d’être un héros ?<br />Cour des Cordeliers - Annexe des Beaux-Arts.</li><li>14h : <strong>Projection</strong> <em>Chez nous</em> film de Lucas Belvaux au Cinémovida en présence de Jérôme Leroy, scénariste.</li><li>14h30 : Table ronde<strong> "Manga"</strong><br />Robin Gatto présente l'auteur japonais Yumeno Kyusaku (1889-1936) et les liens étonnats avec le réalisateur Sogo Ishii (1957).<br />Dortoir des moines (espace conférence).</li><li>15h30 : Table ronde "<strong>Inspiré de faits (ou de gens) réels"</strong>.<br />Animée par Hubert Artus avec Jessica Nelson, Sylvie Le Bihan, Héloïse Guay de Bellissen et Jean-François Kervéan. <br />Dortoir des moines (espace conférence).</li><li>16h30 : <strong>Rencontre flash</strong> (speed booking) animée par Angélique Moreau avec Alexandra Alévêque,Claire Barré, Jean-Claude Bourret et Andréa Ferréol. <br />(espace conférence).</li><li>16h50 :&nbsp;<strong>Rencontre flash</strong>&nbsp;(speed booking) animée par Angélique Moreau avec Virginie Carton, Virginie de Clausade, Eloïse Lièvre et Jérôme Attal.<br />(espace conférence).</li></ul><p><span><span><br /></span></span></p><p><span><span><br /></span></span></p><img src="http://livre.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/envolees-des-livres-11_0.png"/> Fri, 14 Apr 2017 15:52:27 +0200 http://livre.ciclic.fr/actualites/l-envolee-des-livres-salon-du-livre-de-chateauroux-36 actualites Christian Garcin en séjour d'auteur au Musée Balzac, Château de Saché (37) http://livre.ciclic.fr//vie-du-livre/projets-d-auteurs/les-auteurs-presents/christian-garcin-en-sejour-d-auteur-au-musee-balzac-chateau-de-sache-37 <p class="chapo">Le Musée Balzac accueille Christian Garcin pour un&nbsp;séjour littéraire, un projet qui vise à créer des liens entre lieux dédiés à la mémoire d'écrivains et auteurs contemporains.</p><p>En mai, durant 4 jours, Christian Garcin découvrira de manière privilégiée le lieu, écrira un court texte sur un détail de la vie de Balzac ou de son&nbsp;œuvre et, bien sûr, donnera un temps de restitution de sa création. Sans oublier un temps de sensibilisation en direction des publics scolaires.&nbsp;</p><blockquote><ul><li>Restitution publique le dimanche 17 septembre 2017 : lecture de Christian Garcin au Musée Balzac</li><li>Rencontre scolaire le lundi 18 septembre autour du texte écrit durant son séjour.</li></ul></blockquote><p><strong>Musée de Balzac - Château de Saché<br /></strong>Au cœur de la Touraine, le château de Saché est l'un des lieux d'inspiration privilégiés d'Honoré de Balzac. Né à Tours en 1799, l'auteur de la Comédie Humaine reste toute sa vie fidèle à sa région natale. De 1825 à 1848, il rend ainsi régulièrement visite à Jean Margonne, ami de ses parents, dans son château de Saché.&nbsp;</p><p>Balzac y trouve le silence et l'austérité qui, loin des turbulences de la vie parisienne et de ses soucis financiers, lui permettent de travailler de douze à seize heures par jour.&nbsp;<em>Le Père Goriot, Louis Lambert, César Birotteau</em>&nbsp;ou encore Illusions perdues sont en partie rédigés dans sa petite chambre du second étage. Saché sert également l'inspiration de Balzac qui situe son roman Le lys dans la vallée dans le cadre idyllique de la vallée de l'Indre :</p><blockquote><p>"<em>Ne me demandez plus pourquoi j'aime la Touraine. Je ne l'aime ni comme on aime son berceau, ni comme on aime une oasis dans le désert ; je l'aime comme un artiste aime l'art</em>"<br />Le lys dans la vallée (1836).</p></blockquote><p>Ce lieu présente un étonnant fonds littéraire sur Balzac avec des éditions originales de ses œuvres, manuscrits et épreuves corrigées de la main de Balzac. Un fond littéraire est également disponible à la Bibliothèque municipale de Tours.</p><blockquote><address>Musée Balzac - Château de Saché<br />Rue du Château<br />37190 Saché<br />02 47 26 86 50</address></blockquote><img src="http://livre.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/800px-christian_garcin_-_comedie_du_livre_2011_-_montpellier_-_p1160229.jpg"/> Wed, 12 Apr 2017 16:07:42 +0200 http://livre.ciclic.fr/vie-du-livre/projets-d-auteurs/les-auteurs-presents/christian-garcin-en-sejour-d-auteur-au-musee-balzac-chateau-de-sache-37 actualites Rencontre avec Anne-Laure Bondoux http://livre.ciclic.fr//actualites/rencontre-avec-anne-laure-bondoux <p class="align-justify chapo">La médiathèque l'Aspostrophe propose, en partenariat avec la librairie l’Esperluète, une rencontre avec Anne-Laure Bondoux. Accompagnée par Olivier L'Hostis, libraire, et une bibliothécaire, la romancière portera un regard sur son parcours d’écrivain à l’occasion de la sortie prochaine de son dernier livre.</p><p class="align-justify">Anne-Laure Bondoux publie des romans depuis une quinzaine d’années, la plupart chez des éditeurs jeunesse. Originaire de la région parisienne, elle y vit aujourd'hui avec ses deux enfants. Elle a suivi des études de Lettres Modernes, elle a obtenu une licence de Lettres et s'intéresse particulièrement à l'écriture chez les enfants en difficulté, avec qui elle a monté des ateliers d'écriture qui ont reçu le prix Fondation de France.&nbsp;</p><p class="align-justify">Après avoir fait du théâtre, elle a rejoint en 1996 la rédaction de J'aime lire chez Bayard Presse, puis a participé au lancement du nouveau magazine, Maximum [devenu DLire].&nbsp;Elle a cessé ses activités de journaliste en 2000 pour se consacrer exclusivement à l'écriture de romans, à la chanson et au théâtre.