Publié le 09/03/2016

Récit(s) des mille lectures d'hiver #2 - Temps estimé du trajet : 1h47

Suite de l'épopée millelecturesque ponctuée des [paroles originales des lecteurs]. 

Bien suivre le goudron sous les roues. Bien suivre des yeux – et d’une oreille attentive à la voix – la trajectoire sur l’écran du GPS, curseur rouge progressant sur sa ligne.

Pour une fois qu’il n’est pas en rade, ce fichu GPS... Ça peut faire partie des aléas du voyage.

Parfois c’est à l’aller qu’on bafouille. Détours et bégaiements en faux départs et demi-tours.

Parfois, c’est le retour qui dérape, comme [le soir où j’ai découvert ma voiture enlisée dans la boue, que j’ai été obligée de mettre à contribution les rares convives encore sur place. Ah ils s’en souviendront de ma lecture, ai-je pensé en les voyant dans mon rétroviseur, maculés de la boue que mes roues avaient projetée sur eux.]

 « À 200 mètres, au rond-point, prendre la seconde sortie. »

Et si je prenais la troisième plutôt ? Châteauroux – je pense spontanément à Gérard Depardieu – me rappelle une autre lecture. [Je m’étais alors demandé si c’était ce Chateauroux-là qu’avait connu Depardieu. Je m’étais demandé si sa force, sa violence lui venaient d’une envie de réveiller la ville. Son fantôme m’avait suivi jusqu’au lendemain, j’appris que sa tante habitait non loin de l’endroit où j’avais logé.]

Continuez sur 500 mètres.

[Pour arriver jusqu’à « Le Beau », c’est beau... On traverse une campagne forte, poétique. Il faut avoir une sacrée personnalité pour aller vivre en un tel endroit.]

« Poursuivez cette petite route, tournez, empruntez une route plus étroite encore. »

[Bâtisses imposantes, impressionnantes, isolées, entourées d’arbres centenaires, magnifiques, propices à la méditation. Je parcours les pages d’un roman d’Emily Brontë.]

Au prochain carrefour, tournez à gauche.

À la radio, [les voix mongoles, les violons-cheval, les guimbardes, voix de gorge,] noient celle métallique, accent du nord légèrement martial, du GPS. Je laisse mon âme vivre au gré de sa roue libre. Soudain l’ordinateur me dicte des directives moins rêches.

« Suivez [la route enchantée tout droit sortie d’un livre de contes.] »

« Passez et laissez, sur votre droite, sur votre gauche, [arbres et eaux, mares sombres. Au vert d’un champ,]

« Contournez [la haie bien taillée puis la gentilhommière élégante.] »

« Traversez [des villages, brique et bois, sous le ciel de printemps précoce. »]

À la voix de métal, je préfère [la beauté des lieux qui me transperce]. Rien n’est pareil, ombre et soleil alternent sur le ruban qui file devant moi.

Sur le siège passager, mon livre compagnon. Je le couvre brièvement de la main.

Je poursuis avec lui une discussion silencieuse. J’aimerais que l’auteur soit là également. Qu’il ou elle aille avec moi à la rencontre de mes hôtes, leurs invités, que nous échangions tranquillement, plus sûrs l’un avec l’autre, moins dans l’appréhension, partageant la même joie d’anticipation.

Nous [découvririons ensemble, nous goûterions, nous éprouverions, nous réfléchirions, nous nous étonnerions et stimulerions notre imaginaire] avant d’atteindre bon port. [Notre voyage, une mise en bouche de la lecture.]

[Deux chevreuils sur le bord seraient un heureux présage], comme sortis d’un trait de magie du texte de l’auteur.

Il n’y aurait personne dans les rues à notre approche. À la radio, [Hugues Quester interrogé par Laura Adler, voix grave, bredouillements, timidité et tant d’amour.]

La légèreté de tous ces regards amis qui m’attendent quand je frappe enfin à la porte.

Cette parution (et les suivantes) s’inspire directement des carnets de route des lecteurs-comédiens des Mille lectures d’hiver. Leurs contributions figurent en italiques. Pour la richesse de leurs récits, remerciements à G. Agnez, C. Alazard, N. Bauchet, C. Bayle, E. Beauvais, B. Bianchin, M. Blondeau, A. Bonnet, C. Bourgois, C. Cauchi, P. Chatiron, J.-C. Cochard, C. Combes, J.-P. Davernon, B. de Saint-Riquier, A.-L. de Segogne, C. de Vial, T. Debuyser, L. Desprein, I. Destombes, M. Duchemin, F. Dufour, F. Forêt, M. Fouassier, B. Giros, S. Godefroy, C. Gosselin, R. Graille, S. Haxaire, G. Hervier, C. Hurbault, N. Kiniecik, M. Kott, C. Larrigaldie, L. Lemaire, S. Leveillard, B. Marchand, M. Maret, A. Marneur, D. Marty, F. Mas, T. Piffault, A.-E. Prin, G. F. Schwitthal, A. Sterne, J.-P. Thiercelin, F. Tixier, E. Trégnier, E. Truchard, G. Vanoudenhoven, C. Vuillez, ainsi qu’à tous les accueillants et leurs invités.