Publié le 10/10/2016

Concours BD : "Bulles de Mémoire"

date limite pour l’envoi des BD : 30 mars 2017

La 5e édition du concours de bandes-dessinées pour les jeunes de 11 à 20 ans organisée par l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG) est lancée !

L’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG) propose aux jeunes de participer à un concours de bande-dessinée sur une année scolaire. À chaque édition, la guerre est le décor et le contexte d’une histoire invitant l’auteur à réfléchir sur un thème relatif aux souvenirs de combattants ordinaires, anonymes.

Cette année, des modifications ont été apportées à l’organisation du concours : désormais celui-ci  n’est plus organisé par niveau scolaire (collège ou lycée) mais par tranche d’âge, s’ouvrant ainsi aux 11-14 ans et 15-20 ans. De ce fait, de nouveaux publics peuvent participer (Associatif, PJJ, MJC, IME, etc.).

Deux catégories sont maintenues :

  • « candidat libre » (un seul auteur ou un groupe : au maximum de 3 participants) réalisant une BD,
  • « candidat groupe » réservée aux groupes nouveaux publics cités ci-dessus et aux classes qui peuvent participer en groupes ou classe entière sous la direction de leurs enseignants (diverses disciplines et documentalistes) durant les heures de cours. Dans cette catégorie et dans les deux cas, les groupes doivent être constitués au minimum de 4 participants. Une seule et unique BD ou plusieurs BD peuvent donc rendues.

Le thème de cette édition 2016-2017 est  :  La guerre ailleurs.

Il laisse un vaste choix aux jeunes auteurs pour évoquer les conflits contemporains : Première et Seconde Guerre mondiale, guerres d’Indochine et d’Algérie, OPEX (Opérations extérieures : militaires engagés dans des opérations militaires comme au Liban, en Irak, en ex-Yougoslavie, en Afghanistan etc.), ceci sous un angle particulier :   la guerre « ailleurs », est aussi une guerre « vue d’ailleurs ». Le récit peut donc s’appuyer aussi bien sur les souvenirs d’un combattant français ayant combattu en dehors du territoire, que d’un soldat étranger ou issu de l’empire colonial ayant combattu en France. » La guerre ailleurs peut ainsi raconter l’histoire d’un soldat français sur le front d’Orient en 1915 mais aussi celle d’un tirailleur sénégalais pendant la bataille de la Somme

L’histoire peut se dérouler aussi bien pendant la guerre (souvenir immédiat) qu’après la guerre (souvenir à court, moyen ou long terme). Ce peut être un événement, une rencontre, un sentiment – amitié, peur, courage –, un traumatisme, etc. À partir de là, les participants sont libres de réaliser l’histoire de leur choix.

Le sens du concours n’est pas tant de dessiner la guerre que de dessiner sur la guerre. Par le biais d’un vecteur original et populaire qu’est le dessin, par la construction d’une réflexion scénarisée, d’un message à faire passer et par l’élaboration rigoureuse d’une bande-dessinée, le concours BD de l’ONACVG plonge les collégiens et lycéens dans un travail de mémoire qui à la fois les dépasse et leur est personnel.