Publié le 29/09/2017

Julia Kristeva, lauréate du Prix Saint-Simon 2017

Le 42e Prix Saint-Simon est décerné à Julia Kristeva, pour son ouvrage Je me voyage : mémoires, paru aux éditions Fayard.

Le prix Saint-Simon est un prix littéraire français, fondé en 1975 à l'occasion du tricentenaire de la naissance du mémorialiste Louis de Rouvroy, duc de Saint-Simon, récompense chaque année un volume de mémoires (souvenir, journal, récit autobiographique ou témoignage). 

Le jury du Prix Saint-Simonsous la Présidence de Marc Lambron, de l’Académie française, a décerné le 8 juin 2017, le 42e Prix Saint-Simon à Julia Kristeva pour son livre, Je me voyage paru aux Éditions Fayard et pour l’ensemble de son œuvre. Jean d'Ormesson
Elle succède à l'auteur Jean d'Ormesson, récompensé pour son roman Je dirai malgré tout cette vit fut belle (Editions Gallimard). 

Ce prix doté d'une bourse de 7 500€, sera remis officiellement le dimanche 10 septembre lors de La fête des livres à La Ferté-Vidame qui se déroule dans les jardins du château de Saint-Simon.

Je me voyage : mémoires. - Entretiens avec Samuel Docks

Pour la première fois, la linguiste, psychanalyste, romancière  Julia Kristeva – reconnue à l’étranger parmi les plus importants intellectuels de notre époque – dévoile des facettes intimes de sa vie, qu’elle éprouve comme un voyage. Trois quarts de siècle en affinité avec les vertiges identitaires de l’exil et de l’amour.
Ce livre nous donne à voir l’enfant née en Bulgarie, puis la jeune femme découvrant Paris et qui éclot dans le bouillonnement de Saint-Germain-des-Prés des années 1970, mais aussi l’amante, l’épouse, la mère.
Je me voyage nous convie à la suivre dans la chair des mots et à partager en sa compagnie cette traversée : Europe de l’après-guerre en ruine puis reconstruite, communisme, libéralisme, mondialisation, mais aussi dépression nationale, terrorisme, désir de France, sans oublier la littérature et l’expérience intérieure.
Par-delà la genèse d’une œuvre et de sa philosophie, c’est une vitalité existentielle, à l’affût des mutations historiques de notre monde que nous communiquent ces Mémoires sous forme d’entretiens.
 
Samuel Dock est psychologue clinicien et écrivain. Son premier roman, L’Apocalypse de Jonathan (2012), a été bien accueilli par le public et la critique. Son dernier essai, Le Nouveau Choc des générations, a paru chez Plon en 2015. Depuis 2012, il écrit une tribune libre au Huffington Post.

Je me voyage : Mémoires, Julia Kristeva
Paris : Editions Fayard, 2016
ISBN : 978-2-2-13682-49-5. - 316 p. - prix : 20 €