Publié le 03/04/2015

Lecture de Jean Echenoz à Chambord

Lecture de Jean Échenoz dans le cadre des Écrivains à Chambord

La lecture a eu lieu le dimanche 27 janvier 2013 au Domaine national de Chambord (41)

Né en 1946 à Orange, Jean Échenoz est en effet l’un des écrivains les plus éminents de la scène française. Fort d’un succès critique (prix Médicis en 1983 et prix Goncourt 1999 pour Je m’en vais) et public constant depuis ses débuts dans les années 80, il a imposé un style fait d’emprunts à des genres romanesques divers (roman noir, policier, aventures) qu’il réinvestit en les mâtinant d’ironie. Revendiquant l’écriture d’histoires, Échenoz aime à les parodier, et à établir ainsi une étroite connivence avec son lecteur qui goûte au plaisir d’une narration élégante, délicate, et comme retenue, dans laquelle les références au cinéma, au monde contemporain et à la littérature s’autorisent toutes les fantaisies. Toujours en mouvement, ses personnages parcourent le monde, le romancier écrivant de véritables «romans géographiques» et, plus récemment, des «biofictions» dans lesquelles le personnage central est un personnage historique (Ravel, Zatopek dans Courir ou l’ingénieur Tesla dans Des Éclairs).

À Chambord, Jean Echenoz a lu des extraits de son dernier roman paru aux éditions de Minuit, 14 : loin de retracer l’épopée de la guerre de 14, il choisit de restreindre le champ romanesque à un groupe de quelques soldats, et à donner à voir la guerre à hauteur d’hommes. Si l’on retrouve dans ce roman les ingrédients qui ont fait la marque et la renommée du romancier (subtilité de la langue, amours impossibles, prégnance du quotidien, connivence avec le lecteur), on y saisit mieux encore sa faculté étonnante à l’empathie, fondée sur une remarquable économie de moyens.