<br /><br />Ses romans sont traduits dans une vingtaine de langues et ont obtenu de très nombreux prix en France et à l'étranger (le prix Sorcières et le prix France Télévisions en 2004, le Mildred L. Batchelder Honor Book et le ALA Best Books For Young Adults (États-Unis) en 2007, le prix Andersen (Italie) en 2009, etc.).</p><p class="align-justify">&nbsp;</p><img src="http://livre.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/bondoux-anne-laure-c-philippe-matsas-683x1024_0.jpg"/> Wed, 12 Apr 2017 10:59:20 +0200 http://livre.ciclic.fr/actualites/rencontre-avec-anne-laure-bondoux actualites Lecture de Pierre Senges à Chambord http://livre.ciclic.fr//actualites/lecture-de-pierre-senges-chambord <p class="chapo">Dans le cadre de son cycle de lectures, le domaine national de Chambord accueille Pierre Senges. L'auteur lira des extraits de son fabuleux roman d'aventures <em>Achab (séquelles), </em>paru aux éditions Verticales.&nbsp;</p><blockquote><p>La lecture sera suivie d’une discussion et d’une signature autour d’un verre avec l’écrivain.</p></blockquote><p>Né en 1968, Pierre Senges est l’auteur de 14 livres dont 9 publiés aux Éditions Verticales, ainsi que de nombreuses fictions radiophoniques. Souvent foisonnants, croisant érudition et inventions fictionnelles, ses ouvrages sont volontiers constitués d’assemblages de fragments et, pour les plus significatifs, élaborés à partir de grandes figures littéraires : Shakespeare pour&nbsp;<em>Sort l’assassin, entre le spectre</em>&nbsp;(2006) ou Lichtenberg pour les&nbsp;<em>Fragments de Lichtenberg&nbsp;</em>(2008). Avec&nbsp;<em>Achab (séquelles)</em>, publié en 2015, Pierre Senges reçoit le prix Wepler-Fondation La Poste : dans cet épais roman, l’écrivain met en place une structure fictionnelle complexe, dans laquelle se croisent l’histoire d’Achab après le&nbsp;<em>Moby Dick&nbsp;</em>de Melville, mais aussi celle de la baleine, ou encore celle de la jeunesse du capitaine, de sorte que le roman de Pierre Senges donne ainsi à lire non seulement ce qui se passe&nbsp;<em>après</em>&nbsp;mais également&nbsp;<em>avant</em>&nbsp;le roman de Melville, tout en récrivant en partie le texte du romancier américain en variant le point de vue, et en donnant la parole à la baleine. Entre référence littéraire et pure fiction, Senges invente une histoire anachronique qui fait d’Achab un héros de music hall, un acteur hollywoodien et, surtout, une figure qui tombe de la métaphysique de Melville, nourrie de Shakespeare et de la Bible, à un personnage trivial qui, faute de conserver son ennemie vitale, s’invente des histoires et un futur littéraire burlesque. Autant de&nbsp;<em>séquelles</em>, c’est-à-dire de&nbsp;<em>suites</em>&nbsp;possibles à un des plus grands textes de la littérature…</p><p>C’est ce roman impressionnant, polyphonique, mariant avec virtuosité les registres, que Pierre Senges fera découvrir au public de Chambord : une opportunité de rencontrer un des écrivains les plus représentatifs de cette manière “encyclopédique” qui constitue l’une des formes les plus intéressantes de la littérature contemporaine française depuis quelques années.</p><p>&gt; Prochaine lecture à Chambord : le 24 septembre avec Emmanuelle Pagano</p><p>&nbsp;</p><img src="http://livre.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/800px-pierre_senges_20100330_salon_du_livre_de_paris_2.jpg"/> Wed, 12 Apr 2017 10:33:31 +0200 http://livre.ciclic.fr/actualites/lecture-de-pierre-senges-chambord actualites « De divagations en digressions » exposition de planches originales de Rémi Farnos http://livre.ciclic.fr//actualites/de-divagations-en-digressions-exposition-de-planches-originales-de-remi-farnos <p class="chapo">Lors de sa résidence à la Maison des écritures, l'<span>auteur de bande dessinée Rémi Farnos</span> poursuit la réalisation de son album&nbsp;<em>Les héritiers de l'Urraca. </em>Durant plus d'un mois, vous pourrez découvrir à la médiathèque de Tours, les planches originales de cet ouvrage en cours de création.&nbsp;</p><p><em>Les fabuleuses histoires du capitaine Sherman,&nbsp;</em>tel est le titre de la série de bandes dessinées amorcée par Rémi Farnos, qui retrace les aventures du pirate Sherman, à la recherche d'un mystérieux trésor. Le premier tome,&nbsp;<em>Les héritiers de l'Urraca</em>, dont le scénario est déjà écrit, sera publié à la rentrée 2017 par&nbsp;Monsieur Ed.,&nbsp;éditeur québécois. Rémi Farnos poursuit sa réalisation durant ses quatre mois de résidence au sein de la Maison des Écritures.&nbsp;</p><p><em>Les héritiers de l’Urraca</em>, met en scène un capitaine pirate qui raconte si bien les récits de trésors que ses hommes le suivent aux quatre coins du globe. Le capitaine Sherman, insatiable de racontars, mène son bateau par le bout du nez, à tel point qu’il est difficile de cerner le vrai du faux. Toujours allant de digressions en digressions, le livre est chapitré de telle sorte que chaque nouvelle histoire dans l’histoire est mise en relief par un changement graphique approprié. Cette exposition met en avant ce processus de digression.</p><p><span>Un projet de création soutenu par Ciclic dans le cadre du dispositif "auteur associé".&nbsp;</span></p><img src="http://livre.