Rencontre avec Jonathan Baranger

Samedi 29 septembre, 17h à Orléans (45)

La librairie Les Temps Modernes vous invite à venir rencontrer Jonathan Baranger qui viendra discuter de son premier roman, Chokolov City paru chez Champ Vallon. Des échanges qui promettent d'être riches et qui seront animés par Jean-Benoît Puech !

"Qui se souvient des Bulgares de New York ? Leur présence en Amérique fut restreinte, mesurée, typique du génie de ce peuple confidentiel. Ainsi il ne se trouva personne pour pleurer l’amour malheureux qui unit l’actrice Elaine Chokolov au pâle Bogdan Oblanov, personne non plus pour étudier l’étonnante genèse du talent littéraire de Dean Grosslick. On ne sait toujours rien des conspirations de la camériste Feya Grubev, pas plus qu’on ne fit l’effort de comprendre et de louer le sens du devoir inégalé de Granville Kling. Nul ne tenta d’élucider le mal mystérieux qui égara la raison de Cornell Morris, et le monde entier s’appliqua à ignorer le destin fantomatique et pourtant fondamental de Jon Khalov, l’homme au beau visage." 

Chokolov City est un roman composé de six chapitres qui retracent le destin d’une communauté imaginaire de Bulgares à New York, des années 1900 aux années 1960. Ces Bulgares doivent très peu aux Bulgares réels, pas plus que le cadre ne prétend restituer le véritable New York. Parce que Chokolov City se réclame d’une autre authenticité, celle du fantasme désuet de la grande ville américaine moderne, tel que la comédie classique hollywoodienne l’a façonné. Dans ce New York de studio, produit par la MGM, dirigé par George Cukor, vit et meurt un peuple poli, élégant et raffiné, sans doute trop parfait pour jamais exister.

Jonathan Baranger est né en 1980 à Orléans, où il a grandi et où il demeure. Il enseigne le français dans le Loiret. Il écrit de la fiction depuis dix ans. Chokolov City est son premier texte publié.
Orléanais depuis son plus jeune âge, Jean-Benoît Puech est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages unifiés par leur positionnement singulier. En effet, après un premier livre dédié à Des Forêts en 1980, et à l’exception d’un Louis-René Des Forêts, roman (2000), tous les livres publiés ont pour personnage principal un écrivain fictif : Benjamin Jordane. Sous son nom et divers pseudonymes, Puech construit ainsi progressivement la fiction d’un écrivain dont il serait l’éditeur, le commentateur et jusqu’au biographe (Une Biographie autorisée, 2010). Son entreprise romanesque constitue ainsi une réflexion sur la figure de l’Auteur, ses mythes, ses travestissements et ses diverses représentations. Si cette réflexion est un des fondements du travail universitaire de Jean-Benoît Puech dès sa thèse consacrée à la « supposition d’auteur », le versant romanesque de cette aventure fait la part belle à la fiction, à l’humour, à la distanciation amusée qui embarque le lecteur dans le sillage de l’auteur.
Chokolov City, Jonathan Baranger
Ceyzérieu : éditions Champ Vallon, 2018
ISBN : 979-10-267-0719-6. - 392 p. - 23€