Eléments de langage : cacophonie en francophonie

Editeur : La Boîte à bulles
Auteur : Bertin Leblanc

EAN : 9782849534106
Prix : 27 €
Collation : 224p. ; 19cm x 27cm ; épaisseur 2.5cm ; illustrations en couleur
Date de parution : 06/04/2022

Comment Macron et Trudeau ont choisi de confier la Francophonie à une Rwandaise. Une histoire de chaussetrappes et de coups fourrés contée de l’intérieur...

Bertin Leblanc est québécois mais vit en France depuis quelques années. Cet homme de média se voit proposer un poste en or : porte-parole de la Francophonie.
Enfin poste en or, pas si certain : sa cheffe Michaëlle Jean, la Secrétaire générale de la Francophonie, pleine de verve et de dynamisme, a bien du mal à respecter les consignes en termes de concision, de communication et de diplomatie.
Au point d’épuiser ses collaborateurs mais aussi, bien plus grave, les chefs d’État.
Avec un bilan plutôt flatteur à la tête d’une organisation qu’elle a clairement redynamisée, la Canadienne Michaëlle Jean pense que son mandat devrait être renouvelé sans trop de problèmes. Et pourtant… La presse québécoise commence à se déchaîner contre elle, Emmanuel Macron semble agacé par son activisme et Justin Trudeau, le Premier ministre canadien, ne la soutient plus que du bout des lèvres.
Alors, Bertin et toute l’équipe en place s’activent pour défendre à tout prix le bilan de sa cheffe mal-aimée. Mais est-il encore question de bilan et d’essor de la Francophonie quand le Président français a d’autres enjeux en tête, comme la pacification des relations de la France avec le Rwanda ?
Pour résultat, Louise Mushikiwabo, femme politique rwandaise, lui sera préférée à la tête de la Francophonie. Une décision polémique du fait du manque d'engagement du pays envers la défense de la langue française et sa situation en termes de droits humains...



Scénario
Bertin Leblanc
est né en 1965 au Canada.
Il a été journaliste pendant plus de 25 ans à Télé-Québec, Radio-Canada, France 24 et TV5 Monde de Montréal à Bruxelles en passant par Paris et Washington, avant de rejoindre la diplomatie québécoise en tant que conseiller aux Affaires culturelles de la Délégation générale du Québec à Paris. Il dirigea ensuite la communication d’Amnesty International pendant 4 ans, avant de devenir porte-parole de la Secrétaire générale de la Francophonie, puis rédacteur en chef chez Reporters sans frontières (RSF). Il se consacre aujourd’hui à l’écriture et à la communication d’organisations publiques et de défense des droits humains.
Il effectue sa première incursion en bande dessinée avec la parution d’Éléments de langage, dans laquelle il revient sur son poste de porte-parole de la Francophonie.

Dessin
Après une formation en Arts plastiques puis en Design graphique, Paul Gros devient graphiste indépendant.En parallèle de cette activité, il présente régulièrement des dessins, gravures et peintures dans des expositions individuelles et collectives. Éléments de langage est sa première bande dessinée.

pe014

Résumé :
Michaëlle Jean, secrétaire générale de l'Organisation internationale de la francophonie, est caractérisée par un fort dynamisme malgré des problèmes de communication qui mettent un frein au renouvellement de son mandat. Tandis qu'elle perd peu à peu le soutien de la presse et des chefs d'Etat, son équipe et Bertin Leblanc, porte-parole de l'OIF, s'efforcent de défendre son bilan.