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/les_heritiers_de_lurraco.jpg"/> Mon, 10 Apr 2017 17:20:40 +0200 http://livre.ciclic.fr/actualites/de-divagations-en-digressions-exposition-de-planches-originales-de-remi-farnos actualites Convergences Rabelaisiennes - Entretien avec Hélène Gaudy http://livre.ciclic.fr//actualites/convergences-rabelaisiennes-entretien-avec-helene-gaudy <p class="Corps chapo" align="center">L'auteure Hélène Gaudy a séjourné au musée Rabelais – La Devinière, pour découvrir les lieux et retrouver ainsi la mémoire de son illustre prédécesseur. Ce séjour lui a permis de composer un texte inspiré du lieu où François Rabelais passa son enfance. En attendant, la rencontre du dimanche 2 avril où Hélène Gaudy nous dévoilera son texte inédit, intitulé&nbsp;<em>La maison est un peu étroite pour tant de monde,</em> Ciclic vous propose de découvrir l'entretien réalisé par Nathanaël Gobenceaux.</p><p class="Corps" align="center">Hélène Gaudy livre à Nathanaël Gobenceaux s<span>on rapport à Rabelais et à la Renaissance, et ses impressions de visite à La Devinière.</span>&nbsp;</p><ul><li><h4>RABELAIS 1 –&nbsp;<em>Rabelais est un souvenir d’enfance.</em></h4></li></ul><p class="Corps">Rabelais est un souvenir d’enfance. Je n’ai à cette époque-là pas lu ses livres en entier, plutôt des extraits, des incursions — mais la porte est restée entrouverte. Le Moyen-Âge et la Renaissance, comme beaucoup d’enfants, me fascinaient. Je rêvais de machines à remonter le temps. Je me souviens surtout d’un fourmillement, que l’on retrouve chez Bruegel, chez Bosch. J’avais l’image d’une multitude de personnages.<br /><span style="font-family: websitefont, Arial, Helvetica, sans-serif; font-size: 21px;">&nbsp;</span></p><ul><li><h4>RABELAIS 2 –&nbsp;<em>Relire Rabelais à La Devinière.</em></h4></li></ul><p class="Corps">Relire Rabelais à La Devinière, ou dans la perspective de m’y rendre, c’est l’ancrer dans un paysage et, par contraste, dans une époque — puisque les changements du lieu ramènent aussi le texte à son temps.</p><p class="Corps">En le relisant aujourd’hui, avant de me rendre au musée, je me suis rendu compte que les personnages n’étaient pas si nombreux que dans mon souvenir, les scènes, pas si foisonnantes. C’est sans doute aussi la langue, ce vivier extraordinaire de mots et d’expressions, qui m’avait donné cette impression. Elle crée cet effet de polyphonie, de cacophonie parfois. Dans mon imaginaire d’enfant, elle avait peuplé le monde de Gargantua et de Pantagruel bien plus qu’il ne l’était.<strong></strong></p><p class="Corps">Aujourd’hui, je suis peut-être plus sensible à cette langue en elle-même. Avant, elle faisait tout à fait corps avec les personnages, le récit. J’écoute davantage ses consonances, ses particularités.</p><p class="Corps">Cet écart entre cette langue et celle que l’on parle aujourd’hui, entre ce qu’a été ce lieu — La Devinière — et ce qu’il est maintenant, m’a ouvert de nouvelles perspectives : je ne lis plus les livres de Rabelais seulement pour ce qu’ils racontent, mais aussi pour éclairer le temps qui nous sépare de lui.<strong></strong></p><p class="Corps">&nbsp;</p><ul><li><h4>RABELAIS 3 –&nbsp;<em>Retour vers les classiques.</em></h4></li></ul><p>J’ai une affection particulière pour les choses un peu sinistres mais ça n’exclut pas forcément l’humour, au contraire ! Celui de Rabelais, d’ailleurs, est souvent noir et franchement grinçant.</p><p class="Corps">N’ayant pas fait d’études de lettres, j’ai eu très peu de lectures «&nbsp;obligées&nbsp;». Je suis d’abord allée vers ce qui m’attirait le plus spontanément, essentiellement la littérature du XXe siècle et la littérature contemporaine. Mais, peu à peu, je retourne en arrière, je découvre sur le tard beaucoup de «&nbsp;classiques&nbsp;» que je ne vois sûrement pas de la même façon que si je les avais lus, étudiante, dans le cadre d’un corpus plus large. Ils s’inscrivent, au contraire, chacun dans une période de ma vie, avec lesquelles ils trouvent souvent des échos.</p><p class="Corps">Puisque Rabelais revient maintenant, j’y cherche forcément des liens avec des questions que je me pose, des thèmes qui me concernent. C’est aussi là-dessus que j’écris : comment, en croyant travailler sur un auteur, on se retrouve parfois à éclairer des zones d’ombre qui nous appartiennent — et ce rire, ce grand rire étrange, perturbant parfois, en fait partie.</p><p class="Corps">Les grands livres ont pour moi cet aspect poreux, mouvant. Ils changent sans cesse de forme selon la personne qui les ouvre, le moment et même le lieu où on les lit.</p><p class="Corps">&nbsp;</p><ul><li><h4>LA RENAISSANCE 1&nbsp;–&nbsp;<em><em>À cette époque-là, on est perpétuellement dans cette balance entre le réel et la fiction</em>.</em></h4></li></ul><p>Cette époque est aussi celle d’un considérable élargissement du monde occidental, de ce qu’on a appelé «&nbsp;les grandes explorations&nbsp;». Sur le plan iconographique, elle nous a laissé des merveilles, les cartes réalisées par les dessinateurs qui accompagnaient les équipages, enluminées de motifs qui disent autant l’envie de découvrir que l’ignorance qu’on avait encore des terres étrangères. Elles étaient peuplées de monstres, d’indigènes effrayants, d’animaux qu’on représentait en remplissant les vides de la mémoire.</p><p>À cette époque-là, on est perpétuellement dans cette balance entre le réel, nourri des avancées de la science, de la géographie, et la fiction, puisque la part d’ignorance a sans cesse besoin d’être comblée. L’invention de l’Utopie, des mondes imaginaires prend place dans cet entre-deux.</p><p class="Corps"><strong>&nbsp;</strong></p><ul><li><h4>LA RENAISSANCE 2 –&nbsp;<em>Notre façon de voir le monde vient en grande partie de cette époque-là.