Rencontre avec Christian Oster

vendredi 17 mars, 18h30 à Chartres (28)

La librairie L'esperluète de Chartres vous propose une rencontre avec Christian Oster autour de son dernier roman La vie automatique, paru aux éditions de l'Olivier

La vie automatique  
Au départ, il y a l’incendie. Jean a oublié d’éteindre sous une casserole. Il en profite pour oublier aussi sa vie en abandonnant sa maison aux flammes. Acteur de séries B, il va désormais se contenter de survivre. La fiction devient son refuge, la vie elle-même une toile de fond.
C’est dans cette atmosphère de désenchantement qu’il rencontre France Rivière, une actrice encore célèbre qui lui propose de s’installer chez elle. Puis son fils, Charles, un homme intrigant qui sort de l’hôpital psychiatrique. Jean s’attache à ses pas, perd sa trace, s’interroge sur son absence, qui le renvoie à celle qu’il éprouve face au monde.
Dans ce roman à l’écriture tendue, Christian Oster évoque la dérive d’un homme qui interroge, de manière souvent cocasse, le renoncement dans lequel il s’est installé.

De l'humour et une profondeur qui se révèle peu à peu. À la fois le même Oster que celui qui nous a déjà régalé et quelque chose de différent, sur l'acteur et la métaphore de la vie, du jeu, de notre toujours si faible correspondance à nous même et de l'identité qui n'est jamais que le regard de l'autre. Ou alors cette image dans le miroir qui peut parfois sembler vacillante, étrangement familière.

Christian Oster est né en 1949. Prix Médicis 1999 pour Mon grand appartement,adapté au cinéma par Claude Berri, il est l'auteur de quatorze livres aux éditions de Minuit, dont, Loin d'Odile (1998), Une femme de ménage (2001), Trois hommes seuls (2008), Dans la cathédrale (2010). Il a également publié des romans policiers et de nombreux livres pour enfants (à L'Ecole des loisirs).

 La vie automatique, Christian Oster 
 Paris : Éditions de l'Olivier, 2017. - 144 p.
 ISBN : 978-2-823608-78-6. - prix : 16,50 €