Ateliers d'écriture « Le monde qui vient » avec Yahia Belaskri

Les jeudis 21-28 janvier, 4-11-18 février et le 11 mars à St Jean-de-Braye (45)

Les ateliers d’écriture de Tu Connais la nouvelle ?

Les ateliers sont ouverts à tous, écrivains débutants ou confirmés. Ils sont animés par des auteurs reconnus. Ils aborderont chacun un type d’écriture spécifique : textes courts, nouvelle, oulipo, saynètes…

Sur une après-midi, une soirée ou un week-end, l’atelier d’écriture encadré par l’auteur parrain est un moment d’apprentissage et d’expérimentation. Il n’a pas vocation à « produire » un résultat. Il invite à explorer des formes et des styles, sans préjuger de ce qu’il en sortira. Il pousse l’imaginaire à se révéler autrement. Il ne s’agit en aucun cas d’un cours d’écriture.

Les séances se déroulent tous les jeudis (sauf vacances et week-end d’écriture) au théâtre Clin d’Œil (Saint Jean de Braye) de 14h00 à 16h15 ou de 19h00 à 21h15. 

Ateliers d'écriture "Le monde qui vient" avec Yahia Belaskri

Les jeudis 21-28 janvier / 4-11-18 février / 11 mars 2021 
Théâtre Clin d’Oeil – 14h à 16h15 ou de 19h30 à 21h45 

« Dans nos ténèbres, il n’y a pas une place pour la beauté. Toute la place est pour la beauté », René Char « Fureur et mystère », éditions Gallimard, 1967. A partir de cette phrase de Char, écrire un texte court, nouvelle ou poème, pour dire le monde qui vient. Nous avons connu une période angoissante, résultat de l’activité humaine, de laquelle nous devons esquisser une autre possibilité d’être au monde, celle faite d’incertitude et de mesure, non celle entièrement fabriquée par l’homme, celle qui permet de nous situer dans un vaste univers que nous devons respecter car « il y a beaucoup à vivre, à sauver et à réinventer » (Hubert Haddad).


Installé en France depuis les émeutes de 1988, Yahia Belaskri pose un regard critique sur le « grand récit » qui réduit l’identité algérienne à l’arabité et à l’islam. Il a reçu le Prix Ouest-France, Étonnants Voyageurs 2011 pour « Si tu cherches la pluie elle vient d’en haut », signe en 2018 « Le livre d’Amray », le récit d’une enfance et d’une jeunesse marquée au fer de la guerre et de la violence en Algérie. Il coordonne la rédaction de la revue littéraire Apulée. En 2019-2020 il était en résidence à T.C.N. grâce au dispositif "Auteurs associés" de Ciclic Centre-Val de Loire.

S’inscrire