Cent jours autour du monde
Christian Garcin #6
À bord du CMA-CGM Tigris

Extrait d'une chronique d'un tour du monde sans avion, en cargo, en train, en voiture, d'est en ouest et dans l'hémisphère nord, effectué en ce printemps 2018, par Christian Garcin et Tanguy Viel. 
L'intégralité de ces textes paraîtra aux éditions Lattès au printemps 2019.

À bord du CMA-CGM Tigris
[extrait]

Je n’aurais jamais imaginé que, me hissant un jour le long d’un étroit escalier métallique permettant d’accéder au pont inférieur d’un énorme porte-containers, je me serais senti en pays de connaissance – avec toutefois un léger effet de loupe dû aux dimensions encore plus imposantes de celui-ci, le CMA-CGM Tigris, par rapport au précédent, le CMA-CGM Puget.  Comme si on passait soudain d’un texte en corps 12 à un autre en corps 14 ou 16. Ou alors de la France aux États-Unis, pour ce qui concerne la hauteur et la largeur (pour ne pas dire l’épaisseur) de leurs habitants respectifs, la longueur de leurs routes, le nombre de wagons de leurs trains, ou la taille de leurs immeubles et de leurs paysages (il n’y a guère que celle de leurs voitures qui ont fini par se rejoindre, vers la fin des années 90). Le Tigris compte trente membres d’équipage, dont une seule femme, qui est d’ailleurs officier –  Cyrinne, une Philippine plus jeune que mon fils. Les autres sont un Bulgare (le capitaine), huit Roumains, deux Chinois, deux Indiens et seize Philippins. Dieu gisant dans les détails, nous ne pouvons faire autrement que de noter similitudes et différences, certaines minimes, d’autres moins.

[...]