Rencontre avec Jean-Benoît Puech

mardi 2 mai, 18h30 à Orléans (45)

La librairie Les Temps modernes vous invite à une rencontre avec Jean-Benoît Puech autour de son dernier livre Jordane et son temps, tout juste paru aux éditions P.O.L

Jean-Benoît Puech avance rarement dans la vie littéraire autrement qu’accompagné de l’un au moins de ses hétéronymes, quand il ne se cache pas derrière lui. Ici les trois sont réunis à l'occasion de la publication d'un nouvel ouvrage au caractère singulier. Il s'agit en effet du catalogue d'une véritable exposition qui a eu véritablement lieu en 2014 à l’université de Bourgogne, à Dijon. C’est-à-dire qu’autour du personnage d’écrivain qu’a inventé Jean-Benoît Puech, Benjamin Jordane, auquel il prête beaucoup de ses traits, de ses goûts, de ses références et de ses obsessions, il a réuni des objets, des œuvres, des documents (correspondances, revues, photos) susceptibles de rendre compte de l’homme, de l’oeuvre et de leur époque. En fait, qu’on ne s’y trompe pas, cette exposition et le catalogue qui en résulte ici sont une poursuite de l’oeuvre supposée de Jordane, et avérée de Jean-Benoît Puech, par d’autres voies et moyens. Elles enrichissent le personnage, permettent de l’aborder différemment et ont ce résultat de faire de la littérature, et quelle littérature vertigineuse ! Avec un matériau qui ne lui était pas destiné. C’est fascinant d’érudition réelle et inventée, d’humour, de gravité quant aux fins de l’art et aussi de mélancolie.
Jordane et son temps, Jean-Benoît Puech
Paris : Éditions P.O.L, avril 2017
ISBN : 978-2-8180-4234-2 
220 pages, 21,5 €

Né en 1947 à Aurillac mais orléanais depuis son plus jeune âge, Jean-Benoît Puech est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages unifiés par leur positionnement singulier. En effet, après un premier livre dédié à Des Forêts en 1980, et à l’exception d’un Louis-René Des Forêts, roman (2000), tous les livres publiés ont pour personnage principal un écrivain fictif : Benjamin Jordane. Sous son nom et divers pseudonymes, Puech construit ainsi progressivement la fiction d’un écrivain dont il serait l’éditeur, le commentateur et jusqu’au biographe (Une Biographie autorisée, 2010). Son entreprise romanesque constitue ainsi une réflexion sur la figure de l’Auteur, ses mythes, ses travestissements et ses diverses représentations. Si cette réflexion est un des fondements du travail universitaire de Jean-Benoît Puech dès sa thèse consacrée à la « supposition d’auteur », le versant romanesque de cette aventure fait la part belle à la fiction, à l’humour, à la distanciation amusée qui embarque le lecteur dans le sillage de l’auteur.