</em></h4></li></ul><p class="Corps">En travaillant sur ces documents et sur les tableaux des artistes qui, à cette époque-là, glorifiaient la figure des explorateurs, j’ai pris conscience, aussi, de la dimension politique de tout voyage d’exploration, de la domination sans partage qu’a exercée l’Occident, de ce que la question du voyage, de l’autre, de l’étranger, est aussi presque toujours une affaire de pouvoir.</p><p class="Corps">C’est aussi l’époque où s’installe le terme «&nbsp;paysage&nbsp;» — comment on se positionne par rapport à ce qui nous entoure, comment on le transforme, comment naissent les notions qui nous permettent de déclarer qu’un lieu est beau ou ne l’est pas, de démêler les rapports complexes entre l’art et la nature. Notre façon de voir le monde vient en grande partie de cette époque-là. À cet égard, cette littérature est un formidable laboratoire pour comprendre l’évolution de notre regard. <strong></strong></p><h4 class="Corps">&nbsp;</h4><ul><li><h4>LA DEVINIERE 1 – <em>Le lieu est souvent le biais par lequel j’arrive à saisir quelque chose.</em></h4></li></ul><p class="Corps">Je ne connaissais pas La Devinière mais la première fois que j’en ai entendu parler, j’ai eu très envie de la découvrir parce que le lieu est souvent le biais par lequel j’arrive à saisir quelque chose, l’angle que j’adopte pour écrire. Je suis incapable d’écrire sur un «&nbsp;sujet&nbsp;» ou un personnage s’il n’y a pas un lieu, qui me parle, où les ancrer. La visite de La Devinière me donne donc, tout naturellement, une entrée concrète dans l’univers de Rabelais.</p><p class="Corps">J’aime cette idée que la maison est un point de contact entre Rabelais et nous. C’est tangible et cela me permet, aussi, de remonter à ma mesure dans le temps.</p><p class="Corps"><strong>&nbsp;</strong></p><ul><li><h4>LA DEVINIERE 2 –&nbsp;<em>Cette lumière vraiment particulière.</em></h4></li></ul><p class="Corps">J’ai surtout souvenir de la lumière. Elle m’avait frappée, déjà, sur les images que j’avais vues, et je pensais qu’elle dépendait des circonstances, de la patience du photographe. Mais pendant les trois jours que j’y ai passés, elle était là, cette lumière vraiment particulière, chaude, orangée, très changeante. On peut se dire que Rabelais a vu la même lumière. C’est ce genre de points de contact qui permettent de rapprocher de soi un auteur, une œuvre, qui déclenchent une émotion, une écriture.</p><p class="Corps"><strong>&nbsp;</strong></p><ul><li><h4>LA DEVINIERE 3 –&nbsp;<em>On fabrique toujours les paysages des livres que l’on lit avec des fragments de lieux qu’on a connus.</em></h4></li></ul><p class="Corps">La confrontation aux lieux d’écrivains révèle surtout notre besoin, pour comprendre un auteur, de partager avec lui, pour un temps, un territoire. Ils nous donnent un décor où ancrer un livre et un auteur, ou projeter nos attentes, les incarner. Une maison, c’est intime, c’est un éclairage quotidien, physique.</p><p class="Corps">Avec le temps, ces lieux peuvent s’inviter dans la lecture. On fabrique toujours les paysages des livres que l’on lit avec des fragments de lieux qu’on a connus et souvent, ces lieux-là, ces maisons qui ont vu naître les auteurs ou les livres, deviennent des morceaux de décors qui se recomposent à la lecture.</p><p class="Corps">Ce qui est aussi très révélateur, c’est la façon dont nous mettons ces lieux en scène. C’est très variable selon les lieux et les époques — on n’avait pas du tout la même façon de transformer un lieu pour aboutir à ce qu’on veut faire passer pour une forme d’authenticité dans les années 1970, par exemple, qu’aujourd’hui.</p><p class="Corps">Mais au-delà de ces réflexions, il y a des choses qui vont davantage du côté de l’émotion, de ce qui passe, sans qu’on puisse toujours le contrôler, à travers les mailles — la lumière est de celles-là.</p><p class="Corps"><strong>&nbsp;</strong></p><ul><li><h4>LA DEVINIERE 4 – <em>À la Devinière, c’est l’œuvre qui est la première entrée.</em></h4></li></ul><p class="Corps">J’ai surtout fréquenté les lieux de mémoire tout court, liés à la seconde guerre mondiale et à la Shoah, sur lesquels j’ai écrit dans mon dernier livre. Mais je me suis rendu compte, en visitant aussi quelques maisons d’écrivains ou d’hommes célèbres (le bureau de Schindler à Cracovie, la maison de Victor Hugo, celle de Giono…), qu’il y a souvent un point commun à ces lieux : donner l’aspect d’un lieu intime à un lieu public.</p><p class="Corps">Dans certains, cette illusion est soigneusement entretenue : on «&nbsp;reconstitue&nbsp;» les traces de la vie, on pose un cahier ouvert sur le bureau, on fait tout pour laisser penser que celle ou celui qui a vécu là pourrait, d’un instant à l’autre, revenir. Mais la nécessité même de cette mise en scène souligne l’absence. Plus l’écrivain est loin de nous, plus il fait partie du «&nbsp;patrimoine&nbsp;», plus on multiplie les artifices, et plus il nous échappe.</p><p class="Corps">J’essaie de voir ce qui surnage et ce qui, au contraire, est dérobé au regard et à l’émotion par une mise en scène trop prégnante.</p><p class="Corps">À la Devinière, je n’ai pas senti cette volonté de reconstitution d’une intimité. C’est l’œuvre qui est la première entrée. Mais il y a, toujours, quelque chose qui flotte entre ces murs, dans cette lumière inchangée — un paysage fécond, ordonné comme une miniature, qui n’a besoin de rien d’autre pour nous parler.</p><p class="Corps">&nbsp;</p><ul><li><h4>QUELQUES AUTEURS – Quelle influence des auteurs du patrimoine littéraire&nbsp;?</h4></li></ul><p class="Corps">Elle est difficile à démêler. Les auteurs s’influencent les uns les autres depuis tellement longtemps ! Certains auteurs «&nbsp;classiques&nbsp;» en ont influencé d’autres, qui nous influencent à leur tour…</p><p class="Corps">Après, il y a des rencontres avec des textes qui marquent durablement et dont l’influence est plus consciente.