Lucie Taïeb : exposition de poèmes au Petit Faucheux

du 1er mars au 6 avril à Tours

À l'occasion du Printemps des poètes, mais également dans le cadre de sa résidence au Petit Faucheux, Lucie Taïeb propose une sélection de poèmes, tirée des propres écrits mais aussi de ses coups de cœur. Cette déferlante de poèmes est visible jusqu'au 6 avril. Cet événement est soutenu par Ciclic dans le cadre du dispositif "auteur-associé". 

Les textes sont imprimés, plastifiés et disséminés partout dans la salle à disposition de tous les usagers et passants (bureaux, loges, toilettes, bar, billetterie, salle de réunion, extérieurs, etc). Certains textes lus sont enregistrés et mis à disposition du public via une tablette et deux casques audio dans le hall du Petit faucheux. 

« Je suis écrivain et traductrice. Lorsque, dans le cadre de ma résidence d’auteure au Petit faucheux, nous avons évoqué l’idée d’habiller les différents espaces de certains de mes textes, j’ai eu envie de proposer un choix qui laisse voir les différentes facettes de mon travail. Les textes que l’on pourra lire au Petit faucheux jusqu’en avril sont donc extraits d’un roman Georgia, à paraître à l’automne prochain, d’un livre de poésie, peuplié, qui paraît en mars, et de traductions de deux auteurs autrichiens que j’aime particulièrement : Ernst Jandl et Friederike Mayröcker. Certains textes sont très narratifs, d’autres plus sonores, cela se voit avant même qu’on commence à les lire et cela reflète aussi mon idée même de l’écriture comme exploration : chaque nouveau livre donne forme à une recherche nouvelle. »

Lucie Taïeb est accueillie par Le Petit Faucheux, jusqu'en novembre 2019. Elle développe son projet d'écriture autour de la notion de « temps profond ». Des « poèmes partitions » conçus dès l’écriture pour la lecture à voix haute.