Publié le 06/06/2016

À l'écoute : rencontre avec Frank Smith - La poésie n'est pas une solution"

De novembre 2015 à avril 2016, Ciclic accueille au sein de son Labo de création, Frank Smith pour son projet "La poésie n'est pas une solution". Il interroge la poésie d'aujourd'hui dans sa relation aux images et au politique, en s'appuyant sur sa propre pratique de la littérature et sur des références textuelles, sonores et imaginées.

Ciclic, en partenariat avec la médiathèque de Châteauroux, vous propose une série de quatre ateliers d'investigations poétiques avec l'écrivain, poète et vidéaste, Frank Smith. Ces rendez-vous donnent à voir et à entendre le matériau même de sa recherche, le mouvement de sa pensée, l’atelier de réflexion et de création de ces textes à venir, afin de les mettre en échange et en partage avec un public.

Vendredi 27 novembre 2015, à la médiathèque de Châteauroux, Frank Smith présentait son projet "La poésie n'est pas une solution". L'occasion de faire connaissance avec le poète et découvrir ses textes, ainsi que sa série de cinétracts, mini-films engagés regroupés sous le nom de Les Films du monde, et dont sont extraits les photogrammes ci-contre. 

Ciclic propose à celles et ceux qui n'ont pu être présents de découvrir ici l'enregistrement de cette soirée.

Les quatres ateliers d'investigations poétiques :

1 — Poésie & poésie (29 janvier 2016)
Que fait, que doit et que peut la poésie actuelle ? Comment fonctionne-t-elle ? Comment la poésie sort-elle d’elle-même pour mieux y revenir ?  

2 — Poésie & images (26 février 2016)
Qu’est-ce qu’une image poétique ? Comment articuler la poésie avec des images fixes ou des images en mouvement ? Comment voir ce que l’on dit et dire ce que l’on voit ? 

3 — Poésie & politique (25 mars 2016)
Qu’est-ce que la poésie fait au politique, et réciproquement ? Quelles opérations la poésie met-elle en place pour une analyse critique des mondes contemporains ?  

4 — Co-errance système (29 avril 2016)
Comment concevoir la société de manière à garantir une « action sociale » efficace qui soit, en fonction des circonstances, individuelle, commune ou collective ? Entrer en co-errance serait-il comprendre et ressouder ce qui porte atteinte aujourd’hui à l’intégrité des communautés humaines ? Un appel à une politique qui ne décrète pas ? Un usage du langage qui ne formate plus ?