</p><p class="Corps">J’ai longtemps été passionnée par la mythologie quand j’étais enfant — L’Iliade, l’Odyssée, les mythes grecs. Je leur dois peut-être un goût pour la construction de mondes, qu’ils soient réels ou imaginaires.</p><p class="Corps">Bien plus tard, il y a eu Flaubert — sa langue m’a «&nbsp;parlé&nbsp;» à une époque de ma vie où je ne me serais pas forcément crue prête à l’entendre.</p><p class="Corps">Puis Proust, qui m’a laissé, du fait aussi, certainement, de la longueur de <em>La Recherche</em>, des images particulièrement tenaces — il me semble que l’une des forces de la littérature est, ainsi, de dérouler sur des pages et des pages des impressions, des sensations que l’émotion comme la mémoire condensent en un instant. La durée de la lecture et de l’écriture, cette longue immersion, cette réintroduction du temps dans ce qui est de l’ordre de la fulgurance, les grave en nous très profondément.</p><p class="Corps">J’aime ce temps que donne le texte. Je ne suis pas quelqu’un qui arrive à faire passer quelque chose dans l’immédiateté, la spontanéité. C’est pour cela que mon expérience de la photographie, même si elle est précieuse pour écrire, est toujours décevante. J’aime revenir, effacer, déplacer, reprendre. Pour moi, ce sont ces étapes, ce mouvement qui permettent de s’approcher de ce qu’on veut écrire. Et les livres qui se déploient lentement permettent, quand on les lit, d’expérimenter cela, physiquement.</p><p class="Corps"><strong>&nbsp;</strong></p><ul><li><h4>LE TEXTE – <em>Quand on est plongé dans un lieu, on a le sentiment qu’il ne sert à rien de le décrire.</em></h4></li></ul><p class="Corps">Quand j’écris à partir d’un lieu où je ne reviendrai pas avant un certain temps, j’essaie toujours de prendre des notes, de garder vives des impressions. Quand on est plongé dans un lieu, il nous paraît unique, évident, on a le sentiment qu’il ne sert à rien de le décrire. Mais dès qu’on s’en éloigne, on comprend l’importance des notes les plus dérisoires. Elles sont des ancrages pour explorer, aussi, ce que le lieu devient avec le temps, la façon dont la mémoire le transforme.</p><p class="Corps">Il est souvent difficile d’avoir une appréhension juste d’un lieu (surtout quand il est loin de nous, par son histoire, ou dans l’espace), mais on peut toujours explorer ces strates, la façon dont elles se superposent. Ainsi, on questionne aussi notre propre mémoire, la formation de nos images mentales. C’est dans ces métamorphoses qu’un lieu commence à nous appartenir ou à nous devenir, du moins, accessible.</p><p class="Corps"><strong>&nbsp;</strong></p><ul><li><h4>LE COLLECTIF<em>INCULTE</em> – Une sorte de réseau humaniste de notre époque&nbsp;?</h4></li></ul><p>Nous avons toujours eu, dans Inculte, la volonté de ne pas avoir d’école, de dogme, mais de tisser des affinités, un «&nbsp;réseau&nbsp;», oui, au sens premier du terme — ça circule et finalement, ça forme un tout.</p><p class="Corps">Se nourrir des travaux des autres ouvre un espace qu’on n’aurait pas forcément investi seul.</p><p class="Corps">Quand je suis arrivée dans Inculte, mon premier roman était tout juste publié, et le fait d’écrire dans la revue a vraiment élargi mon champ d’expériences. Cela a pris du temps — j’ai toujours des périodes de maturation assez lentes — mais cette écriture expérimentée dans la revue (qui se nourrit, aussi, d’histoire, de géographie, de politique, qui n’est ni vraiment théorique, ni vraiment fictionnelle), a fini, des années après, par me mener à la forme un peu particulière, entre récit et déambulation, de mon dernier livre. Cela m’a sortie de ce que je pensais vouloir faire, poussée à explorer des préoccupations que parfois je ne savais pas, jusqu’à tenter de m’en saisir, être aussi les miennes.</p><p>&nbsp;</p><h5 class="Corps">[Entretien réalisé par Nathanaël Gobenceaux pour le Musée Rabelais La Devinière, février – mars 2017]<br />Un projet Ciclic In Situ&nbsp;<span style="font-family: websitefont, Arial, Helvetica, sans-serif; font-size: 21px;">&nbsp;</span></h5><img src="http://livre.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/h_gaudy_rabelais.jpg"/> Mon, 10 Apr 2017 10:22:50 +0200 http://livre.ciclic.fr/actualites/convergences-rabelaisiennes-entretien-avec-helene-gaudy actualites Rencontre avec Yvan Pommaux http://livre.ciclic.fr//actualites/rencontre-avec-yvan-pommaux <p class="chapo">La librairie Libr'enfant vous invite à une rencontre-dédicace avec l'auteur jeunesse, Yvan Pommaux à l'occasion de la sortie de son dernier ouvrage<em> La Commune</em> paru à l'École des Loisirs.</p><p>Bien sûr, il y a les célébrités : Napoléon III, Thiers, Victor Hugo, Gambetta, Jean-Baptiste Clément, l’auteur du « Temps des cerises », et Louise Michel… Mais le véritable héros de ce livre, c’est le peuple de Paris. C’est lui, anonyme, obscur et sans grade, qui rêve de parfaire et accomplir la Révolution de 1789. Lui qui tente une utopie : éducation obligatoire, laïque et gratuite, égalité entre hommes et femmes, démocratie directe. Écrasée dans un bain de sang, condamnée, calomniée, caricaturée, puis oubliée, la Commune méritait que les auteurs de&nbsp;<a href="https://www.ecoledesloisirs.fr/livre/nous-notre-histoire"><em>Nous, notre Histoire</em></a>&nbsp;rétablissent certaines vérités. Et voilà un album qui chante, vibre, fulmine et s’attendrit comme une chanson de Colette Magny.