Publié le 05/07/2018

Les chiffres de l’édition française en 2017

Le Syndicat national de l’Édition publie Les « chiffres de l’édition », rapport statistique du SNE. Ces chiffres clés agrègent les données d’une enquête réalisée auprès d’un échantillon d’environ 160 maisons, représentant plus de 650 marques éditoriales. 

Cette enquête mesure l’activité réelle des éditeurs en valeur – chiffre d’affaires net de retours et net de remises – et en volume, tant sur le papier que sur le numérique. Elle permet de prendre en compte les évolutions de ventes en BtoB. Cette année, ce rapport statistique s’enrichit de données sur la consommation de papier des éditeurs pour la fabrication de leurs livres. Les chiffres de l’édition du SNE sont un outil d’aide à la décision, notamment pour les éditeurs, et constituent une référence pour les pouvoirs publics.

Le chiffre d’affaires des éditeurs connaît un recul de -1,61% par rapport à 2016, passant de 2 837 millions à 2 792 millions d’euros.

Le nombre d’exemplaires vendus a diminué de -1,05%, passant de 434,5 millions à 430 millions en 2017.

Ce recul était prévisible et attendu : d’une part, en raison de la très bonne performance de l’édition scolaire en 2016, portée par une réforme des programmes d’une ampleur exceptionnelle ; d’autre part, parce que la période d’élections, présidentielle puis législatives de 2017, avait rendu le premier semestre atone, les ventes de livres n’étant remontées qu’à l’occasion de la rentrée littéraire et des fêtes de fin d’année.

Malgré cette légère contraction de l’activité, l’édition française dispose d’atouts solides, comme le démontrent notamment les très belles performances de la bande dessinée (+13%).

C’est aussi toute la littérature générale (+ 2,7%) qui a contribué à la vitalité du secteur.

Des rayons comme celui des Beaux-livres ou des livres de Santé/Bien-être ont connu une croissance significative de respectivement +6% et +9% par rapport à 2016.

Cette richesse de la production éditoriale française s’épanouit également dans les cessions de droits dont le produit a augmenté de 4,37% par rapport à 2016.

L’année 2017 a été particulièrement dynamique à l’international avec une augmentation de 9,4% des cessions de droits de traduction et des coéditions.

Enfin, le marché de l’édition numérique, dynamisé par la croissance de l’édition professionnelle et universitaire, poursuit sa progression (+9,8%). Il représente 7,60% du chiffre d’affaires des ventes de livres des éditeurs.