LONGRE Blandine

Imprimer
Public visé :
Tout public

Biographie

Après une carrière dans l’enseignement (professeure agrégée d’anglais et formatrice IUFM), je me consacre depuis 2006 à la traduction littéraire de l’anglais au français (fiction, poésie, littérature jeunesse, essais, arts, musique, etc.) et vice-versa, à l’écriture et à l’édition. Parmi les auteurs anglophones que j’ai traduits, Téa Obreht, Sophy Roberts, Stephen Chbosky, Tabish Khair, Michelle Paver, Rhys Bowen, Dexter Palmer, Anne Roiphe, D. H. Lawrence, Gregory Corso, David Gascoyne, L. Frank Baum, Arthur Conan Doyle, etc.

En parallèle, j’ai géré la revue littéraire numérique Sitartmag (1999-2009), collaboré à plusieurs revues en tant que critique (dont la Revue des Livres pour enfants de la BNF), travaillé comme lectrice de manuscrits anglophones pour divers éditeurs français. J’ai également fondé, en 2010, la maison d’édition bilingue Black Herald Press avec le poète britannique Paul Stubbs, publié quelques nouvelles en revues, ainsi que deux recueils de poésie (langue anglaise).

Parmi mes dernières traductions parues :

Les pianos perdus de Sibérie, de Sophy Roberts (Calmann-Lévy, 2021)
Son Espionne royale et les douze crimes de Noël, de Rhys Bowen (Robert Laffont, 2020)
Inland, de Téa Obreht (traduit avec le concours du CNL, Calmann-Lévy, 2020)
Le Garçon du sous-sol, de Katherine Marsh (Robert Laffont, R Jeunesse, 2020)
Visions de l'outre-monde, de Paul Stubbs (Hochroth Paris, 2019)
Bruno Walter, un monde ailleurs, Erik Ryding et Rebecca Pechefsky (Notes de nuit, 2019)
Quelque part dans le désert, catalogue de l’exposition consacrée au photographe Ron Amir, musée d’Art moderne de la Ville de Paris (Paris Musées, 2018)
Big Bones, de Laura Dockrill (Robert Laffont, collection R, 2018)