</p><p>"Le 13 septembre 1946, je nais à Vichy, dans l'Allier. Maman m'emmène au parc. Tous les jeudis, je vais au Lux. Tous les dimanches, je joue au rugby. Tous les jours, je dessine. En 1964, j'échoue au baccalauréat. Je vais aux Beaux-Arts, puis je travaille comme maquettiste chez un installateur de magasins. Ce sont les années "Formica". Je "monte" à Paris, où j'exerce divers petits métiers. Me voilà bientôt maquettiste à l'école des loisirs. En 1972, je pars en Touraine et deviens auteur-illustrateur indépendant. J'écris, je dessine et Nicole met en couleurs. Nous avons une fille, nous nous marions, nous avons une autre fille et nous créons de nombreux livres et bandes dessinées." [Yvan Pommaux]</p><blockquote><p><em>La commune</em> - Yvan Pommaux, Christophe Ylla-Somers<br />Paris : L'École des Loisirs, 2017<br />ISBN :&nbsp;9782211230827. - 11,80 €</p><p><img src="http://livre.ciclic.fr/sites/default/files/1507-1.jpg" width="150" height="195" /></p></blockquote><img src="http://livre.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/yvan_pommaux_en_dedicace-2009.jpg"/> Sun, 09 Apr 2017 11:35:22 +0200 http://livre.ciclic.fr/actualites/rencontre-avec-yvan-pommaux actualites Résidence d'écrivain en Nouvelle-Zélande http://livre.ciclic.fr//actualites/residence-d-ecrivain-en-nouvelle-zelande-0 <p class="chapo">La résidence d’écrivain du «&nbsp;Randell Cottage&nbsp;» destinée à un auteur français, lance son appel à candidatures pour 2018.</p><div class="mceContentBody clearfix"><p>Cette résidence offre la possibilité à un écrivain français confirmé de séjourner dans une demeure&nbsp;historique, le Randell Cottage, située&nbsp;au cœur de la capitale administrative et intellectuelle de la Nouvelle-Zélande. Lors de son séjour, qui sera consacré à la recherche et à l’écriture, le lauréat est également invité à animer un cycle de rencontres littéraires autour de son œuvre dans les principales villes du pays et auprès d’institutions néo-zélandaises partenaires.&nbsp;</p><p>Les derniers lauréats en ont été&nbsp;David Fauquemberg (2015), Nicolas Fargues (2016) et Josef Schovanec (2017).</p><p>Dotée d'une bourse d’environ 3 000 dollars néozélandais par mois, la résidence s’adresse aux auteurs de nationalité française ayant déjà publié au moins deux ouvrages de fiction et maîtrisant la langue anglaise.</p><p>La résidence sera disponible pour le lauréat français du&nbsp;<strong>1er janvier au 15&nbsp;juin 2018</strong>&nbsp;pour une période de 4 à 5 mois.<br />Le lauréat sera sélectionné par un jury composé de personnalités néo-zélandaises du monde du livre extérieures à l’Ambassade, et d’un représentant de l’Ambassade.&nbsp;</p></div><img src="http://livre.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/photo_randell_cottage_0.jpg"/> Sun, 09 Apr 2017 10:12:39 +0200 http://livre.ciclic.fr/actualites/residence-d-ecrivain-en-nouvelle-zelande-0 actualites Bourses écrivain et libraire de la fondation Jean-Luc Lagardère - 2017 http://livre.ciclic.fr//actualites/bourses-ecrivain-et-libraire-de-la-fondation-jean-luc-lagardere-2017 <p class="chapo">Appel à candidatures pour les bourses de la fondation Jean-Luc Lagardère</p><p>Dix bourses, pour un montant total de 255 000 euros, seront attribuées cette année à de jeunes créateurs et professionnels de la culture et des médias. Ces derniers doivent présenter un projet original et ambitieux, en langue française, dans les domaines de l’écrit, de l’audiovisuel, de la musique et du numérique.</p><div style="text-align: justify;">Attribuées depuis 1990, ces bourses offrent aux lauréats non seulement des moyens financiers mais aussi le temps nécessaire pour réaliser un grand projet, celui qui leur permettra de s’affirmer dans leur domaine. Elles sont un véritable tremplin pour leur avenir professionnel.<br /><span style="text-align: justify;">Ces bourses récompensent de jeunes porteurs de projets originaux et ambitieux parmi les professions suivantes : Auteur de documentaire, Auteur de film d’animation, Créateur numérique, Ecrivain, Journaliste de presse écrite, Libraire, Musicien (dans la catégorie Musiques actuelles et la catégorie Jazz et musique classique)</span></div><p>Les candidats doivent avoir 30 ans au plus (moins de 35 ans pour les libraires, les photographes&nbsp;et les scénaristes TV)&nbsp;et une première expérience professionnelle réussie dans leur discipline.</p><p><span style="line-height: 1.4;">La</span><strong style="line-height: 1.4;"> <a href="http://www.fondation-jeanluclagardere.com/bourses/presentation/ecrivain">bourse Écrivain</a></strong><span style="line-height: 1.4;"> est attribuée à un jeune écrivain désireux d’écrire un roman en français. Elle permet au lauréat de se consacrer à temps complet à l’écriture du roman. Elle est dotée de 25 000 euros.</span></p><p>La <a href="http://www.fondation-jeanluclagardere.com/bourses/presentation/libraire"><strong>bourse Libraire</strong></a> est attribuée à un jeune libraire dans le cadre de la création ou de la reprise d’une&nbsp;librairie&nbsp;ou à un jeune libraire qui a sa propre librairie (créée il y a moins de trois ans) qui souhaite réaliser un projet de développement innovant, ou qui a un projet original de commercialisation du livre.  Elle est dotée de 30 000 euros.</p><img src="http://livre.