Publié le 06/06/2016

À l'écoute, le premier atelier d'investigation poétique de Frank Smith

De novembre 2015 à avril 2016, Ciclic accueille au sein de son Labo de création, Frank Smith pour son projet "La poésie n'est pas une solution". Il interroge la poésie d'aujourd'hui dans sa relation aux images et au politique, en s'appuyant sur sa propre pratique de la littérature et sur des références textuelles, sonores et imaginées.

Dans ce cadre, Ciclic, en partenariat avec la médiathèque de Châteauroux, vous propose une série de quatre ateliers d'investigations poétiques avec l'écrivain, poète et vidéaste. Ces rendez-vous donnent à voir et à entendre le matériau même de sa recherche, le mouvement de sa pensée, l’atelier de réflexion et de création de ces textes à venir, afin de les mettre en échange et en partage avec un public.

Vendredi 29 janvier 2016, premier atelier, intitulé "Poésie & poésie", Frank Smith répond aux questions : que fait, que doit et que peut la poésie actuelle ? Comment fonctionne-t-elle ? Comment sort-elle d'elle-même pour mieux y revenir ?

Ciclic vous propose de découvrir ici l'enregistrement de cette soirée et la réflexion de Frank Smith, suite à ce premier atelier d'investigation poétique :

Poésie & poésie

 

"Je voudrais présenter les résultats d’une expérience d’écriture dont le processus fait agir la page comme une table. 

Sur ce plateau aux assises multiples, sont réalisées une série d’opérations, où fonctionnent autant de notions dynamiques, connectables les unes avec les autres, et composées comme un ensemble de divers anneaux brisés qu’on utiliserait comme pour la pêche au leurre : chacun bifurque dans l’autre (piétine, avance, rétrograde, rebrousse chemin) afin de cerner non pas qu’est-ce que ça veut dire, mais dans quels cas il y a l’événement « poésie & catastrophe & politique » et ses convergences imprévisibles dans des zones inattendues. 

Je les expose à l’intérieur d’un album d’esquisses sous la forme d’un traité – face au monde et au-devant de la langue. 

Chacune de ces opérations vaut par elle-même, mais tout s’entrelace et dégage des unités. 

Je ne me considère jamais comme une conscience parlante, ni comme un producteur de formulations, mais je tente d’adopter, de traverser des positions qui peuvent être remplies sous certaines conditions… des situations catastrophiques notamment quand la parole de certains individus a été anéantie. 

Je cherche à savoir — à travers de tels agencements mobiles — comment ça fonctionne. 

Un propos bâti sur une myriade de notules qui voudrait établir une possibilité et que je sens si précaire et si incertaine encore quant à moi : quels nouveaux rapports avons-nous avec la vie, avec le langage, avec le mal qu’on fait à l’autre aujourd’hui."

Frank Smith