Lumière sur... la nouvelle librairie de Janville

Après les "métiers du livre de demain", Ciclic inaugure une nouvelle série thématique intitulée Lumière sur..., avec tous les deux mois, le portrait d'un acteur du livre en région Centre-Val de Loire. 

Pour ce premier dossier, l'agence a rencontré Marithé Barrault, créatrice de la librairie Une page à écrire qui vient tout juste d'ouvrir ses portes en Beauce, à Janville (28). Cette librairie généraliste indépendante rassemble des rayons livres toutes catégories, un espace papeterie classique et fantaisie ainsi qu'un univers dédié à la jeunesse incluant des jeux éducatifs.

Ce projet a bénéficié du soutien de Ciclic, qui propose aux librairies de la région des aides dont l'objectif est de garantir l'accès à une création éditoriale pluraliste et exigeante pour tous les citoyens, favoriser une dynamique d'animation et d'éducation et naturellement de soutenir une économie culturelle génératrice de chiffre d'affaires et d'emploi. 

 

Pour commencer, pouvez-vous nous parler de votre parcours professionnel ? 

Durant plus de 30 ans, j’ai travaillé dans le secteur du marketing et des ventes au sein de grosses structures. Grâce à une reconversion étudiée et choisie, et avec l’envie de retrouver des liens humains plus authentiques je me suis lancée concrètement dans le projet depuis un an.

Quelle a été votre motivation pour ouvrir une librairie à Janville ? Pourquoi le domaine du livre et pas un autre ?

L’idée de créer une librairie nouvelle à Janville est un projet qui a mûri depuis plusieurs années et notamment suite à la fermeture de la librairie du village intervenue en 2011. Mon intérêt pour la lecture, l’éducation, le contact humain et l’envie de participer à un échange culturel au sein d’un communauté rurale sont les principales motivations. S’agissant pour moi d’une reconversion, ce projet est avant tout familial puisqu’il correspond à un changement de vie et à une implication de toute la famille pour le réaliser. 

Le village est situé à 40 km de Chartres et d’Orléans et la première librairie est à 35 km. C’est donc une réponse à un besoin de proximité d’une offre culturelle variée et dynamique pour contribuer à l’animation du village. Après quelques démarches, nous avons eu la chance de trouver un local à rénover au cœur de Janville qui nous a séduits immédiatement et dans lequel la librairie s’inscrivait naturellement. La surface de vente est aujourd’hui de 60 m2 et une pièce de 25 m2 complètera bientôt ce local pour accueillir des ateliers pour les enfants, des rencontres avec les auteurs, ou des rencontres de lecteurs…

Avez-vous suivi une formation spécifique pour la création de votre librairie ?

J’ai suivi une formation complète de création de librairie avec la société Book Conseil à Boulogne-Billancourt et j’ai eu la chance de participer à de nombreuses journées complémentaires relatives à la gestion, la vente, les assortiments, la comptabilité, etc… J'ai également bénéficié de la formation "Monter des animations en librairie", organisée par Ciclic et effectué des stages en librairies. De bonnes bases pour démarrer !

Comment avez-vous monté le financement de votre projet ?

Un budget prévisionnel adapté à la librairie et à son contexte a été réalisé avec Book Conseil. J’ai pu ainsi me projeter sur les besoins en financement. Après avoir sollicité de nombreux organismes d’aide à la création d’entreprises, j’ai eu la chance d’obtenir un soutien financier important de Ciclic et une offre de prêt à taux 0 % de la part d’Initiative Eure-et-Loir.

Comment envisagez-vous le rôle culturel de la librairie ? Allez-vous donner une couleur particulière à votre assortiment de livres ? 

Le rôle de cette librairie en zone rurale est de créer du contact, des échanges, du lien social. Ce doit être un lieu de transmission des idées de lectures, de connaissances afin que la librairie vive à travers ses clients. L’évolution de la librairie dépendra également de l’implication des clients aujourd’hui heureux de découvrir une nouvelle librairie. Des rencontres d’auteurs sont déjà prévues, des animations d’ateliers enfants également dès que possible. L’animation sera parfois déportée au sein des écoles ou sur des salons régionaux pour faire vivre la librairie hors les murs. La librairie offre une variété de livres dans les principales catégories : littérature francophone, étrangère, classique, les romans policiers et de fiction, pratique, histoire sciences humaines, régionalisme, etc... mais un fort accent est porté sur les livres jeunesse.

Vous avez déjà lancé votre site internet. Comment considérez-vous le rôle de cet outil en complémentarité de la boutique ? Et à terme, envisagez-vous de vendre des livres numériques ?

Pour relayer les informations, animations et tout événement particulier, le site internet de la librairie est déjà actif. Il offre la possibilité aux clients résidents dans les villages alentour de passer commande d’un ouvrage afin de venir le retirer en librairie dès l’appel téléphonique informant de sa mise à disposition. Cela me semble utile pour éviter un déplacement supplémentaire et permet de garder le lien avec la visite du client en librairie. La vente de livres numériques n’est pas d’actualité à ce jour dans la librairie. Cette option n’est cependant pas exclue à plus long terme selon les besoins de ma clientèle.

Pour conclure cet entretien, un conseil de lecture, ou quelques coups de cœur de cette rentrée littéraire ?

En ce début de rentrée littéraire, mon coup de cœur se porte sur le livre de Marie Charrel, Je suis ici pour vaincre la nuit, le ton est juste, une quête personnelle mêlée à la recherche de traces historiques ; le tout merveilleusement dosé pour obtenir un récit touchant, poignant, alliant réalisme, intuition et description étayée. Une lecture très agréable ; un parcours dans lequel on s'immisce dès le départ et qui nous tient étroitement jusqu'à la fin du livre. Le dernier livre de Sorj Chalandon Le Jour d’avant m’a également beaucoup touchée : c’est un vibrant hommage à une tranche de population des années 80 vivant des situations particulièrement difficiles et bien souvent méconnues ; un roman qui nous accompagne par son intrigue au plus profond des sentiments humains.

 

Marithé Barrault
Librairie Une page à écrire
11 rue du Mal Foch 28310 Janville
Rendez-vous le 30 septembre à Janville pour l'inauguration de la librairie avec la présence de Jean-Claude Ponçon