Olivier Bordaçarre en résidence à l'Atelier du Val d'Aubois

L'association de L'Atelier du Val d'Aubois, basée à Germiny-l'Exempt (18), accueille de début janvier à fin avril, l'auteur-comédien Olivier Bordaçarre pour un projet commun autour de son prochain roman intitulé La Traversée du Monde ou les Voyages de Quinn Blackbird. Durant quatre mois, l'auteur partage son temps entre création et rencontres avec le public. Ces rendez-vous, proposés tout au long de son séjour, permettent de suivre l'élaboration d'une œuvre romanesque, une occasion de découvrir le travail d’un écrivain de manière intime, d’entrer dans l'atelier de l'artiste, de partager les questionnements d’un auteur en création. Un projet soutenu par Ciclic .

L'Atelier du Val d'Aubois s’est donné pour mission de développer l’accès et le partage du livre et de l’écriture avec les habitantes et habitants de son territoire. C'est dans ce cadre que l'association accueille Olivier Bordaçarre. Cette résidence d’auteur est un dispositif essentiel qui permet de proposer aux publics du territoire une relation directe avec l’écriture d’un roman, puis sa lecture. 

Durant quatre mois, L'Atelier du Val d'Aubois propose avec Olivier Bordaçarre un « suivi public » de cette aventure d'écriture en initiant des rencontres avec des comités de lecture, des bibliothèques et médiathèques du territoire, des établissements scolaires ou des structures culturelles.

Son  projet d'écriture : 
La Traversée du Monde ou les Voyages de Quinn Blackbird


L’histoire se déroule pendant la deuxième moitié du XIXème siècle entre l’Amérique du nord et l’Europe et, plus précisément, entre l’État du Missouri, l’Irlande et la France.
Avec ce septième roman, Olivier Bordaçarre désire écrire le récit d’un voyage sous plusieurs aspects : géographique, politique, affectif, initiatique, reconstructif. Sur les traces de Rimbaud, de Jack London, d’Hemingway, de Burroughs, d’Orwell, ce roman dira l’importance de partir, la primauté du trajet sur le but, la transformation possible de l’être par le mouvement vers l’inconnu et celle de l’écriture qui, précise l'auteur, "au contact des héros et de leurs lieux de passage, devra se laisser faire par le langage des corps et des contrées...".
"Le roman tracera une sorte de ligne de méandres sans jamais se cogner à un quelconque butoir. La seule limite est un horizon toujours indépassable. Quinn Blackbird propose une expérience de l’espace et du temps ; expérience physique et intellectuelle lors de laquelle il devient sans cesse le passant, l’étranger, l’oiseau noir migrateur."
La Traversée du Monde est un roman d’amour et de sensations. Au travers des mouvements du héros, tant physiques qu’intellectuels, le lecteur percevra plusieurs immensités : celle des espaces infinis, celle du deuil irréparable, celle du désir sans fin de vivre.

Calendrier des rencontres (à venir) 

  • des rencontres avec des libraires, des éditeurs et des lecteurs autour du projet, dans la salle Le Luisant mais aussi hors-les murs, dans les bibliothèques, les établissements scolaires et les lieux culturels.
  • Olivier Bordaçarre fera un point sur son travail en cours lors de réunions publiques mensuelles. Elles prendront plusieurs formes : lectures publiques d’extraits, débats, questions-réponses.
  • les structures éducatives prendront part à l’aventure créatrice en proposant aux jeunes (de l’école primaire au lycée) de réfléchir aux thématiques abordées par l'auteur : le voyage et l’exploration, la colonisation et l’esclavage, la fuite et la révolte, la solitude et le collectif, la place des femmes hier et aujourd’hui, la guerre et la résistance, la mémoire, le deuil, l’amour.