Cécile Portier
"Vestiges de soi, lignes d'insu"

Une expérience singulière de résidence d'écriture numérique. Pour la deuxième année Ciclic accueille un auteur en résidence sur ciclic.fr

Depuis plusieurs années Livre au Centre puis Ciclic accompagne, grâce à un dispositif d'aide, des structures accueillant des auteurs en résidences.

Les résidences en région Centre sont multiples, variées et offrent aux auteurs accueillis un véritable temps de création. C'est ainsi qu'ont été imaginées les résidences numériques. En 2012, nous avons accueilli Nathanaël Gobenceaux pour six mois d’écriture presque quotidienne.

Pour cette deuxième année, nous avons le plaisir d’accueillir Cécile Portier, pendant quatre mois. Auteur de plusieurs ouvrages, elle écrit « numérique » depuis plusieurs années, sur son propre blog www.petiteracine.net, dans des revues littéraires en ligne (D'ici là, Contretemps, Remue.net, Ce qui secret, Bacchanales, Les cahiers du trait), pour des projets de livres numériques (sur publie.net) ou de sites web de fiction.

La présence des auteurs sur le territoire semble une évidence. Certains y vivent, d'autres y séjournent temporairement, y sont invités. Nombreuses sont les occasions de les rencontrer, d'échanger voire de travailler avec eux.

Certainement reviendrons-nous au réel en provoquant des rencontres, parce que l’auteur lui-même en exprime le souhait.


Cécile Portier, une auteure en présence sur ciclic.fr
par Guénaël Boutouillet

Cécile Portier était, cette année 2013, auteure invitée chez Ciclic. Le site et le centre de ressources en ligne de la chaîne patrimoine ont été ses terrains d’investigations et d’invention. Cette « présence virtuelle » (formule aux airs d’oxymore, sans l’être vraiment, le substantif « virtuel » n’étant pas l’antonyme de « réel », mais une déclaration de potentialité), qui a fait suite, différente et complémentaire, à celle de Nathanaël Gobenceaux sur le site de Livre au Centre en 2012, constitue une innovation, une expérimentation, une recherche partagée, qui convient bien à la singularité d’une auteure peu commune.

 

 

Lire l'intégralité du texte