Marc Blanchet, auteur associé au Centre chorégraphique national d'Orléans

Le CCN d'Orléans accueille, d'octobre 2015 à juin 2016, Marc Blanchet, auteur, dramaturge et photographe, pour un projet d'écriture autour de la danse. Il sera question d'un essai sur Josef Nadj, directeur de la structure et chorégraphe.

"La présence d'un auteur dans nos murs, bien qu'inédite pour nous, correspond l'esprit d'ouverture qui souffle chez nous."

Écrire la danse / Josef Nadj - un essai
"Il ne s'agit pas de présenter une résidence d'écriture comme un travail scénique commun. Il s'agit d'écrire en lien avec un lieu.Si aujourd'hui les collaborations entre des chorégraphes et des auteurs sont nombreuses (un festival leur est même dévolu : "Concordanse"), le regard d'un écrivain sur la danse est beaucoup plus rare. J'ai eu le plaisir d'écrire récemment un texte sur une chorégraphie de Bernardo Montet. Il m'était apparu essentiel de trouver par l'écriture une manière de raconter, de méditer un acte chorégraphique.
C'est un travail de réflexion que je souhaite prolonger, approfondir avec la dernière création de Josef Nadj, Pour Dolorès,inspirée des recherches des artistes des années soixante / soixante dix du mouvement Fluxus ; puis celle qui suivra, et dont je pourrais suivre la naissance, des intuitions du chorégraphe aux essais et répétitions, jusqu'à sa création au 1er semestre 2016, puis sa diffusion jusqu'en juin, croisée à une programmation orléanaise importante consacrant la dernière annéede Josef Nadj au CCN d'Orléans.
Après notre rencontre dans l'optique d'une résidence soutenue par Ciclic, j'ai envoyé à Josef Nadj un texte concernant Pour Dolorès, qui pourrait s'intégrer dans cet essai et qui témoigne de l'état d'espritavec lequel j'envisage ce travail. Ce texte s'intitule Préambule.
Cet essai proposera d'abord une étude de Pour Dolorès (le texte Préambule en est l'amorce) : à travers cette approche nous entrons dans une oeuvre comme nous entrons dans un lieu. La mémoire d'autres pièces vient à nous ; des références communes sont citées, étudiées, approfondies, pour nourrir la décourverte d'un travail en cours : la nouvelle chorégraphie de Josef Nadj s'inventera sous mes yeux, au sein du CCN, comme mon essai prendra forme, dans l'écho et la complicité. 
Les ouvrages récents présentés pour ce projet sont en ce sens témoins de ma manière d'approcher l'oeuvre d'autres artistes : l'essai sur le peintre Gérard Titus-Carmel dans la revue L'Atelier contemporain (numéro deux) a été rédigé en plusieurs temps, l'oeuvre picturale "Jungles" naissent parallèlement. Les proses de Méditations et autres brièvetés sont en amitié avec des auteurs conviés par Josef Nadj. Schluz, Walser, Kafka, Büchner font partie des "amis secrets" qui peuplent mon travail littéraire.
"Écrire la danse - un essai" constitue l'axe principal d'un séjour régulier au CCN d'Orléans. Il permettra au lecteur d'entrer dans un travail chorégraphique et constituera la mémoire d'un lieu durant cette résidence."