Publié le 29/05/2019

Appel à projets Résidence d’écrivain 2019/2020

Date de clôture de l’appel : 23 juin 2019

L’université d’Orléans, en association avec le Crous d’Orléans-Tours et la DRAC Centre-Val de Loire met en œuvre une résidence d’écrivain.e qui couvrira l’année universitaire 2019-2020.

Contexte et présentation

L’université d’Orléans, associée au Crous d’Orléans-Tours, a la volonté de faire de l’établissement un lieu de synergie, d’éducation et de diffusion culturelles et artistiques. Sa politique culturelle doit contribuer à la réussite de tous les étudiant.e.s, et constituer un facteur de rayonnement et de dynamisme auprès des usagers des campus ainsi que de la cité et du territoire.

Le projet de résidence d’écrivain ou d’artiste porté par l’université d’Orléans depuis la rentrée de septembre 2015 souligne la volonté de l’université et du service culturel/Le Bouillon d’inscrire avec force sur une année universitaire une présence artistique à l’université.

Ce dispositif est conduit par l’université d’Orléans, avec le concours de la DRAC Centre-Val de Loire et du Crous d’Orléans-Tours. Pour chaque résidence, il prévoit l’arrimage d’un ou de plusieurs partenaires culturels référents. Ce dispositif a vocation à se pérenniser et à se développer grâce à de nouvelles collaborations, tant du côté des collectivités locales et territoriales, que des partenariats privés, dès lors que ce projet se veut éminemment fédérateur et à même de valoriser, outre l’université d’Orléans, les acteurs culturels du territoire, pour l’ensemble d’une ville, d’une région, d’une communauté.

Objectifs généraux

Cette résidence, qui est un moment fort de rencontre sur le long terme entre un artiste/un écrivain et les étudiant.e.s, doit s’organiser selon des modalités à définir entre les partenaires et les écrivains et/ou artistes eux-mêmes, selon les domaines et les projets concernés. Elle doit s’exprimer principalement à travers des enseignements et des ateliers. Elle doit pouvoir être prolongée, déclinée lors de programmations périphériques censées faire écho à la résidence proprement dite. Ces programmations ont vocation à se dérouler sur le campus d’Orléans, principalement au Bouillon, mais, aussi, dans le centre-ville d’Orléans, dans le quartier de la Source, sur les campus de Chartres, de Châteauroux, d’Issoudun, de Bourges et de Blois.

Il faut noter que la résidence d’artiste ou d’écrivain doit permettre de générer :

  • une part de la programmation du service culturel consacrée au spectacle vivant, à la littérature, au cinéma, aux concerts ; 
  • des enseignements artistiques et culturels basés sur travail pédagogique collaboratif 

Cette résidence poursuit plusieurs objectifs :

  • permettre la rencontre des étudiants et des artistes ; 
  • créer des passerelles entre l'enseignement, la recherche scientifique et la création artistique ; 
  • accueillir un artiste ou un écrivain de renommée régionale, nationale, voire internationale ; 
  • présenter, en création, un projet artistique réalisé par l'artiste ou l’écrivain en résidence et les étudiant.e.s - dans le cadre de notre festival étudiant Le Grand Bain. Elle peut par ailleurs constituer un point d’ancrage pour la mise en place de formations spécifiques.

La résidence d’écrivain

L’une des lignes de force de la saison culturelle 2019-2020 proposée par l’université d’Orléans sera consacrée à la thématique générique du corps en mouvement, en écho à l’exposition de la petite galerie du Louvre « Le Corps en mouvement » qui prendra place sur le campus universitaire d’Orléans La Source en 2019-2020.

Dans le cadre de cette résidence, il s’agira de proposer à l’écrivain sélectionné de réfléchir et de travailler en ce sens avec les étudiant.e.s, les enseignant.e.s et les chercheurs à la manière dont ce corps de l’écrit pourrait se mettre en mouvement non seulement dans le cadre du texte, mais aussi et surtout sous d’autres formes : scénographiques, cinématographiques, plastiques, numériques, etc.

Le mot d’« écrivain » est à prendre dans son sens le plus large : romancier.ère, poète.esse, dramaturge, etc. Une attention particulière sera toutefois portée aux candidatures d’écrivains ayant eu l’occasion de converser avec d’autres arts ou dont l’œuvre se partage entre la littérature et d’autres domaines.

Les réalisations

Bien que cette résidence ne soit pas obligatoirement conditionnée par la réalisation d’une œuvre de restitution et que les objectifs tels qu’ils ont été définis sont de créer les conditions de rencontre entre un écrivain, des universitaires et des étudiant.e.s, des temps de présentation pourront jalonner l’année universitaire et se confondre peut-être avec des temps de production, notamment dans le cadre du festival étudiant le Grand Bain (entre avril et juin 2020).

L’essentiel étant que l’ensemble de ces présentations fassent sens tant pour les étudiant.e.s et les universitaires qui en seraient les acteurs, que pour l’écrivain.

Dispositifs pédagogiques possibles

Cette résidence d’écrivain s’inscrira dans les deux semestres de l’année universitaire 2019-2020 (septembre-décembre / janvier-avril). Elle pourra s’appuyer sur le dispositif pédagogique suivant :

  • Une Unité d’Enseignement d’Ouverture proposée par le service culturel ; 
  • Une ou plusieurs UE proposées par le Département des Lettres et l’ESPE ; 
  • Un ou plusieurs ateliers adossés aux enseignements proposés.