Publié le 14/10/2020

Marion Duclos en résidence à bd BOUM / Maison de la BD Blois (41)

La Maison de la BD a accueilli, du 1er avril à 31 mai 2018, Marion Duclos en résidence d'auteur. Deux mois de présence pour travailler à la création de son prochain album jeunesse Le noyau d’Olivia, et tout particulièrement à la réalisation du séquencier et à l’approfondissement des recherches graphiques. La scénariste et illustratrice partage son temps entre création artistique et rencontres avec le public Blésois. Un projet soutenu par Ciclic.

Le noyau d'Olivia, le projet d'écriture de Marion Duclos
Ce livre est né de la rencontre avec une enfant de son entourage. Au sein de ce projet d'album de bande dessinée, ses propres souvenirs d'enfance viennent se mêler à l'expérience de cette famille et aux maximes parentales qui font partie de la mémoire collective. Pourquoi ment-on aux enfants ? Protection, ou graines de superstition ? Toujours est-il que, encouragée par son entourage, l'imagination créatrice d'Olivia devient une arme qui lui permet de lutter contre la maladie. Créatrice car, après avoir avalé un noyau de cerise, Olivia fantasme la végétalisation de son environnement : la naissance d'une forêt au sein de l'appartement familial comme un réconfort pour les racines du cerisier chargées de débarrasser son corps de la maladie et des effets secondaires des traitements.
Marion Duclos ne souhaite pas aborder ce sujet délicat avec mélancolie mais avec poésie et humour, utilisant tous les étonnements et les drôleries que peuvent susciter les réflexions d'une enfant de 5 ans.
 
Lors de sa résidence d'auteur à Blois, Marion Duclos se consacre tout particulièrement à la rédaction du séquencier et à l'approfondissement des recherches graphiques. À l'issue de la résidence, elle propose d'organiser des rencontres avec de jeunes lecteurs pour confronter Le noyau d'Olivia à l'écoute des enfants.
 
Marion Duclos
Née au début des années 1980, Marion Duclos se tourne d’abord vers les sciences du vivant, un domaine qui l’amène à parcourir les rivières de France. Très attachée à sa région d’origine, l’année de ses 25 ans, elle retourne à Bordeaux et débute l’écriture d’Ernesto. Elle choisit  de raconter cette histoire à travers sa première passion : le dessin. Elle intègre alors l’École supérieure des métiers de l’image où elle enseignera plus tard, quatre années durant. Ernesto prend forme peu à peu, et en 2010, il est pré publié sur coconino-world.com. À travers de nouvelles rencontres, les personnages s’étoffent et le projet mûrit enfin. Une résidence au Chalet Mauriac lui permet de regrouper ses idées pour cet album qui a vu le jour en 2017 aux Éditions Casterman.
 
En parallèle, elle développe un scénario récréatif plus loufoque, Victor & Clint, qui raconte comment un jeune garçon s’entraîne à dépasser les grands chagrins et petits soucis du quotidien en les transposant dans un Far West imaginaire. Publié en 2015 à la Boîte à Bulles, ce premier album recevra le prix Freddy Lombard et sera sélectionné pour le Fauve jeunesse d’Angoulême. 
 
Elle travaille également pour l’édition jeunesse (Casterman jeunesse, Hatier, TOPO, Le Rouergue...) et découvre l’autoédition avec « Frogs in Scotland ».
Enfin, elle participe à des projets enthousiasmants tels que des lectures dessinées et le collectif « Sous-Sol » aux Éditions Croc-en-Jambe. 

Les animations et rencontres :
  • Rencontre auprès d'élèves des écoles primaires de Blois (avril-mai 2018)
  • Rencontre à la Maison de la BD à Blois (avril-mai 2018) : cours de BD 8-12 ans, cours de BD 12 ans et plus, autres publics de la MBD...
  • Rencontre avec les centres sociaux de Blois (avril-mai 2018)
Marion Duclos - photo ©Quitterie_de_Fommervault-Bernard

Marion Duclos - photo ©Quitterie_de_Fommervault-Bernard

Marion Duclos, sa bibliographie :

► BD : scénario – dessin - couleur
2017 – Ernesto - éditions Casterman
2015 – Victor & Clint - édition de la Boite à Bulles (Sélection Fauve Jeunesse Angoulême 2016 et Prix premier album Freddy Lombard 2016)
2010 – Ernesto - publication numérique – coconinoworld.com
► Collectifs d'Illustration
2014 – Sous-Sol. Voyage à la découverte des musiciens du métro. - Collectif – éditions Croc en Jambe
2013 – Brel, des nouvelles d’en bas - Collectif – Editions Margot
► Illustration - BD Jeunesse
2017 – Les chiens écrasés - illustration de couverture pour le roman de Guillame Guéraud – Le Rouerge
2017 – à paraître -  Egypte Antique - éditions Belin (scénario Viviane Koening, couleur Jérôme Alvarez)
2013 – Satanée Grand Mère - Hatier (roman d'Anthony Horrowitz)
2013 – Docu BD « Les Cro-Magnons » - édition Casterman Jeunesse (scénario JB de Panafieu)
► Auto-édition
2012 – Frogs in Scotland - auto-publication
2012 – Flip Bouli - auto-publication
2012 – Fugu Flip - auto-publication

L'association bd BOUM est née à Blois en 1984, dès sa création, le projet associatif s'est démarqué avec une orientation pédagogique. Depuis chaque année, pendant trois jours, le festival bd BOUM accueille environ 22 000 visiteurs et 150 auteurs. La manifestation entend proposer un projet différent, décliné à travers des orientations artistiques mais aussi pédagogiques, sociales et citoyennes.

Depuis 1998, bd BOUM développe un projet éditorial en utilisant la BD comme outil d'information et d'insertion en réalisant des ouvrages sur différents thèmes de société à travers des témoignages (détenus, sourds, jeunes des quartiers sensibles, public illettré...). Ces histoires de vie permettent aux sujets de se comprendre, d'analyser les événements et les rencontres ayant jalonné leurs histoires et d'en faire un récit leur donnant du sens dans un contexte sociohistorique, certes déterminant, mais dans lequel une marge de manœuvre propre persiste. Pour permettre aux individus de faire face aux diverses ruptures auxquelles ils sont confrontés, cette réflexion sur soi donne aux témoins la possibilité, par une construction narrative accompagnée, d'accéder à leurs propres histoires, de devenir acteurs de leurs vies autant qu'auteurs de leur texte et de se réapproprier le sens global de leur histoire. Il s'agit de récits individuels qui ne seront pas totalement représentatifs des réalités de la maladie mentale mais qui en montreront quelques facettes. Ce sont à la fois des récits de parcours – ce parcours qui constitue le point commun entre tous les patients – et parfois la narration d'un temps précis de l'histoire des témoins.


Un projet soutenu par Ciclic, grâce au disposif de soutien aux structures pour les résidences d’auteur.