Deux rencontres avec Claire Malary, auteure et illustratrice

Le 15 juillet et le 23 juillet 2020 à Blois

La Maison de la BD de Blois accueille, en juin et juillet 2020, l'auteure et illustratrice Claire Malary pour une résidence de création. Deux mois de présence pour la réalisation des premières planches de son roman graphique Le Désert d'Ata, qu'elle co-écrit avec Mélanie Trugeon. Deux rencontres vous sont proposées en juillet à la Maison de la BD à Blois pour découvrir leur univers. 

  • Une sieste musicale le mercredi 15 juillet 2020 à Blois

Dans le cadre de "Partir en livre" : confortablement installé dans l’obscurité (ou lumière tamisée), le public est plongé dans l’écoute d’un enregistrement choisi par les auteures, s'immergeant dans l'univers du Désert d'Ata, leur création en cours. Une invitation au voyage décuplant la concentration et l’imagination. Une hypnose, un égarement de l’esprit, permettant - suite à cette expérience - un échange et le tissage d'un scénario à partir des apparitions oniriques de chacun.e.

  • Réflexion sur le genre le jeudi 23 juillet 2020 à Blois 

Dans un espace convivial, un échange sera engagé autour des personnages du récit, non stéréotypés, entiers et incarnés. L’idée est d’exposer le choix, dans le Désert d'Ata, la création en cours, d’un personnage féminin androgyne, et celui d’un homme sans pudeur. Les questions abordées seront les suivantes : à quoi rattache-t-on ordinairement le personnage féminin / masculin ? Pour quelles raisons ? Quelle place donner aux personnages anti-conformistes ? Comment s’interroger sur les imaginaires hérités de chacun.e ? Cet échange sera assorti d’un décorticage de personnages culturels féminins et masculins (par exemple : les femmes de Tomi Ungerer, Antigone, Lucrèce Borgia, ou encore Corto Maltese...). L’idée est d’inviter le public à remettre en question son propre genre, de questionner les normes, nos réactions et automatismes, etc.

Compte tenu des mesures sanitaires, la première intervention sera sur réservation, les deux seront limitées en effectif.