À l'écoute, in extremis #2 : lecture de Pierre Senges

Avec son projet de création in extremis, Pierre Senges réinvente les derniers jours de six grandes figures du patrimoine littéraire de la région Centre-Val de Loire.

La deuxième lecture s'est déroulée le dimanche 19 juin au Musée Rabelais à La Devinière (Seuilly-37). Ciclic propose à celles et ceux qui n'ont pu être présents ou qui souhaitent s'y replonger, le texte in extremis #2Les derniers jours de François Rabelais, en écoute et en téléchargement. 

Pour cette lecture et deuxième volet de six fictions s'inspirant librement de Thomas de Quincey et des Derniers jours d'Emmanuel Kant, il est à la fois question de Rome et de Chinon, de Léonard de Vinci et de Casanova, de Dante et de Sénèque. Nous apprenons que Rabelais affectionne les inventaires et les catalogues interminables, qu'il apprécie "les préludes à des discours exagérément longs" et qu'il a "le sens des cérémonies passant par un dictionnaire".

Pierre Senges se plaît ainsi à dérouler joyeusement dans son texte de longues listes à grand renfort de détails, en égrénant les nombreux signes de vieillesse de Rabelais au seuil de la mort et en cherchant à deviner ses ultimes pensées, avant de le laisser "rejoindre le Grand Peut-être". 

Pierre Senges est l'auteur de plusieurs romans et récits, parus principalement aux éditions Verticales. Certains ouvrages ont été écrits en collaboration avec des dessinateurs, comme Géométrie dans la poussière (avec Killoffer, 2004) ou Les Carnets de Gordon McGuffin (avec Nicolas de Crécy, Futuropolis, 2009). Son dernier roman, Achab (séquelles), édité chez Verticales en 2015, a reçu le Prix Wepler. Il est également l'auteur de nombreuses fictions radiophoniques pour France Culture, France Musique et France Inter, a adapté le Ring de Richard Wagner pour le jeune public et a écrit pour le compositeur Francesco Filidei le livret de Opera (forse), interprété par l’ensemble 2E2M à Rome en 2013 à l’occasion d’une résidence à la Villa Médicis.