Ramona Bădescu autrice associée aux mille univers

L’association les mille univers accueille, de décembre 2020 à septembre 2021, l'autrice et traductrice Ramona Bădescu. Dix mois de présence au cours desquels l'autrice est invitée à revenir sur le chemin de Gilles Clément — que les mille univers ont reçu en résidence en 2016 — et travailler à la mise en littérature "jeunesse" de l'aventure intellectuelle, humaine, littéraire et artistique qui s'est déroulée avec le célèbre auteur-jardinier. Ce projet est conçu comme un temps de création et de partage avec la population berrichone et tourangelle. 

"une année pour me consacrer à chausser les bottes de Gilles Clément
et écrire dans ses traces
"

"Enfant, j'ai grandi de l'autre côté de l'Europe, dans ce qu'on appelait alors l'Europe de l'est, avec tous les a priori de gris et de tristesse qu'entraînaient 25 ans de dictature isolationniste, de l'autre côté du rideau de fer, dans les représentations occidentales.

Mais il se trouve que j'y ai grandi dans une grande maison, entourée de plusieurs jardins, de terrains vagues et de rues non asphaltées, dans lesquelles j'ai trouvé une joie sans fond, des trésors multiples (fruits, insectes, herbes et fleurs) grâce auxquels j'ai beaucoup appris et qui ont tous profondément marqué mon imaginaire et ma sensibilité et traversé à peu près tous mes livres.

La survie de chacun dépendant alors de son attention au monde végétal et animal qui l'entourait, j'ai grandi avec une vive attention pour ces mondes.

(...) L'un des penseurs qui a ouvert une réflexion passionnée en moi est Gilles Clément.

Les notions qu'il développe me paraissent des notions fondamentales et joyeuses, pour réenvisager notre place dans le monde sous une autre forme que celle de la domination et de l'appropriation.

La notion de "Tiers Paysage", c’est-à-dire ces lieux que l'humain abandonne et où la vie se développe dans une multiplicité riche et accueillante, ces bords de ville, de routes, qui sont les seuls à recueillir les graines qui viennent d'ailleurs et poussent librement, la notion de "Jardin en mouvement", où le travail du jardinier est d'observer, de comprendre, d'orchestrer, de créer des passages et des clairières et non pas planter, forcer, semer, soumettre la terre à son désir ou à sa conception de l'ordre ou de la rentabilité et puis bien sûr "Le Jardin Planétaire", qui dit que nous sommes tous dans un seul et même jardin ; la Terre. Et quoi que chacun fasse cela a un impact sur tout le reste du monde vivant.

Voilà des notions qui ont en moi une grande résonance.

Et c'est à partir de cette résonance que je souhaite à mon tour écrire.

Car il s'agit là d'un terreau incroyablement fertile qui ouvre non pas de nouveaux espaces, mais de nouvelles manières d'envisager notre présence au monde. Une manière plus passive dans l'action de faire (...), plus attentionnée, observatrice, tolérante, apprenante, emplie de curiosité, donc active pour celui qui accepte de jouer son rôle de "jardinier planétaire".

[Ramona Bădescu] 

Les actions de médiations autour de la résidence 

Ramona Badescu et les mille univers proposeront des ateliers, des temps d'échanges... avec :
    • Gilles Clément ;
    • l'école Jules-Ferry et le collège Jean-Renoir, de Bourges ;
    • la faculté des lettres de Tours ;
    • le réseau des bibliothèques de Bourges ;
    • les librairies Sur les chemins du livre, à Saint-Amand-Montrond ; Les pages du Donjon à Bourges et Librenfant à Tours ;
    • l'association Livre Passerelle, Tours ;
    • la Maison de la culture de Bourges ;
    • le service des espaces verts de la ville de Bourges