Rencontre avec Eric Vuillard

Le vendredi 5 mai à 20h à Tours (37)

La librairie Le Livre de Tours organise une rencontre avec Éric Vuillard à l'occasion de la parution de son dernier livre L'ordre du jour, aux éditions Actes Sud.

« Le 15 mars, devant le palais impérial, sur toute l’étendue de la place, jusque sur la grande statue équestre de Charles d’Autriche, la foule, la pauvre foule autrichienne, abusée, malmenée, mais finalement consentante, est venue acclamer. Si l’on soulève les haillons hideux de l’Histoire, on trouve cela : la hiérarchie contre l’égalité et l’ordre contre la liberté. Ainsi, égarée par une idée de nation mesquine et dangereuse, sans avenir, cette foule immense, frustrée par une précédente défaite, tend le bras en l’air. La, depuis le balcon du palais de Sissi, d’une voix terriblement étrange, lyrique, inquiétante, terminant son discours en un cri rauque et déplaisant, Hitler. Il vocifère un allemand très proche de la langue inventée plus tard par Chaplin, faite d’imprécations, et où l’on ne distingue que quelques mots épars, “guerre”, “Juifs”, “monde”. Ici, la foule hurle, elle est innombrable. Le Führer vient de déclarer l’Anschluss depuis le balcon. Les acclamations sont si unanimes, si puissantes, si jaillissantes, qu’on peut se demander si ce n’est pas toujours la même foule qu’on entend dans les actualités de cette époque, la même bande-son. Car ce sont des films que l’on regarde, ce sont des films d’information ou de propagande qui nous présentent cette histoire, ce sont eux qui ont fabriqué notre connaissance intime ; et tout ce que nous pensons est soumis à ce fond de toile homogène. »

Au lycée, on étudiait Le Contrat social, et je suis tombé là-dessus : « L’homme est né libre, et partout il est dans les fers. » Cette phrase ne peut pas laisser indifférent ; on est aussitôt requis, emporté. Et puis elle vous travaille, elle vient confirmer quelque chose qui se tenait là, silencieux, et qui vous soufflait de temps à autre un conseil, un avertissement. L’âme est peut-être ce point sensible, cette possibilité captive qui doit être énoncée, et qui prend parfois, dans ses moments de grâce, la forme d’une vérité. C’est aussi le nom de notre subjectivité profonde, son nom de baptême. J’ai sans doute choisi ce vieux mot énigmatique pour marquer le point de jonction, en nous, de l’égalité des êtres et de leur singularité irréductible ; je n’ai pas trouvé mieux. C’est Las Casas qui a ouvert ce long débat sur l’âme, celle des Indiens, l’âme des colonisés, autrement dit : leur humanité. Mais la question est également économique, puisqu’elle entraine avec elle l’illégitimité de l’esclavage. Et je rechigne à abandonner ce mot qui a tant servi à nous distinguer de ceux que nous exploitions, au moment où il se coordonne à l’humanité toute entière.

Au fond, nous sommes peut-être tous comme Zampano, dans La Strada, nous aimons et nous ne le savons pas. Nous avons abandonné quelqu’un par un matin glacé et depuis, sans même le savoir, nous le cherchons partout. Un soir, ivres et orgueilleux, nous la verrons cette vérité ; elle viendra nous mordre le cœur. Je crois que c’est cela un livre. Et c’est sans doute la poésie qui approfondit dans le langage ce que Zampano hurle sur la plage, seul et saoul comme un cochon, cet aveu sublime et douloureux que nous ne saurons pas dire. - Éric Vuillard (Extrait d’un entretien réalisé pour la revue Critique par Laurent Jeanpierre et Marielle Macé le 31 janvier 2017).

L'ordre du jour, Éric Vuillard
Paris : Éditions Actes Sud, 2017
ISBN : 978-2-330-07897-3. - 160 p. - 16€ 

 

Éric Vuillard, né en 1968 à Lyon, est écrivain et cinéaste. Il a réalisé deux films, L’homme qui marche et Mateo Falcone. Il est l’auteur de Conquistadors (Léo Scheer, 2009). Il a reçu le prix Franz-Hessel 2012 et le prix Valery-Larbaud 2013 pour deux récits publiés chez Actes Sud, La bataille d'Occident et Congo ainsi que le prix Joseph-Kessel 2015, pour Tristesse de la terre (2014). Il a publié 14 juillet aux éditions Actes Sud en 2016.


Renseignements 

Librairie Le Livre
24 Place du Grand Marché
37000 Tours

Tél. 02 47 66 35 52
Mail : le.livre@wanadoo.fr