Librairies et points de vente du livre en région Centre 2012

Dans le cadre de sa mission d’observatoire, Ciclic a remis à jour sa connaissance territoriale de ce secteur en région Centre, le dernier état des lieux datant de 2008. En complément de cette cartographie précise du territoire, nous proposons également une synthèse des difficultés à prendre en compte. L’Agence assurera le suivi régulier de cette étude pour mesurer l’évolution de l’aménagement du territoire dans le domaine de la vente du livre. 

Cinq ans après le rapport d’Antoine Gallimard — à l’origine de la création du label LIR, ouvrant la possibilité pour les collectivités territoriales d’exonérer les librairies indépendantes de la taxe professionnelle — un nouveau rapport intitulé “Soutenir la librairie pour consolider l’ensemble de la chaîne du livre : une exigence et une responsabilité partagées” a été remis à Frédéric Mitterrand, alors Ministre de la Culture.

Après le directeur des éditions Gallimard, c’est la PDG des éditions Flammarion, Teresa Crémisi, qui signe ce nouveau rapport, entourée notamment de l’écrivain Alexandre Jardin et du président du Syndicat de la librairie française, Matthieu de Montchalin. Il a vocation, au-delà des échéances électorales, à servir de “boîte à outils” aux pouvoirs publics.

Une situation fragilisée dans un contexte de filière en profonde mutation

L’étude Xerfi, dévoilée lors des Rencontres nationales de la librairie à Lyon en mai 2011, a mis en lumière les difficultés structurelles de la profession : marge nette insuffisante (0,3%), fort besoin en fond de roulement... 

2012 a été également une année de changement législatif pour le livre, avec le passage du taux de TVA de 5,5 % à 7 % depuis le 1er avril, après une bataille de plusieurs mois. Mesure, annulée par le nouveau gouvernement, qui ramènera ce taux à 5,5 % au 1er janvier 2013. De même, un nouveau cycle de labellisation est en cours, avec les premières demandes de renouvellement du label LIR. 

Deux missions de réflexion sur la librairie indépendante, confiées à l’Inspection générale des affaires culturelles, présenteront prochainement leurs résultats à la Ministre Aurélie Filippetti. La première formulera des propositions de structure collective en terme de présence internet après l’échec de 1001libraires.com et la seconde doit évaluer la pertinence des différentes aides, proposant si nécessaire de nouveaux dispositifs.

L’étude “Qui vend quoi ?”, réalisée par le Motif en 2009, a démontré le rôle important joué par la librairie indépendante dans la diversité éditoriale et le développement de la lecture grâce aux actions d’animation qu’elles mettent en oeuvre. Malgré cela, la vente du livre passe désormais par d’autres circuits de diffusion, tels que les grandes surfaces spécialisées, la grande distribution et les commerces de proximité non spécialisés.

Pourquoi cette étude en région Centre ?

Face à ces problématiques, de nombreuses pistes sont à explorer pour favoriser les mutations nécessaires et une adaptation de cette économie aux nouveaux enjeux.

Dans le cadre de sa mission d’observatoire, Ciclic a remis à jour sa connaissance territoriale de ce secteur en région Centre, le dernier état des lieux datant de 2008. Bien connaitre les structures est indispensable pour anticiper leur devenir et élaborer des soutiens adéquats.

En complément de cette cartographie précise du territoire, nous proposons également une synthèse des difficultés à prendre en compte. L’Agence assurera le suivi régulier de cette étude pour mesurer l’évolution de l’aménagement du territoire dans le domaine de la vente du livre.