Publié le 06/12/2017

Septième vague du Baromètre SOFIA/SNE/SGDL sur les usages du livre numérique

Ce baromètre annuel de la SOFIA/SNE/SGDL a pour objectif d'observer les évolutions des usages du livre numérique, licites ou illicites, au regard, notamment, de ceux du livre imprimé. Avec cette nouvelle édition on constate une stabilisation des usagesle livre numérique est moins piraté,  et les lecteurs ont une affection particulière pour les polars.

Cette enquête a été menée par OpinionWay, entre le 6 et 17 février 2017, auprès d’un premier échantillon de 2006 personnes (enquête par téléphone), représentatives de la population française, âgées de 15 ans et plus, et d’un second échantillon de 506 utilisateurs de livres numériques (enquête en ligne), constitué sur la base des résultats du premier échantillon.

Les habitudes des lecteurs numériques se confirment :

  • Un cinquième des Français ont déjà lu un livre numérique
    Dans le détail, on apprend que 21 % de la population française âgée de 15 ans et plus déclarent avoir déjà lu, en partie ou en totalité, un livre numérique. 7 % l’envisagent, 72 % ne l’envisagent pas. S’il s’agit toujours d’un lecteur assidu, le profil sociodémographique du lecteur de livres numériques a évolué : il y a quasiment autant d’hommes que de femmes ; il n’y a plus de différence entre Paris et les régions ni entre les catégories socioprofessionnelles.
    Les lecteurs lisant plus de 20 livres imprimés par an sont à 21 % des lecteurs d’ebooks et 14 % des non-lecteurs d’ebooks. Chez ceux qui ont lu un ouvrage, voilà moins d’un mois, les chiffres augmentent : 62 % pour l’ebook, 39 % non.
    Près de la moitié des lecteurs de livres numériques (43 %) ont lu un livre numérique il y a moins d’un mois.
     
  • Les usages se stabilisent
    Depuis qu’ils lisent en numérique, la majorité des lecteurs de livres numériques achètent et lisent autant qu’avant. Ils sont 19 % à acheter plus de 4 livres numériques par an. 73 % des lecteurs de livres numériques ont acquis une partie de leurs livres gratuitement. La lecture légale et gratuite en streaming d’un livre numérique est en augmentation de 5 points. 44 % ont déjà acquis un livre numérique pour moins de 4 €.
     
  • Les achats depuis le terminal de lecture dominent
    L’outil principal d’achat reste la librairie intégrée à l’appareil de lecture, démontrant combien les lecteurs souhaitent avant tout une facilité d’accès. Le paiement à l’acte reste le moyen d’accès aux livres privilégié des lecteurs de livres numériques (63 %) : seuls 7 % d’entre eux se disent intéressés par un modèle d’abonnement et 20 %, par un prêt numérique. Deux tiers des lecteurs de livres numériques récupèrent les fichiers de livres numériques directement depuis leur terminal de lecture.
     
  • Les lecteurs de livres numériques utilisent de plus en plus leurs différents objets connectés
    À ce titre, on découvrira que les liseuses représentent 25 % de taux d’équipement (et 82 % de l’utilisation faite, dédiée à la lecture). Les smartphones, qui représentent 85 % de taux d’équipement ne servent qu’à 10 % pour la lecture. La tablette, enfin, représente 58 % des équipements et 18 % pour la lecture.

    Ordinateur hybride et portable pèsent pour 12 et 81 % dans le taux d’équipement, mais seulement 6 et 7 % pour la lecture.

    - 30 % des lecteurs multisupports utilisent plusieurs appareils pour lire le même livre.
    - 13 % des lecteurs de livres numériques ont déjà ouvert un livre numérique.
    - 26 % des acheteurs de livres numériques ont déjà acquis au moins une fois la version imprimée.
    - 30 % des lecteurs de livres numériques sur smartphone ont déjà acheté un livre numérique depuis ce support pour une dépense annuelle moyenne de 23 €.


Les lecteurs de livres numériques aiment les polars

 

Enfin, quelques chiffres sont à prendre en compte, dans l'évolution des comportements.

- 46 % des lecteurs ne lisent qu’en partie un livre numérique.
- 9 % des lecteurs de livres numériques ont déjà fait un emprunt en bibliothèque.
- 14 % ont déjà eu recours à une offre illégale de livres numériques.
- 52 % disent ne pas y recourir par respect du droit d’auteur. 

Cette enquête a été menée par OpinionWay, entre le 6 et 17 février 2017, auprès d’un premier échantillon de 2006 personnes (enquête par téléphone), représentatives de la population française, âgées de 15 ans et plus, et d’un second échantillon de 506 utilisateurs de livres numériques (enquête en ligne), constitué sur la base des résultats du premier échantillon.

Source : Actualitte