Séminaire de recherche de Florent Perrier "phalanstère W. Walter Benjamin - Charles Fourier : l'utopie sauve"

avril, mai, juin et septembre 2015

La librairie Le Livre accueille pour une durée de 4 mois entre avril et septembre 2015, l'auteur Florent Perrier, pour son projet d'écriture et de séminaire Phalanstère W. Walter Benjamin - Charles Fourier : l'utopie sauve

Le séminaire de recherche phalanstère W a pour objet, provisoirement esquissé sous cette forme : Walter Benjamin Charles Fourier, l’utopie sauve. De l’article sur « L’œuvre d’art à l’époque de sa reproductibilité technique » jusqu’aux fragments posthumes rassemblés sous le titre Paris, capitale du XIXe siècle, il s’agira de reconnaître et circonscrire les implications esthétiques et politiques liées à la présence de Charles Fourier dans les œuvres écrites par Walter Benjamin au cours des dix dernières années de son existence vécues, pour l’essentiel, en exil en France. Au cœur de cette enquête historique et théorique figure le fragment [W 7, 4] du Livre de Passages : « Il faut établir une comparaison entre l’idée de Fourier selon laquelle les phalanstères se propagent par des explosions, et deux idées de ma politique : celle de la révolution comme innervation des organes techniques du collectif (comparaison avec l’enfant qui apprend à saisir en essayant d’attraper la lune) et celle de la rupture de la téléologie naturelle. »

Walter Benjamin Charles Fourier ou quelle place accorder à l’utopie dans l’œuvre de l’essayiste allemand, quel est le rouge de ce fil et comment en vient-il à se manifester au présent, à pouvoir ou devoir être aujourd’hui relevé ?

Chantier de grande ampleur par son caractère notamment transversal, c’est d’abord au défrichage ou au déblaiement des matériaux sensibles accumulés que seront consacrées les premières séances de phalanstère W.

Un tel séminaire (de travail, d’études, de recherches) n’existe (hors celui qui l’initie) que par ceux qui y participent. Il sera ouvert à tous (avec la seule exigence d’y venir régulièrement pour donner sens à ce travail de la pensée et la librairie (comme lieu) dispose déjà – non seulement de plusieurs espaces - d’un vaste public qu’elle a contribué à former, avec l’idée (activer les possibilités), d’un échange, d’un partage, d’une circulation, des idées et des réflexions. La suivie (et suivre est une question de rythme ou de participer au dessin d’une vaste partition) de ce séminaire ne nécessite aucun savoir particulier pour celui qui vient mais le désir et la volonté de traverser une expérience (indécise, aléatoire) pour le moins d’en tracer les contours.
Une bibliothèque de travail sera constituée pour les participants.

Toutes les rencontres se déroulent à la librairie Le Livre à Tours (26, place du marché) :

  • mercredi 8 avril 2015 – 20h00
    Séance inaugurale avec Miguel Abensour (professeur émérite de philosophie politique à l’Université de Paris VII) autour de son ouvrage d’entretien récemment paru : La communauté politique des « tous uns ». Désir de liberté Désir d’utopie, Entretien avec Michel Enaudeau, Paris, Belles Lettres, 2014.
  • lundi 20 avril 2015 – 19h à 20h30 
    Réunir Benjamin avec Fourier veut-il dire les sauver ?[1]
  •  mardi 21 avril 2015 – 19h à 20h30 
    Charles Fourier et les années 30 : un retour politique ?
  • lundi 4 mai 2015 – 19h à 20h30 
    Walter Benjamin en exil : situation personnelle et découverte de Charles Fourier.
  • mardi 5 mai 2015 – 19h à 20h30 
    Pierre Klossowski avec Walter Benjamin : entre Marx et Fourier.
  • lundi 18 mai 2015 – 19h à 20h30 
    Le projet du Passagen-Werk : quelle place pour l’utopie ?
  • mardi 19 mai 2015 – 19h à 20h30 
    Invitation de Antonia Birnbaum (Maître de conférences HDR en philosophie à l’Université de Paris 8) : la première et la seconde techniques chez Walter Benjamin.
  • lundi 1er juin 2015 – 19h à 20h30 
    La liasse W consacrée à Fourier dans l’économie générale du Passagen-Werk.
  • mardi 2 juin 2015 – 19h à 20h30 
    Invitation de Philippe Ivernel (traducteur de l’allemand et spécialiste du théâtre des années 20-30) : le théâtre d’enfants prolétarien chez Walter Benjamin.
  • lundi 15 juin 2015 – 19h à 20h30 
    Contenus, manques et portée de la liasse W du Passagen-Werk.
  • mardi 16 juin 2015 – 19h à 20h30 
    Imaginaires et réalités du phalanstère pour Walter Benjamin.
  • lundi 29 juin 2015 – 19h à 20h30 
    L’éducation sociétaire selon Walter Benjamin (excursus sur Roland Barthes).
  • mardi 30 juin 2015 – 19h à 20h30 
    Invitation de Alejandra Riera (artiste et enseignante à l’Ecole nationale supérieure d’art de Bourges) pour son film-document intitulé Le sous-sol actif et consacré à Sade et Fourier, avec Simone Debout-Oleszkiewicz (philosophe et éditrice des Œuvres de Charles Fourier).
  • lundi 7 septembre 2015 – 19h à 20h30 
    Une politique fouriériste de la dissémination subversive.
  • mardi 8 septembre 2015 – 19h à 20h30 
    Propagande et propagation des idées fouriéristes.
  • lundi 21 septembre 2015 – 19h à 20h30 
    Figures de l’innervation et figures de l’explosion chez Walter Benjamin.
  • mardi 22 septembre 2015 – 19h à 20h30 
    Invitation de Michèle Riot-Sarcey (professeur émérite d’histoire contemporaine et d’histoire du genre à l’Université de Paris 8) autour des questions d’historicité chez Walter Benjamin.


[1] Walter Benjamin, Baudelaire, , trad. P. Charbonneau, éd. G. Agamben – B. Chitussi – C.-C. Härle, Paris, La fabrique, 2013, p. 623 : « Réunir Baudelaire avec Blanqui veut dire le sauver. »