Anthony Poiraudeau en résidence d'auteur au Blanc (36)

La Ligue de l'enseignement de l'Indre (FOL 36) accueille, de mars à fin mai 2020, l'auteur Anthony Poiraudeau pour une résidence d'écriture intitulée « Une évasion dans les ruines et les monuments », nourrie d'enquêtes de terrains sur des questions paysagères et agricoles, notamment. Elle sera ponctuée de rencontres en bibliothèques, au cinéma, avec des agriculteurs, avec des lycéens, et se conclura par plusieurs restitutions lors du festival Chapitre Nature, fin mai 2020.

Un projet d'écriture : une évasion dans les ruines et les monuments

Anthony Poiraudeau, qui s'est adonné dans ses deux premiers livres à des formes de récit d'enquête réflexifs, souhaite écrire une fiction – traversée comme ses précédents textes par son interrogation des lieux, d'habitats et d'usages, et de leurs effets sur les êtres.

Ce roman aura pour personnage principal une femme qui entretient un rapport singulier aux ruines de la ville, qu'elle entreprend d'explorer :

« (…) des ruines tout à fait récentes, nées de la destruction de bâtiments pour les besoins de projets immobiliers ou de rénovation urbaines, produites par la désaffection des bâtiments ou des chantiers interrompus. Elle procède à cette fin à d’intensifs repérages à la recherche de sites désaffectés, de bâtiments en cours de destruction. Là, le tissu et le temps de la ville s’ouvrent en espaces vacants, et temporairement disponibles pour elle. »

Contrainte de quitter la ville pour des zones rurales, elle explore ces espaces, à la recherche de bâtiments agricoles, de silos à grain, de châteaux d’eau :

« Le basculement dans un envers du monde que produit cette exploration laisse affleurer une dimension fantastique indécise, et il conduit à un voyage intérieur. C’est cet envers du monde, et ce dont il est peuplé, que le roman tâchera de sonder.

Le texte serait avant tout une exploration de ces ruines, de ces bâtiments, et de leur existence dans le monde. Il s’agira d’écrire un roman sur les angles morts du paysage, sur la transformation inéluctable et non spectaculaire de l’espace aménagé, et sur le désir, impossible à assouvir, de conservation de ce qui devient obsolète dans le paysage mais ne se révèle dans son épaisseur que dans l’obsolescence, et qui pour la protagoniste s’opère comme la transformation du monde en ruine et en monument. »

Un projet culturel ramifié

Depuis les années soixante, la Ligue de l’enseignement de l’Indre travaille à une programmation de diffusion de la littérature et des pratiques d’écriture. La mise en place de résidences d'auteurs, à partir de 2002, a répondu à cette intuition qu’il est fondamental de poursuivre sur la durée la rencontre des auteurs avec un territoire mais répond aussi au besoin des auteurs de se glisser, pour un temps offert, dans un lieu qui favorise l’écriture — ici La Brenne, territoire paradoxal, qui interroge, attire, et parfois séduit.

Les précédents livres d'Anthony Poiraudeau, et les projets d'écritures et d'enquête qui le mènent en Brenne, sont extrêmement reliés et offrent de multiples pistes d'échange entre territoire et création, entre l'auteur et les habitants.

 

Calendrier de rencontres


Le cinéma de l’auteur
En partenariat avec le cinéma République du Blanc, Anthony Poiraudeau co-programmera 3 films durant le temps de la résidence


Rencontres dans les bibliothèquesécriture et lecture du paysage
Anthony Poiraudeau sera accueilli pour 3 soirées, à Mézière-en-Brenne, à Tournon-Saint-Martin, au Blanc, pour présenter son travail et animer une discussion autour de « habiter, lire, écrire son paysage ».

Des rencontres scolaires
Il animera deux ateliers d'écriture, avec deux classes du lycée Pasteur au Blanc (une seconde générale et une seconde professionnelle).

Carte Blanche sur le festival Chapitre Nature (29, 30 et 31 mai 2020)
Le festival, melting-pot pot où scientifiques, naturalistes, protecteurs de la nature et associations côtoient poètes, écrivains, comédiens et philosophes, est le point d’orgue de la résidence et en marque la clôture. Anthony Poiraudeau y invitera deux auteurs, en lien ou en résonance avec son univers littéraire.