Publié le 14/05/2020

Les Conversations du parlement de Loire

Pour la première fois en Europe, un fleuve se voit offrir la possibilité de défendre ses intérêts à travers un mode de représentation inédit. Fixer la constitution d’un parlement de Loire comme « un réel à venir » en offrant des étapes pour en déterminer la pertinence et les règles de fonctionnement, c'est ce que propose Camille de Toledo, auteur associé au POLAU, pour ce projet de parlement de Loire, en partenariat avec Ciclic Centre-Val de Loire.

COLLECTION DE CONVERSATIONS
Pendant le confinement, le POLAU et la commission des auditions du parlement de Loire ré-inventent leurs manières de travailler et proposent un espace de discussion sous la forme intimiste de conversations téléphoniques enregistrées. À tour de rôle, chaque membre de la commission convie des chercheurs, des étudiants, des artistes, des militants écologiques ou des programmateurs culturels à discuter, critiquer, étayer le processus des auditions du parlement de Loire :
  • Faut-il aller vers des institutions inter-espèces pour que les éléments de la nature soient entendus ?
  • Comment communiquer entre espèces ?
  • Comment mettre en place des modes de faire et d’habiter sans nuire à l’équilibre du système Loire ?

Ces conversations forment une collection de podcasts disponibles sur la plateforme soundclound du POLAU.

Cette collection a été pensée par les membres de la commission (Stéphane Cordobes, Camille de Toledo, Pascal Ferren, Bruno Marmiroli, Joan Pronnier, Virginie Serna, Lolita Voisin) et toute l’équipe du POLAU. Merci à Boris Jollivet pour l’habillage sonore. Le montage est effectué par l’Atelier Java/Java dit.

► Conversation #1 : Comment aller vers des institutions inter-espèces ?

Pour la première conversation téléphonique du parlement de Loire, Camille De Toledo réunit Antoine Conjard (Directeur de la Scène Nationale de l’Hexagone, Meylan), Marine Yzquierdo, Sylvia Lasfargeas, Samy Hamel, Nina Salaunlhelgoualch (juristes, membres de Notre Affaire à tous) et Jérémy Cheval (architecte, enseignant-chercheur à l’Ecole de l’Anthropocène à Lyon). Ensemble, Ils échangent sur la possible réplication du projet du parlement de Loire hors du territoire ligérien et sur l’essaimage de l’idée de la nature comme sujet de droit. Le recensement de jurisprudences, la mise en place d’un service public de l’imaginaire et de nouveaux outils de représentation de texte de lois sont autant de pistes tracées par nos invités pour penser une diffusion élargie des droits de la nature. 


► Conversation #2 : Des expériences de communication entre les différentes espèces

Julie Cabot-Nadal (éco-psychologue), Emilie Barrier (psychologue, interprète pour animaux) et Serge Mang-Joubert (ingénieur géomaticien, sylvotherapeute) sont invités par Pascal Ferren pour échanger sur leurs expériences de communication inter-espèces.
Mises à l’écoute, rituels de connexion, méditations, ces praticiens partagent avec la commission leurs outils pour comprendre les langages du vivant et du non-vivant.