Le souffle d'Askat. Vol. 1. Aïwendil le brave

Editeur : Ella éditions
Auteur : Jean-Pierre Portevin

EAN : 9782368034873
Prix : 19 €
Collation : 295p. ; 15cm x 21cm ; épaisseur 2.3cm
Date de parution : 20/08/2021

https://www.facebook.com/jeanpierre.portevinpe007

Jean-Pierre Portevin
Contrairement aux prévisions de mes profs je le suis devenu moi-même (histoire en collège). A la fin de mes études, j'ai passé deux ans au Togo dans un collège de filles. Découverte de l'Afrique (pas celle des capitales), d'une autre culture, de la différence.
Très engagé dans l'associatif caritatif et culturel. Pendant 20 ans, j'ai créé et mené une troupe de théâtre (40 à 50 acteurs), écrit des spectacles engagés, historiques, comiques, des comédies musicales (originales) des sketchs, bref la scène m'a appris ce qu'est le public.
Comme beaucoup d'entre nous, j'ai toujours écris. Ce besoin d'inventer des histoires, de jouer avec les mots, de captiver le lecteur... du moins essayer; tout cela m'a habité très tôt.
J'aime tout sauf l'horreur !
J'apprécie l'humour et l'héroic fantaisy vrai genre littéraire n'en déplaise à certains. Je balance d'un genre à l'autre (théâtre, romans, héroic, poésie).
4eme de couverture :

Le soufle d'Askat

Aïwendil le brave

« Le vieux bâtiment de pierre grise se distinguait à peine, comme abandonné au creux d'une lande parsemée d'arbres décharnés qui attendaient, figés, un printemps improbable. La région entière grelottait, engluée dans un hiver sans nom. L'homme s'enveloppa davantage dans sa lourde cape qui le protégeait d'un vent sournois, si violent parfois qu'il préféra l'ignorer. Tout autour de lui la nature, elle aussi, avait compris qu'il fallait courber l'échine et attendre.

Il progressait lentement, déjà plusieurs heures qu'il marchait, mais le pas restait régulier. L'homme était visiblement un habitué des chemins, grands ou petits. La nuit approchait. Maraudeur ou pas, il lui fallait trouver un refuge. Si ses poursuivants avaient abandonné la traque, ce n'était que provisoire, et les chiens des plateaux allaient bientôt sortir de leurs tanières. »

Fuyant son passé, le taciturne guerrier Aïwendil se réfugie dans une église en ruine. Il y rencontre Abdias, l'étrange prêtre d'une religion oubliée.

Face au pouvoir sans limites de l'impérator, l'âme damnée d'Astaroth, le prince des ténèbres, ils s'allieront aux enchanteresses et aux elfes, aux amazones et aux lutins, afin de constituer une armée.

Dans ce premier tome. Jean-Pierre Portevin pose avec succès les bases d'un monde dans lequel la magie a toute sa place. Ses personnages sont attachants et non dénués d'humour. Un roman de fantasy dont on attend la suite avec impatience !

Lien(s) utile(s)