Exposition "René Boylesve et les femmes"

Jusqu'au 27 mai 2017 à Tours (37)

L'année 2017 marque la commémoration du 150e anniversaire de l'écrivain Tourangeau René Boylesve (1867-1926). À cette occasion, la bibliothèque centrale de Tours, en partenariat avec l'Association des Amis de René Boylesve, vous invite à venir (re)découvrir cet auteur, à travers l'exposion "René Boylesve et les femmes".

Né à Descartes, René Tardiveau de son vrai nom publie son premier roman, Le Médecin des dames de Néans, sous le pseudonyme de René Boylesve en 1896. Installé à Paris, il fréquente les plus grands auteurs du temps, d’Anatole France à André Gide, et sera fortement marqué à la fin de sa vie par l’œuvre de Marcel Proust. Il obtiendra la consécration en entrant à l’Académie française en 1919.

Mademoiselle Cloque (1899) dont l’action se passe à Tours, La Becquée (1901), La Leçon d’amour dans un parc (1902) et L’Enfant à la Balustrade (1903) figurent parmi ses romans les plus fameux.
Une sélection de documents (imprimés, manuscrits ou iconographie) appartenant à la Bibliothèque municipale ou à l’Association des Amis de René Boylesve organisée autour du thème « René Boylesve et les femmes » vous invite à un parcours riche et varié dans la vie et l’œuvre de l’écrivain. Toute sa vie, Boylesve aura été marqué par les femmes : sa mère, Sophie Boilesve, qu’il perd à l’âge de 4 ans, sa grand-tante, Clémence Jeanneau, qui l’élèvera en partie, son épouse, Alice Mors, membre d’une riche famille industrielle de l’automobile, Betty Halpérine, sa secrétaire et sa maîtresse… Autant de personnages qui interfèrent dans l’œuvre du romancier et se mêlent à des personnages fictifs féminins souvent plus forts que les personnages masculins.