1er colloque bande dessinée et éducation "La bande dessinée du réel : un autre regard porté sur le monde"

mercredi 3 avril à Blois | date limite d'inscription : 15/03

La Maison de la bd met en place une rencontre annuelle gratuite sur le thème bande dessinée & éducation. L’objectif est de proposer un espace de rencontres et de débats pour l’ensemble des acteurs de l’éducation avec des échanges avec le milieu du neuvième art.

Au programme de cette journée qui se déroule à l'École de design de Blois (ETIC) :

► 9h : Accueil des participants / 9h30-10h : Discours inauguraux.

► 10h-12h : Conférence "Histoire et formes de la bande dessinée du réel" de Laurent Gerbier.
Laurent Gerbier est docteur en philosophie, associé à l'IntrU et à Iconotexte, professeur à Angoulême et à l'université de Tours, critique BD à Du9.
Qu’il s’agisse de documentaire, de reportage, de militantisme, ou même de vulgarisation scientifique, la «bande dessinée du réel» semble depuis une dizaine d’années imposer de nouveaux usages au neuvième art, qui remettent en cause le règne sans partage de la fiction. Tournant le dos à l’invention pure, ces usages de la bande dessinée en font un instrument propre à témoigner, à informer, à enseigner ou à convaincre : quelles transformations ces nouvelles formes de bande dessinée produisent-ils dans le graphisme ou dans la conduite du récit ? Et, bien qu’elles semblent ne s’être imposées que récemment, ces nouvelles formes ne renouent-elles pas avec des usages bien plus anciens du mélange entre le texte et l’image ?

► 12h-13h45 : pause déjeuner libre.

►13h45-15h30 : TROIS ATELIERS AU CHOIX :

① Atelier - 1er degré : "L'OUBAPO, UN OUTIL PEDAGOGIQUE POUR L'ECOLE" par Patrice Gentilhomme, conseiller pédagogique pour les arts plastiques et Alain Gougry, scénariste BD et professeur des écoles.
En proposant d'explorer les contraintes et les codes de la bande dessinée, la démarche oubapienne invite  à  voir  ce  medium  comme  « un  terrain  de  jeu  graphique  et/ou  narratif ».  Le  principe  de contraintes  formelles  met  en  jeu  des  compétences  visant  l'approche  de  la  littérature  à  l'école.  Le recours  à  certaines  propositions  de  l'Oubapo  peut  donc  faire  office  de  support  pédagogique particulièrement intéressant. En s'inspirant de démarches parfois proches des « exercices de styles» certaines  activités  invitent  à  la  manipulation  du medium  pour  mieux  en  découvrir  les  codes  de fonctionnement. Après une rapide présentation de l'Oubapo, l'atelier proposera d'explorer quelques unes de ces pistes.

②  Atelier - 2d degré : "ÉCRIRE EN  HISTOIRE AVEC  LE LANGAGE DE LA  BD" par Christophe Meunier, Docteur en géographie, formateur à l’ESPE Centre Val de Loire, membre de l’AFRELOCE (Association Française de Recherche sur les Livres et Objets Culturels de l’Enfance). 
Les exercices de l'OuBaPo proposent une écriture sous contrainte en ayant recours au langage de la bande dessinée (séquentialisation, mise en page, interdépendance du texte et de l'image). Cet atelier a pour objectif de montrer que l'apprentissage des notions historiques peut passer par la mise en récit dessiné. 

③ Atelier - 2d degré : "LA BD DOCUMENTAIRE EN 20 PLANCHES EXEMPLAIRES" par Xavier Orain, professeur de français.
Quelles sont les stratégies employées par les auteurs ou les éditeurs lorsqu’il s’agit d’instruire le lecteur par la bande dessinée ? Quelles formes prend la BD documentaire pour apporter un éclairage nouveau et singulier sur des disciplines aussi variées que l’économie, les sciences sociales, les sciences naturelles ou l’histoire de l’art ? Comment peut-elle par ailleurs traduire, dans une médiation spécifique, des enjeux de la société contemporaine et jeter sur eux un regard critique et réflexif ? Cet atelier proposera un parcours critique de 20 lectures de planches, afin d’envisager la richesse plastique et énonciative de cette bande dessinée du réel.

15h30-17h : Rencontre avec Emmanuel Guibert.
Après des études de lettres et un bref passage aux Arts Déco de Paris, Emmanuel Guibert sort son premier album Brune en 1992. Sa participation à la revue Lapin éditée par L'Association ainsi que sa collaboration à l'atelier des Vosges l'amènent à côtoyer des auteurs aussi importants que Boilet, Tronchet, Sfar, Blain ou Bravo. Il publie successivement des albums à la fantaisie subtile (La Fille du professeur avec Sfar, Le Capitaine écarlate avec David B.), un récit initiatique en plusieurs tomes pleins d'humour sur la vie d'un enfant Hébreu en Palestine (Les Olives noires toujours avec Sfar), et surtout dès 2003 l'un des plus importants chefs d’oeuvre de la bande dessinée de reportage : Le Photographe édité dans la collection Aire Libre chez Dupuis, en association avec Lemercier et Lefèvre dont il raconte l'aventure humanitaire en Afghanistan. Plusieurs one-shots majeurs naissent également de sa rencontre avec l'Américain Alan Ingram Cope, dont il dresse plusieurs portraits touchants : La Guerre d'Alan dès 2000, L'Enfance d'Alanen 2012 puis Martha & Alan en 2016. À cette bibliographie abondante s'ajoute les publications pour la jeunesse avec les séries Sardine de l'espace et Ariol dont il assure le scénario. Fait Chevalier de l'Ordre national des Arts et des Lettres, il a été Grand Boum-Ville de Blois en 2010 pour l'ensemble de son oeuvre. Il figure incontestablement comme l'un des auteurs majeurs de la bande dessinée francophone.

►17h : Clôture de la journée