Rencontre avec Valérie Rouzeau et Jean-Gilles Badaire

Samedi 15 juillet, 18h à Sancerre (18)

Le Café Librairie de Sancerre vous invite à une rencontre-lecture avec Valérie Rouzeau et Jean-Gilles Badaire qui viendront présenter le livre d'artistes qu'ils ont réalisé, Charbonnières, paru aux éditions Faï Fioc.

Ciclic vous rappelle que Valérie Rouzeau était l'un des deux écrivains associés à la 11e édition des mille lectures. Entre mai et juin, l'auteur était en Centre-Val de Loire, pour trois rendez-vous publics où elle a évoqué son panthéon littéraire et son propre cheminement dans l’écriture. Accompagnée par deux comédiens, elle s'est prêtée, avec eux, à l’exercice de la lecture à voix haute.

Dès la rentrée, vous pourrez retrouver sur ciclic.fr la vidéo de l'une de ces rencontres.

Née en Bourgogne en 1967, Valérie Rouzeau lit, écrit et traduit, surtout de la poésie, notamment Sylvia Plath, Ted Hughes et William Carlos Williams. Ses livres Pas revoir, publié au Dé bleu en 1999, et Va où publié au Temps qu’il fait en 2002 ont été réédités en poche dans la collection « la petite vermillon » de La Table Ronde respectivement en 2010 et 2015. Vrouz (La Table Ronde, 2012) a obtenu le Prix Guillaume Apollinaire. Télescopages, consacré aux météorites, a été coédité par le Musée des Confluences de Lyon et les éditions Invenit de Tourcoing (2014). En mai 2015, Valérie Rouzeau a obtenu le Prix Robert Ganzo pour l’ensemble de son œuvre, prix décerné à l’occasion du festival Étonnants Voyageurs de Saint-Malo.

Jean-Gilles Badaire, né en 1951 à Bourges, vit à Huisseau-sur-Cosson, tout près du château de Chambord. Peintre, dessinateur et écrivain, il est devenu l’une des figures majeures à la croisée de la poésie et de la peinture en France. En effet, plusieurs dizaines d’expositions personnelles et de nombreux livres d’artistes en témoignent. Le travail de l’artiste atteste une profonde connaissance de l’histoire de l’art. Le peintre travaille par cycles successifs, abordant ainsi les natures mortes, les motifs végétaux ou religieux, les vanités, les paysages, les figures humaines ou mythologiques.
Jean-Gilles Badaire a ses préférences, ses enthousiasmes. Il aime l’objet, même le plus démuni, il réclame pour lui la gloire, il ne désespère jamais du végétal, c’est même l’un des points archimédiques de son attention : branches, fleurs, broussailles, racines.

Ils viendront tous deux présenter le livre d'artistes qu'ils ont réalisé, Charbonnières, paru éditions Faï Fioc avec Valérie Rouzeau au texte et Jean-Gilles Badaire à la peinture. La lecture par Valérie Rouzeau sera suivie d'une séance de dédicaces des deux artistes.