Exposition Laurent Astier : l'intégrale !

Du 23 septembre au 2 décembre 2017, à Châteauroux (36)

Le réseau des bibliothèques de Châteauroux consacre une exposition rétrospective inédite consacrée à l'œuvre de Laurent Astier, auteur bd castelroussin. Un événement du 9e art à ne pas manquer !

15 ans de carrière, ça se fête ! Après un premier rendez-vous en 2016 à la médiathèque Équinoxe pour savoir ce qui était « à l'origine de tout ce Cirk », Laurent Astier, lauréat du Prix de la Ville de Châteauroux-Guy Vanhor 2015, investit toutes les bibliothèques de Châteauroux pour exposer ce qui a généré, nourri et continue de faire évoluer ce qui constitue désormais une œuvre : ses idées, ses sources d'inspiration, ses brouillons… Des esquisses au chef d’œuvre, l'auteur dévoile ses méthodes, ses secrets et autres rituels dans une rétrospective aussi exhaustive qu'exceptionnelle !

Laurent Astier est né le 9 novembre 1975 dans la banlieue stéphanoise. Après des études de graphisme et d'arts appliqués à Saint-Etienne puis à La Souterraine, une tentative avortée de création d'une agence de communication graphique à Châteauroux et une expérience de graphiste-designer au sein d'une équipe de développeurs de jeux vidéo à Paris, il est repéré par les éditions Glénat - Vents d'Ouest avec lesquelles il signe la trilogie d'anticipation "Cirk". Puis viendront un hommage au films noirs américains Gong, et une trilogie de polar dans la France profonde "Aven" avec son frère au scénario. En 2006, il débute chez Dargaud la série polar en 5 tomes "Cellule poison", avant d'œuvrer en duo avec le journaliste Denis Robert sur la tétralogie "L'Affaire des affaires". En 2015, il signe "Comment faire fortune en juin 40" chez Casterman avec Xavier Dorison et Fabien Nury au scénario. Actuellement, il travaille sur "Face au Mur", un diptyque avec comme co-scénariste Jean-Claude Pautot, ancien braqueur multi-récidiviste rencontré lors d'un atelier à la Maison Centrale de Saint-Maur.

Le nouvel album de Laurent Astier, Face au mur, paru en mars dernier chez Casterman est nominé pour le Prix la Nouvelle République du festival BD BOUM.