Rencontre avec Anne-Laure Bondoux et Isabelle Pandazopoulos

samedi 13 janvier, 15h à Dreux (28)

La librairie La Rose des vents vous propose une rencontre avec Anne-Laure Bondoux, auteure de L'aube sera grandiose, et Isabelle Pandazopoulos, auteure de Trois filles en colère.

Deux romans dans lesquels la femme est omniprésente, de génération en génération, l'on découvre leur combat pour la vie et pour la liberté, teinté de secrets de famille.
Deux romans troublants d'actualité qui se déroulent des années 1960 à aujourd'hui pour transmettre un message important : ne pas baisser les bras !
Deux romans différents et qui pourtant ont tant de choses en commun que réunir les deux auteures en même temps est apparu comme une évidence et augure un bel échange.

Anne-Laure Bondoux est l'auteur de «Le temps des miracles» (2009), «Les larmes de l'assassin» (2003), «Pépites» (2005), «La Princetta et le Capitaine» (2004), «Le destin de Linus Hoppe» (2001), «La vie comme elle vient» (2004). Récompensés par de nombreux prix, ses romans sont traduits dans le monde entier.

Isabelle Pandazopoulos est née en 1968 d'un père grec et d'une mère allemande. Professeur de Lettres, elle a toujours enseigné dans des zones dites difficiles. Coordinatrice d'un atelier relais, elle a fait écrire et réaliser une quarantaine de courts métrages à des adolescents à la dérive. Elle prend désormais en charge des élèves handicapés par des troubles psychiques importants. Isabelle Pandazopoulos a trois enfants et vit à Paris.

L'aube sera grandiose, Anne-Laure Bondoux
Illustrations de Coline Peyrony
Paris : Gallimard jeunesse, 2017. - collection grand format littérature. - série Romans Ado (à partir de 13 ans). - 304 p. - prix : 14,90€

 

Trois filles en colère, Isabelle Pandazopoulos 
Paris : Gallimard jeunesse, 2017. - collection : Scripto (à partir de 13 ans). - 336 p. - ISBN 978-2-075089-15-9. - prix : 13.50€

"1966, un vent de révolte commence à souffler sur le monde.
À Paris, Suzanne l'insoumise étouffe dans une famille bourgeoise qui n'attend que de la voir bien mariée. À Berlin-Ouest, la timide Magda espère éperdument retrouver sa famille qui vit de l'autre côté du mur, à l'Est. Au même moment, dans une Grèce écrasée par la dictature, la farouche Cléomèna tente de gagner sa vie en faisant la servante alors qu'elle rêve d'université et de lecture sans fin. Dans cette Europe meurtrie, elles ont un rêve commun : tracer leur chemin, découvrir l'amour et devenir des femmes libres.

Un roman qui s'ouvre comme une valise pleine de secrets : des photos d'archives, des cartes, les notes d'un journal intime... et des lettres. Celles que s'envoient, par-delà les frontières, trois jeunes femmes emportées par la tourmente de Mai 68. On vibre, on aime, on désobéit avec elles, comme si on y était. 
Cinquante ans après Mai 1968, le roman fait revivre la montée des événements en France, en Allemagne et en Grèce de 1966 à fin 1968.