Publié le 06/02/2019

Le CNL réforme son dispositif d'aides aux bibliothèques

Le dispositif appelé auparavant "subvention pour la diffusion du livre en bibliothèque" se transforme pour devenir une "subvention au développement de la lecture". Les aides du Centre national du livre sont recentrées sur les projets à destination des publics empêchés. 

Ce nouveau dispositif s’inscrit en cohérence avec le plan bibliothèque « ouvrir plus, ouvrir mieux » du ministère de la Culture. Ainsi, l’aide au développement se concentre sur des projets à destination des publics empêchés, définis comme personnes en situation de handicap, sous main de justice, hospitalisées ou en perte d’autonomie.

► Une aide recentrée sur l’acquisition et la médiation des fonds

Les projets retenus devront combiner l’acquisition de collections et des actions de valorisation des fonds pour tous les projets dont le budget global est supérieur à 2 000 euros. Les acteurs éligibles sont les bibliothèques du réseau de lecture publique à l’exception des bibliothèques universitaires et des bibliothèques scolaires, et les associations œuvrant principalement en faveur de l’accès au livre et à la lecture des publics empêchés. L’aide du CNL se porte sur les coûts relatifs :

  • aux acquisitions de collections documentaires, dont les formats relevant de l’édition adaptée ; 
  • aux actions de médiation et de valorisation des fonds ;
  • à l’achat d’outils de lecture ;
  • aux coûts de formation et de sensibilisation du personnel pour les bibliothèques d’établissements pénitentiaires ou hospitaliers.

L’aide couvre 30 à 70 % des besoins de financement du projet et est plafonnée à 50000 euros par porteur de projet.