Publié le 07/06/2016

À l'écoute, le 3e rendez-vous public des Chantier(s) poétique(s)

Ciclic, sur une proposition des éditions Al Dante, invite 5 jeunes poètes à partager leurs travaux et questionnements littéraires, au sein de son Labo de création. Entre novembre 2015 et avril 2016, ils investissent le site livre de Ciclic, pour y déployer leur espace de création et de réflexion.

4 (+ 1) rendez-vous publics, en partenariat avec la médiathèque et l'Ensa, viennent jalonner ce chantier, où chaque poète invite un auteur "aîné". Pour la troisième soirée, organisée en partenariat avec les mille univers, mercredi 16 mars 2016, Amandine André a choisi de convier le danseur et chorégraphe, Bernardo Montet et A.C. Hello invite l'auteur et performer Charles Pennequin, pour un temps de lectures et d’échanges.
 

Présentation des auteurs et de la rencontre, par Laurent Cauwet, dans : Lettre 4# - Transe et danse 


Découvrez ici, l'enregistrement des lectures de A.C. Hello et Charles Pennequin
 


Amandine André

A.C. Hello

Charles Pennequin est né à Cambray en 1965. Il vit à Lille.
"Publication dans de nombreuses revues. Performances et concerts dans la France entière et un petit peu à côté. Vidéos à l’arrache. Écriture dans les blogs. Dessins sans regarder. Improvisations au dictaphone, au microphone, dans sa voiture, dans certains TGV. Quelques cris le long des deux voies. Petites chansons dans les carnets. Poèmes délabrés en public. Écriture sur les murs. Charles Pennequin écrit depuis qu’il est né."
En 1993, Charles Pennequin fait la rencontre de Christian Prigent et des éditions Carte Blanche. C’est dans cette maison d’édition, dirigée par le peintre Mathias Pérez qui s’occupe aussi de la revue Fusées, qu’il va publier son premier livre : Le Père ce matin. Auteur de nombreux livres notamment chez Al Dante et P.O.L., il vient de publier Les exozomes (P.O.L, 2016).  
Charles Pennequin a également fondé, en 2007, l'Armée noire avec ses amis Antoine Boute, Cécile Richard, Jérôme Bertin et Édith Azam.

Bernardo Montet est né de père guyanais et de mère vietnamienne, il passe son enfance et son adolescence entre l'Afrique et la France. Il se consacre à la danse dès l'age de 18 ans d'abord aux techniques classiques, puis découvre à Paris dans les années 70, la danse contemporaine où il s'initie aux techniques américaines. En 1979, il rencontre Catherine Diverrès et après avoir dansé dans différentes compagnies, fonde avec elle le Studio DM. Ensemble, ils créent leur premier duo Instance après un voyage au Japon où ils rejoignent Kazuo Ohno, l'un des fondateurs du Butô. En parallèle aux pièces qu'ils créent, Bernardo Montet continue son propre parcours. Après avoir codirigé le Centre Chorégraphique National de Rennes avec Catherine Diverrès, Bernardo Montet réunit une équipe et poursuit son propre travail en affinant tout ce qui touche à la conscience des corps. Il porte tout d'abord sa réflexion sur le sentiment de vitalité, la rage de vivre : Opuscules (1995). Puis, avec la complicité de Pierre Guyotat, auteur et récitant dans Issê Timossé, il revient sur l'histoire du colonialisme et sur son tracé qui imprègne tacitement les consciences. En 1998, il crée Ma Lov' au Quartz, Scène Nationale de Brest. De 2000 à 2003, il est artiste associé au Quartz, et crée Dissection d'un homme armé. Il continue de travailler à la croisée des langages avec Frédéric Fisbach. Directeur du Centre chorégraphique national de Tours de 2003 à 2011, où il poursuit sa réflexion sur le corps et l'humain à travers ses créations. Bernardo Montet est actuellement artiste associé au projet SEcW à Morlaix, et dirige la Cie Mawguerite. En 2015, un livre/DVD lui est consacré, conçu par Geneviève Vincent, cet ouvrage paru auxéditions La Maison d'à côté est l’occasion de découvrir, entre textes, images et extraits vidéo, un parcours et des conversations inédites.