Monique Durand en résidence à Neuvy-le-Roi (37)

La Maison des écritures, installée à Neuvy-le-Roi, accueille en résidence du 11 septembre au 11 décembre 2016, l'auteure québécoise Monique Durand. Lors de sa résidence elle se consacre à l'écriture d'un ensemble de récits autour du fleuve de Saint-Laurent, provisoirement intitulé Ce fleuve de ma vie. Récits autour du Saint-Laurent. Durant ces trois mois, Monique Durand partage son temps entre création artistique et rencontres avec le public. Un projet soutenu par Ciclic.

Son projet d'écriture : 
Ce fleuve de ma vie. Récits autour du fleuve Saint-Laurent (titre provisoire)

"Ce livre que j’écrirai en grande partie à Neuvy-le-Roi se présentera sous la forme de récits, composant autant de chapitres. Chaque chapitre sera conçu comme le tableau d’un peintre, formes et couleurs d’un lieu physique et peut-être davantage encore d’un état d’être à un moment de mon existence.

Je veux écrire ces tableaux dans un style « dépouillé, paisible et implacable », trois mots qui, pour plusieurs critiques, caractérisent mon écriture.

Des accents autobiographiques

Jusqu’ici, je n’ai jamais écrit au « je » et me suis toujours exprimé par la médiation de personnages tirés de mon imagination. À présent, j’ai envie de créer plus directement à partir de moi-même. Ce fleuve de ma vie aura donc des accents autobiographiques.

Après des années d’écriture de pure fiction, autour d’une galerie de personnages dans Eaux, de la vie d’une artiste flamboyante dans La Femme du peintre, d’un homme de la mer et des forêts profondes dans Le petit caillou de la mémoire, voilà que je ressens le besoin de me poser sur ma vie, ce qu’elle était, ce qu’elle devient, cette fois par la médiation d’un fleuve… on n’en sort pas.

Il y a juillet et les mers frigorifiées de Cap-Chat, de Gaspé, de Baie Trinité, de Rivière-au-Tonnerre, où on pénètre lentement, le cœur nous manque, on esquisse deux ou trois pas, on recule, on sort de l’eau, on y revient, on s’insinue jusqu’à l’engourdissement des mollets et des doigts. Là, bien congelé, on entre dans la joie, « saucé » de pied en cap. Un loup marin nous regarde. Une outarde attardée, plus sensée être là en juillet. Des fous de Bassan, des cormorans, des macareux-moine, des istorlets, des petits pingouins volettent dans l’air et dans nos têtes. Le grand héron bleu s’amène, nous labourant la vue de sa majesté.

On retient son souffle devant celui d’un petit rorqual constellé de gouttelettes. Les bateaux, les petits et les grands, d’écorce, de bois et de fer, à voile, à moteur, les rafiots, les voitures d’eau, les goélettes, les trois-mâts, les remorqueurs, les cargos, les catamarans cabotent sur les siècles et sur nos songes. On tient l’âme du Saint-Laurent entre nos mains glacées, pâte de navires, de noyés, d’oies blanches, de blizzards et de vagues. Puis on revient sur terre. Un rideau de sel sur les yeux, on se réchauffe dans l’air plus que la mer. On voudrait retenir la sensation, se souvenir de tout, que rien ne s’évapore. Ce qui ne cesse de nous échapper est en même temps ce qui nous ancre dans ce pays-non pays, dont la seule certitude est un fleuve.

Conclusion

J’ai besoin d’être à bonne distance de Saint-Laurent pour mieux le voir, le saisir, l’écrire, pour mieux m’écrire, si j’ose dire. Neuvy-le-Roi sera pour moi cette bonne distance.

Je m’y ferai, pendant trois mois, écrivaine méditative, traînant avec elle les petites flammes de lumière qui s’allument la nuit sur le Saint-Laurent et que l’on prend pour des étoiles. Écrire dans le silence de ce village près de Tours, me rapprochera de ce lieu précis et nimbé de mystère d’où surgit toute écriture. Ce qui nous échappe est aussi ce qui nous ancre. Ce qui nous manque est aussi ce qui nous rassasie. Tel est pour moi le sens premier de l’acte d’écrire."

[Monique Durand]


Programme des rencontres :

  • samedi 17 sept. 17h : Inauguration de la résidence à Neuvy-le-Roi (salle Armand Moisant)
    Lecture de textes extraits des œuvres de Monique Durand par l'auteure. Avec intermèdes musicaux par le collectif Arla Magenta : "Chérubin - petite fiction mozartienne". 
  • vendredi 7 oct. 19h : "On n'habite pas un pays, on habite une langue" à Saint-Avertin (bibliothèque)
    Conférence en partenariat avec Touraine-Québec
  • dimanche 9 oct. 14h : Table ronde sur les résidences d'auteurs - au Mans (25e heure du livre)
    Avec Monique Durand et Marie Cosnuau
  • mercredi 12 oct. 18h : Carte blanche à René de Ceccatty à Montoire/le-Loir (médiathèque)
  • jeudi 20 oct. 19h30 : ciné "off" - la passion d'Augustine à Neuvy-le-Roi (salle Armand Moisant)
    film franco-québécois de Léa Pool suivi d'un débat avec Monique Durand
  • samedi 22 oct. de 10h à 17h : Atelier d'écriture animé par Monique Durand à Neuvy-le-Roi (maison des écritures)
  • jeudi 27 oct. à 19h30 : Rencontre dédicaces à Tours (Librairie La boîte à livres)
  • samedi 26 nov. de 10h à 17h : Atelier d'écriture animé par Monique Durand à Neuvy-le-Roi (maison des écritures)
  • mercredi 30 nov. 20h : Carte blanche à Hoda Barakat à Neuvy-le-Roi (café Bon Accueil)
  • samedi 3 déc. 18h : Soirée de clôture de la résidence à Neuvy-le-Roi (salle Armand Moisant)