Coco Téxèdre


Coco Téxèdre travaille à la mise en livre du corps.
L’acéré, le lacéré du corps,
Ses fractures, ses scansions,
Ses maux et mots.

Elle pense le livre en espace de jeu, d’expérimentation, de laboratoire où foisonnent les livres d’artiste, manuscrits, uniques, imprimés, de bibliophilie, livres objets, livres peints, livres pauvres...
Ses ouvrages sont présents dans de nombreuses collections publiques françaises et étrangères.
Sa participation à l’aventure des « livres pauvres » orchestrée par Daniel Leuwers lui a permis d’accompagner de nombreux poètes : Henri Meschonnic, Michel Butor, Linda Maria Baros, Pierre Dhainaut, Hubert Lucot, Dominique Sampiero…
Une longue complicité avec Suzanne Aurbach a donné naissance à une grande diversité de livres d’artistes : L’orange Nycthémère, Migraine, Évidences, Archéologies…

Coco Téxèdre revisite avec autant de bonheur Camus, Saint-John Perse, Rabelais, Ronsard, Rimbaud…

Elle a publié en 2004, Arts visuels et jeux d’écriture : expériences d’ateliers plastiques en milieu scolaire, aux éditions Scérén.