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/bourses.jpg"/> Sat, 08 Apr 2017 14:39:27 +0200 http://livre.ciclic.fr/actualites/bourses-ecrivain-et-libraire-de-la-fondation-jean-luc-lagardere-2017 actualites Un week-end avec Olivier Douzou http://livre.ciclic.fr//actualites/un-week-end-avec-olivier-douzou <p><span class="chapo">La librairie Libr'enfant (Tours) et la médiathèque de Joué-les-Tours organisent deux rencontres et une matinée dédicaces avec Olivier Douzou. Pour cet événement, l'auteur-illustrateur invite deux confrères, Michel Galvin et Benoît Jacques, l'occasion de rencontrer les acteurs de la littérature pour la jeunesse et de dialoguer avec eux.</span></p><p><strong>Au programme</strong>&nbsp;:&nbsp;</p><ul><li><strong>Vendredi&nbsp;après-midi</strong>&nbsp;: de 14h à 17h&nbsp; à la médiathèque de Joué-les-Tours (sur inscription, 90 places)<br /><strong>Olivier Douzou</strong> reviendra sur son parcours, son travail et sa vision du livre jeunesse pour appréhender et mieux comprendre l’album jeunesse&nbsp;et sa lecture des enfants ! Échanges croisés avec&nbsp;<strong style="text-align: justify;"><a href="http://www.lerouergue.com/auteurs/galvin-michel" target="_blank">Michel Galvin</a></strong><span style="text-align: justify;">, auteur-illustrateur jeunesse</span></li></ul><ul><li><strong>Vendredi&nbsp;soir</strong>&nbsp;: 19h30 à la librairie Libr'enfant (sur inscription, 50 places)<br /><em style="text-align: justify;">"Les visiteurs du soir"<br /></em>Tête à tête avec <strong>Olivier Douzou</strong> et<strong style="text-align: justify;">&nbsp;<a href="https://benoitjacques.com/" target="_blank">Benoît Jacques</a></strong><span style="text-align: justify;">&nbsp;(éditeur, auteur, illustrateur...)</span></li></ul><ul><li><strong>Samedi&nbsp;matin</strong>&nbsp;: dédicaces à la librairie Libr'enfant de 10h30 à 12h30 en compagnie des trois auteurs.</li></ul><hr /><p class="paragraph_style">Olivier Douzou est né à Rodez en 1963. Architecte Diplômé DPLG en 1987 de l’école de Montpellier, Olivier Douzou est entre 1988 et 1993 directeur artistique dans deux agences parisiennes de design et communication visuelle. En 1993,&nbsp; il publie son premier ouvrage jeunesse,<em> Jojo la Mache</em>. Cet album ouvre alors le secteur jeunesse des Editions du Rouergue qu’il dirige entre 1994 et 2001, initiant plusieurs collections de cette maison : albums, doado, touzazimute, l’œil amusé, 12X12 etc...</p><p class="paragraph_style">Il est par ailleurs travailleur indépendant, directeur artistique et graphiste pour les Editions du Rouergue jusqu’en 2001. Il participe ensuite à la création des éditions L'Ampoule à Paris et publie en 2003 ses albums aux éditions MeMo. <em>Le nez</em> est récompensé en 2006 au salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil en Seine-saint-Denis qui lui propose une carte blanche l’année suivante pour l’’exposition «Play».</p><p class="paragraph_style">Depuis 2007 il est le scénographe de ce salon et de ses expositions. En 2011, il retrouve le secteur jeunesse du Rouergue pour en assurer la direction artistique et la direction éditoriale des albums en poursuivant par ailleurs son activité indépendante dans les domaines de l’image, de l’objet et de l’espace.</p><p class="paragraph_style">Olivier Douzou est l'auteur/illustrateur de 90 albums qui ont été primés (Totem, Baobab, Pépite au salon de Montreuil, Bologna Ragazzi Award, Pitchou d’or etc) et traduits dans une vingtaine de langues. Il est aussi un des membres fondateur du Muz aux côtés de Claude Ponti et collaborateur régulier de l’association A.C.C.E.S.</p><img src="http://livre.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/douzou_0.jpg"/> Fri, 07 Apr 2017 14:35:36 +0200 http://livre.ciclic.fr/actualites/un-week-end-avec-olivier-douzou actualites Des poches sous les yeux : des livres à la radio http://livre.ciclic.fr//actualites/des-poches-sous-les-yeux-des-livres-la-radio <p class="chapo">Une émission diffusée sur les ondes tourangelles par Radio Béton où la littérature a une place de choix. Chaque semaine, ce sont trois nouvelles chroniques de livres de poche qui vous sont proposées sur le 93.6.</p><p>"Des poches sous les yeux" c'est un format souple avec des chroniques de 3 minutes environ. Une présentation dynamique grâce à la diffusion de trois chroniques chaque semaine à horaire fixe en journée, qui sont ensuite multi-diffusées sur toute l'amplitude de la grille d'émissions pendant la semaine.</p><p>Toutes les chroniques sont disponibles sur le site <em><a href="http://despochessouslesyeux.fr/index.php?option=com_content&amp;view=category&amp;layout=blog&amp;id=45&amp;Itemid=40" target="_blank">Des poches sous les yeux</a></em>, et ce sont près de 1 000 podcasts que vous pourrez y découvrir.&nbsp;</p><p>Les derniers livres chroniqués :</p><ul class="latestnews"><li class="latestnews"><em><a class="latestnews" href="http://despochessouslesyeux.fr/index.php?option=com_content&amp;view=article&amp;id=1172%3Avenise-nest-pas-en-italie&amp;catid=1%3Alatest-news&amp;Itemid=40">Venise n'est pas en Italie</a>,</em> <br />Ivan Calbérac&nbsp;</li><li class="latestnews"><em><a class="latestnews" href="http://despochessouslesyeux.fr/index.php?option=com_content&amp;view=article&amp;id=1171%3Adescente-a-valdez&amp;catid=1%3Alatest-news&amp;Itemid=40">Descente à Valdez</a>,&nbsp;</em><br />Harry Crews. Traduit de l'anglais par Bruno Charoy</li><li class="latestnews"><em><a class="latestnews" href="http://despochessouslesyeux.fr/index.php?option=com_content&amp;view=article&amp;id=1170%3Asi-jetais-ministre-de-la-culture&amp;catid=1%3Alatest-news&amp;Itemid=40">Si j'étais ministre de la culture</a></em>,&nbsp;<br /><span>de Carole Frechette et Thierry Dedieu</span> (Ed. HongFei Cultures)</li><li class="latestnews"><em><a