Carte blanche à Jacques Jouet

mardi 3 février, 18h30 à Bourges

Lecture-rencontre autour des pratiques et idées de la poésie.

Dans le cadre de sa résidence berruyère aux mille univers, Jacques Jouet a choisi d'inviter Patrick Varetz et leur éditeur commun, Paul Otchakovsky-Laurens, directeur des éditions P.O.L

Écrivain, poète et membre de l’Oulipo, Jacques Jouet est accueilli à Bourges par l'association des mille univers pour une résidence de six mois. L’artiste écrit quotidiennement le poème adressé du jour, qui est offert à un habitant de la commune.
Cette résidence est soutenue par Ciclic.


Patrick Varetz
est né en 1958 à Marles-les-Mines, dans le Pas-de-Calais, où il a passé sa première nuit dans un carton à chaussures (pointure quarante-et-un). Il vit et travaille à Lille, dans le Nord, à quelque cinquante kilomètres de là.
En décembre 2013, il publie chez P.O.L, Premier mille.
« Je décide de composer mille poèmes parce que j’ai besoin d’écrire tous les jours, le matin, le soir, et la nuit lorsque je ne dors pas. Venant buter sans relâche contre l’os de l’âme, je ne cesse d’interroger le vide sous mon cœur. »

Jacques Jouet est né en 1947 dans la banlieue de Paris. Il se veut écrivain tout-terrain : poésie, nouvelle, roman, théâtre, essai. Ça ne lui fait pas peur qu’un poème puisse être imprimé sur un T-shirt. Il n’aime pas la pureté : la littérature n’est pas pure ; la langue n’est pas pure ; même les origines ne sont pas pures. De plus, à ses yeux, la littérature n’est pas une activité solitaire. C’est pour cela, peut-être, qu’il est si attiré par le théâtre. Depuis 1983, il est membre de l’Oulipo (Ouvroir de Littérature Potentielle fondé par François Le Lionnais et Raymond Queneau).
En décembre 2013, il publie chez P.O.L, Du jour.
« Un rêve est que chaque être humain ait son poème à lui, dont il serait le sujet ou qui lui serait adressé, dont il serait le premier lecteur, peut-être le dernier, c’est-à-dire le seul ou presque. »

Paul Otchakovsky-Laurens publie depuis plus de quarante ans de la littérature, surtout de langue française. Il n’a jamais cessé de publier de la poésie.