Publié le 22/11/2019

Camille de Toledo, auteur associé au POLAU (37)

Le POLAU-pôle arts & urbanisme et ses partenaires co-conçoivent un projet ambitieux visant à la constitution d’un parlement des êtres vivants et non vivants du fleuve Loire. Il s’agit d’imaginer la représentation d’un phénomène complexe comme la Loire à l’ère de l’anthropocène, de s'interroger sur la représentativité du vivant et du non-vivant, et d’envisager la possibilité d'attributions de personnalité morale et juridique à des entités naturelles.
Considérant que le processus de conception du Parlement est au moins aussi fertile que les séances parlementaires elles-mêmes, une première phase du projet, co-conçue avec Camille de Toledo, auteur associé au POLAU-pôle arts & urbanisme d'octobre 2019 à mai 2020 avec le soutien de Ciclic, est consacrée à la mise en scène et en public de la conception du Parlement.

La constitution d'un parlement de la Loire

Une poignée de journées jalonnent ce processus et permettent d’auditionner en public des personnes ressources pour imaginer la forme, le fonctionnement, la localisation, les attributions (etc.) du futur Parlement.

Camille de Toledo suit et conçoit avec le POLAU cette première année constitutive d'un parlement et propose une création littéraire autour de cette aventure, des questions brassées, des réponses ébauchées et des expériences vécues.

Le principe général du parlement de Loire consiste à postuler la création réelle d’un parlement sans postutler a priori les formes qu’il prendra. Le processus en cours, qui mène à la création de ce parlement et qui demande de rassembler de nombreux acteurs est en lui-même un support de création et de diffusion.
L’ensemble du processus de rencontres et d’auditions qui mèneront à la création d'un Parlement sera mis en public et constituera la matière autant que la médiation du projet d’écriture de Camille de Toledo.
Ce processus sera jalonné de trois journées d’auditions publiques, d’une journée de synthèse mais également de nombreux temps de travail et d’écriture. Les journées seront éditorialisées, thématisées, scénographiées et mises à disposition du public (vidéos, son, séances ouvertes). Un groupe de partenaires formera la commission de préfiguration du parlement, présente lors des journées.

L’auteur associé, à l’origine de ce format des « Auditions du Parlement », est en résidence au POLAU, afin de suivre les auditions, de proposer des narrations associées et d’ébaucher son projet d’ouvrage : De la rivière Wanganui au Parlement de la Loire.
Témoin de l’ensemble de ce « processus constituant », Camille de Toledo documente, complète, met en forme ce projet littéraire, juridique, philosophique et politique.
Son projet d’écriture est intimement lié à la conception des auditions, et aux autres moyens de les accompagner, documenter, augmenter, partager... L’ensemble des auditions et de leur synthèse, conçu avec l’auteur, constitue un temps culturel d’ampleur qui permet la rencontre entre les préoccupations intellectuelles contemporaines entre le droit et la littérature, les professionnels du fleuve (EP Loire, mission Val de Loire Patrimoine mondial, etc.) et le grand public.

La résidence aboutit à une production littéraire qui, selon le format, sera éditée ou mise à disposition dans sa version temporaire sous la forme d’un « Carnet du POLAU ». Une journée de synthèse, pérvue en mai 2020, est également un évènement important, où le public est invité à pénétrer la littérature de Camille de Toledo dans ses dimensions juridiques et philosophiques.

Enfin, « les auditions du Parlement » suscitant un intérêt important auprès de nombreux partenaires scolaires et universitaires, différents formats intermédiaires (workshop, journée de préfiguration du parlement, ateliers d’écriture de la parole du nonhumain…) seront proposés avec, notamment, le Lycée Paul-Louis Courier et l'Université François Rabelais de Tours ou l’École nationale supérieure de la nature et du paysage de Blois.