Ousmane Diarra, en résidence à Maison des écritures à Neuvy-le-Roi (37)

La Maison des écritures, installée à Neuvy-le-Roi, accueille de début septembre à fin novembre 2015, l'écrivain malien Ousmane Diarra, qui viendra poursuivre l'écriture de son roman en cours La cité des reliques. 

Né à Bassala, en pays Bambara du Mali, Ousmane Diarra perd ses parents dès l’âge de deux ans. Il sera berger, palefrenier, avant d’aller à l’école.
De son village de Bassala dans les brousses maliennes, il dévorait les caisses d’ouvrages livrés par la Croix-Rouge. C’était les années de braises, quand sécheresses et criquets dévastaient le Sahel.
Diplômé de l’Ecole normale supérieure de Bamako (Maîtrise de lettres modernes), il a enseigné le Français pendant deux ans. Il est actuellement bibliothécaire à l’Institut français du Mali.
Nouvelliste, poète et romancier, Ousmane Diarra est également auteur de livres pour la jeunesse et conteur. À ce titre il a participé à de nombreuses animations autour du conte au Mali en France et ailleurs.
Aujourd’hui, après avoir publié plusieurs nouvelles, il s’est enfin senti légitimé dans son amour de la littérature avec son premier roman très remarqué, Vieux Lézard. Avec Pagne de femme, il signe un roman beaucoup plus ample et ambitieux, au souffle puissant et gambadant, historique dans tous les sens du terme.
La route des clameurs, sorti en septembre 2014, est son troisième roman.

Son projet d'écriture, poursuivre l'écriture de son roman en cours :
La cité des reliques
(titre provisoire)

On est à Makanimba, rebaptisé Petit-Paris, rebaptisé de nouveau puis Almoumina. C’est une bourgade perdue aux confins du Sahel, une cité d’émigration où, au milieu des jeunes femmes et filles, ne vivent que des vieillards revenus au bercail à la faveur de leur retraite. Et au nom d’un puritanisme islamique inventé de toutes pièces, ces vieillards terrorisent la population et obligent les jeunes hommes à s’exiler en leur abandonnant leurs jeunes épouses.

Mais une jeune fille, Mamani, venue d’une contrée lointaine, aux mœurs diamétralement opposées à celles d’Almoumina leur tient tête, retient son mari jusqu’au bout. Et quand ce dernier finit, sous la pression des vieillards, de partir à son tour, après lui avoir fait un enfant, la jeune femme leur tient tête pendant dix ans… Jusqu’au retour de son « petit mari », un jeune garçon, qui, à l’âge de  8 ans – alors qu’elle-même en avait 18 – était tombé amoureux d’elle ! Aujourd’hui majeur et bardé de diplôme, il est revenu à la reconquête de celle qu’il n’avait jamais cessé d’aimer… Et coïncide avec le retour du vrai mari, après 10 ans d’exil en France.

L’histoire se déroule alternativement entre la France et le Mali (Paris, Bamako, Petit-Paris et Bazana, le village de Mamani et de son « petit mari »).

C’est un roman d’amour, de déchirement, de résistance mais aussi de grande dignité des trois principaux personnages : la jeune femme, son vrai mari et son « petit mari », tous les trois confrontés à l’hypocrisie d’une société dévoyée et décadente.

 

Calendrier des rendez-vous proposés durant la résidence :

  • Vendredi 25 septembre à 20h30 : Projection du film Timbuktu à la Salle Armand Moisant - Neuvy-le-Roi
  • Mercredi 30 septembre à 15h : Lecture de conte par Ousmane Diarra à la Bibliothèque - Neuvy-le-Roi
  • Jeudi 15 octobre à 19h30 : Rencontre avec Ousmane Diarra à la Boîte à Livres - Tours
  • Samedi 31 octobre à 10h : Débat autour du climat, table ronde avec Ousmane Diarra à la Halle aux grains - Blois
  • Vendredi 6 novembre à 19h : O. Diarra invite Yahia Belaskri pour une carte blanche au Café le Bon Accueil - Neuvy-le-Roi
  • Samedi 7 et Dimanche 8 novembre de 10h à 17h : Stage d'écriture et de lecture à voix haute à la Maison des écritures - Neuvy-le-Roi
  • Mercredi 25 novembre à 20h : Rencontre avec Ousmane Diarra à la Bibliothèque - Saint-Épain
  • Jeudi 26 novembre à 19h : Clôture de la résidence avec les danseurs dogons de la compagnie Yassigue Temou à la Salle Armand Moisant - Neuvy-le-Roi
  • Samedi 28 novembre à 13h30 : Carte balnche à Ousmane Diarra, soutenue par Ciclic, à la Médiathèque d'Amboise
  • Dimanche 29 novembre à 15h : Table ronde avec Ousmane Diarra pour le Festival Plumes d'Afrique à l'espace Malraux - Joué-lès-Tours

Un projet soutenu par Ciclic grâce au dispositif résidences d'auteur.