class="latestnews" href="http://despochessouslesyeux.fr/index.php?option=com_content&amp;view=article&amp;id=1169%3Aesther&amp;catid=1%3Alatest-news&amp;Itemid=40">Esther</a>,</em><br />Sharon E. McKay&nbsp;</li><li class="latestnews"><em><a class="latestnews" href="http://despochessouslesyeux.fr/index.php?option=com_content&amp;view=article&amp;id=1168%3Aen-attendant-le-petit-poucet&amp;catid=1%3Alatest-news&amp;Itemid=40">En attendant le petit poucet</a>,</em><br />Philippe Dorin&nbsp;</li><li class="latestnews"><em><a class="latestnews" href="http://despochessouslesyeux.fr/index.php?option=com_content&amp;view=article&amp;id=1167%3Avictor-hugo-vient-de-mourir&amp;catid=1%3Alatest-news&amp;Itemid=40">Victor Hugo vient de mourir</a>,</em><br />Judith Perrignon&nbsp;</li><li class="latestnews"><em><a class="latestnews" href="http://despochessouslesyeux.fr/index.php?option=com_content&amp;view=article&amp;id=1166%3Aavec-les-pires-intentions&amp;catid=1%3Alatest-news&amp;Itemid=40">Avec les pires intentions</a>,</em><br />Alessandro Piperno&nbsp;</li><li class="latestnews"><em><a class="latestnews" href="http://despochessouslesyeux.fr/index.php?option=com_content&amp;view=article&amp;id=1165%3Atango-parano&amp;catid=1%3Alatest-news&amp;Itemid=40">Tango Parano</a>,</em><br />Hervé Le Corre&nbsp;</li></ul><img src="http://livre.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/des_poches_sous_les_yeux2.jpg"/> Fri, 07 Apr 2017 14:23:58 +0200 http://livre.ciclic.fr/actualites/des-poches-sous-les-yeux-des-livres-la-radio actualites Rencontre avec Rémi Farnos et Jérémy Barrault http://livre.ciclic.fr//actualites/rencontre-avec-remi-farnos-et-jeremy-barrault <p class="chapo">Rémi Farnos, auteur associé à La Maison des écritures dialoguera avec Jérémy Barrault, auteur-illustrateur. Ils évoqueront leurs créations et leur parcours, et auront une discussion sur "Le dessein du chiffre sept" de Jérémy Barrrault, ouvrage pour lequel, il est question d'une publication aux éditions Polystyrène, dont par Rémi Farnos est l'un des auteurs phares mais aussi, et surtout, l'un des membres de l'équipe.&nbsp;</p><p>Depuis le mois de mars, l'auteur de bande dessinée,<strong>&nbsp;Rémi Farnos</strong> est accueilli par la Maison des écritures, avec le soutien de Ciclic. Durant quatre mois, il poursuit son cycle consacré aux aventures du pirate Sherman, avec la réalisation de son album&nbsp;<em>Les héritiers de l'Urraca, </em>tout en prenant part à des rencontres publiques. Vous pouvez découvrir j<span>usqu'au 13 mai à la médiathèque de Tours,</span>&nbsp;les planches originales de cet ouvrage en cours de création, à travers l'exposition &nbsp;<a href="http://livre.ciclic.fr/actualites/de-divagations-en-digressions-exposition-de-planches-originales-de-remi-farnos" target="_blank">« De divagations en digressions »</a>.</p><p><strong>Jérémy Barrault</strong> n'est pas en reste,&nbsp;<em>Le dessein du chiffre sept</em>&nbsp;ayant reçu le prix de la Bourse Jeunes Talents dans la catégorie bande dessinnée à l'occasion du 42e salon international de la BD d'Angoulême, en 2015. <br />À l'époque, il déclarait : «&nbsp;<em>J'avais ce projet depuis plusieurs années, mais jamais je n'avais trouvé d'écho suffisamment fort et constructif pour me persuader qu'il valait la peine d'être mené à bien. Je dirais donc que la bourse a été un signal de reconnaissance, demandant l'entière réalisation de mon projet !</em>&nbsp;».</p><img src="http://livre.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/rencontre_remi_farnos_jeremry_barrault.jpg"/> Thu, 06 Apr 2017 11:54:38 +0200 http://livre.ciclic.fr/actualites/rencontre-avec-remi-farnos-et-jeremy-barrault actualites Atelier d’écriture « Commence ton feuilleton » avec Chris Simon http://livre.ciclic.fr//actualites/atelier-d-ecriture-commence-ton-feuilleton-avec-chris-simon <h2>Les ateliers d’écriture de Tu Connais la nouvelle ?</h2><p>Les ateliers sont ouverts à tous, écrivains débutants ou confirmés. Ils sont animés par des auteurs reconnus. Ils aborderont chacun un type d’écriture spécifique&nbsp;: textes courts, nouvelle historique, Oulipo, création collective, le suspens, la chanson.</p><p>Sur une après-midi, une soirée ou un week-end, l’atelier d’écriture encadré par l’auteur parrain est un moment d’apprentissage et d’expérimentation. Il n’a pas vocation à “produire” un résultat. Il invite à explorer des formes et des styles, sans préjuger de ce qu’il en sortira. Il pousse l’imaginaire à se révéler autrement. Il ne s’agit en aucun cas d’un cours d’écriture.&nbsp;</p><blockquote><p><strong>Atelier d’écriture « Commence ton feuilleton » <br />avec Chris Simon</strong> <br />Écrire un feuilleton : les ressorts, les techniques, la mise en place, la dynamique et la scénarisation. Créer des personnages récurrents. Trouver une situation de laquelle peuvent découler de nombreuses aventures, se laisser porter par les rebondissements… Il s’agira d’un rapport ludique à l’écriture, de débrider son imagination en s’imposant dès le départ un cadre à travers une « bible ».</p><p><strong>Chris Simon</strong> est l’auteure de nombreuses nouvelles. Elle a également écrit plusieurs séries littéraires dont « Lacan et la boîte de mouchoirs », un feuilleton psy et « Brooklyn Paradis ». Elle vient de sortir son premier roman « Memorial Tour »</p></blockquote><img src="http://livre.ciclic.fr/sites/default/files/styles/medium/public/chrissimon-e1481455920308_0.png"/> Wed, 05 Apr 2017 17:37:12 +0200 http://livre.ciclic.fr/actualites/atelier-d-ecriture-commence-ton-feuilleton-avec-chris-simon actualites